Incroyable Islande !

Pourtant ultra-dominée, l'Islande s'est imposée dans le temps additionnel face à une équipe d'Autriche qui a raté un penalty.

Incroyable Islande !
Schöpf égalise pour "Das Team" mais verra la qualification filée.   Source photo : Twitter UEFA Euro 2016
Islande
2 1
Autriche
Islande: HALLDORSON - SAEVARSSON - SIGURDSSON - GUDMUNDSSON - BJARNASON - SIGTHORSSON - SIGURDSSON - ARNASON - BÖDVARSSON - GUNNARSSON - SKULASON
Autriche: ALMER - HINTEREGGER - FUCHS - ILSANKER - ARNAUTOVIC - ALABA - DRAGOVIC - BAUMGARTLINGER - PRÖDL - KLEIN - SABITZER
SCORE: 1-0, min. 18, Bödvarsson. 1-1, min. 60, Schöpf. 2-1, min. 90+4, Traustason.
ARBITRE: Szymon Marciniak
ÈVÉNEMENTS: 3e journée de l'UEFA Euro 2016, Groupe F

Gros match à enjeux aujourd'hui au Stade de France où l'Islande peut se qualifier pour un historique huitième de finale et l'Autriche doit sortir la tête de l'eau pour espérer une qualification. L'Islande reste sur deux matchs nuls 1-1 dans cet Euro (Portugal puis Hongrie) alors que l'Autriche n'a qu'un seul point au compteur puisqu'elle s'est inclinée 2-0 d'entrée face à la Hongrie et qu'elle a fait match nul 0-0 face au Portugal.

Pas de surprises dans la composition côté islandais, seul Finnbogason est suspendu donc l'équipe-type est alignée par le duo de sélectionneurs nordiques. Grosse surprise concocté par Marcel Koller, un 3-5-2 avec Baumgartlinger et Ilsanker en milieux défensifs, Alaba en 10 et Sabitzer en compagnie d'Arnautovic en attaque. Une inspiration à la Laurent Blanc de Marcel Koller ! Coup de génie ou l'élimination pour l'Autriche. Le Stade de France est plein avec notamment 30 000 autrichiens en tribune. 

Le match peut débuter, l'arbitre polonais siffle le début du match. Nous entrons tout de suite dans le match puisque Gudmundsson décoche une lourde frappe qui heurte la barre transversale d'Almer (2e). L'Autriche a eu très chaud. Arnautovic a failli profiter d'une erreur d'Halldorsson. Le gardien islandais est un peu trop facile et le joueur de Stoke City lui chipe le ballon dans les pieds mais il glisse et Halldorsson obtient un 6 mètres (11e). C'est l'Autriche qui, en ce début de match,  essaye plus de construire mais il n'y a pas de grande réussite pour le moment. L'Islande veut mettre en danger les autrichiens et joue les touches dans la surface. Ici, la touche est déviée de la tête, Bödvarsson contrôle et croise bien sa frappe. Almer est battu, l'Islande ouvre le score (18e). C'est seulement le deuxième but en sélection islandaise pour Bödvarsson mais qu'est-ce qu'il est important... Au même moment, dans l'autre match de la poule, la Hongrie a ouvert le score par Gera ce qui élimine le Portugal et l'Autriche.

Un tournant du match ? Peut-être bien. Skulason accroche Alaba alors qu'il est dans la surface, penalty et carton jaune pour l'arrière islandais. Étonnamment, c'est Alexsandar Dragovic qui s'empare du ballon, il s'élance, Halldorsson part du bon côté et le ballon tape le poteau. L'habitude tireur de penalty est David Alaba, pas cette fois-ci. (33e). Les autrichiens n'ont toujours pas marqué un seul but dans cet Euro. Sur l'autre terrain, Nani égalise, le Portugal est de nouveau qualifié en tant que meilleurs troisièmes. La mi-temps est sifflée, la possession de balle est affolante : plus de 60% pour l'Autriche. 

Deux changements avec les entrées de Schöpf et Janko alors que Marcel Koller remet son 4-2-3-1 en place, Alaba descend d'un cran. La seconde période démarre sur les mêmes bases que la première période, l'Autriche a le ballon et l'Islande recule et n'a plus du tout le ballon. Le coaching est payant pour l'Autriche ! Schöpf part en dribbles dans la défense nordique, il se retrouve en position de frappe et trouve le petit filet d'Halldorsson (60e). 1 partout. Robert Almer sauve les siens en détournant parfaitement un tir de Gylfi Sigurdsson (65e). Nous pouvons dire que le groupe F est complètement fou car sur la pelouse du Parc OL, nous en sommes à 3 buts à 3 entre hongrois et portugais ! Marc Janko, le buteur du FC Basel, est trouvé en pivot dans la surface islandaise mais son tir est bloqué par Halldorsson (71e). Les autrichiens ont de plus en plus d'occasions et l'Islande faiblit. 

Gros choc tête contre tête entre le numéro 4 autrichien et le 21 islandais sur un corner. Plus de peur que de mal mais avec la vitesse, cela aurait pu faire très mal. Comme depuis le début des 45 dernières minutes, l'Autriche a mis le pied sur le ballon et l'Islande arrive, comme à son habitude, à se créer quelques occasions en contre-attaque. Les dix dernières minutes vont être tendus. 13 tirs autrichiens en seconde période, c'est énorme mais seulement un aura trouvé les filets du gardien de Bodo/Glimt. On joue les 30 dernières secondes du match et Bjarnason file en contre-attaque, il place son ballon pour un coéquipier dans la profondeur et c'est Traustason qui reprend et qui marque totalement contre le cours du jeu (90 + 4). L'Islande l'emporte donc et élimine l'Autriche, nous aurons donc un Angleterre-Islande en huitièmes de finale. Nous avons vu précédemment que l'Angleterre n'arrivait pas à marquer quand il y avait une défense compacte et ressérée. Match interéssant. 

Les trois matchs du groupe F sont terminés, la Hongrie termine première du groupe avec 5 points, l'Islande est deuxième avec également 5 points, à la troisième place c'est le Portugal qui, avec 3 matchs nuls, prend 3 points et se qualifie de justesse, l'Autriche est bonne dernière du groupe avec 1 petit point et un but marqué en 3 matchs. C'est faible pour une équipe qui a été placé en outsider de l'Euro.