Góðan daginn, ég heiti Ísland !

Bon, d'accord l'Islande, sa sélection et sa langue ne sont pas votre tasse de thé (sans mauvais jeu de mots avec nos voisins anglais), place à la séance de rattrapages avant le match France - Islande qui aura lieu dimanche au Stade de France (21h)

Góðan daginn, ég heiti Ísland !
Bonjour, je m'appel Islande.

Islandais qui es-tu ?

L'Islande est le pays le moins densément peuplé d'Europe avec 3 habitants par km2, avec environ 330 000 habitans. Ses habitants se concentrent sur une étroite bande côtière, dans les vallées et dans les plaines du Sud et du Sud-Ouest. Reykjavík, la capitale, rassemble, avec les villes et communes environnantes, la majeure partie de la population. Après une longue période de prospérité, largement financée par des emprunts, l'économie islandaise des années 1980 s'essouffle. Le P.I.B. stagne et la croissance ralentit. La dépendance économique vis-à-vis de l'industrie de la pêche, alors en déclin, est telle que les fluctuations internationales y sont plus sensibles qu'ailleurs. Une gestion rigoureuse des pêcheries et une diversification des activités industrielles ont néanmoins suscité la reprise.

En se qualifiant pour le premier Euro de son histoire, l’Islande (330.000 habitants) est devenue le plus petit pays à atteindre la phase finale d’un tournoi majeur. Aucune équipe ne prendra pourtant l’île volcanique à la légère cet été. Les coéquipiers d’Eidur Gudjohnsen (37 ans) sont sortis d’un groupe de qualification particulièrement relevé où ils ont battu la Turquie (3-0), la République tchèque (2-1) et surtout les Pays-Bas deux fois (2-0 à Reykjavik puis 1-0 à Amsterdam).

Son avec un ou deux S ?

Bon faire le rapprochement de tout les joueurs n'est pas d'une grande analyse footballistique mais commençons à savoir qui sont les onze joueur Islandais titulaires:

Hannes Halldorsson / Gardien / 32 ans
Bodo/Glimt (Norvège) 

Il y a trois ans, il était encore joueur semi-professionnel en Islande, où il menait aussi une carrière de réalisateur de publicités et de clips, notamment le clip de l'Eurovision 2012 pour l'Islande. Il a été prêté cette saison en Norvège par son club du NEC Nimègue, aux Pays-Bas. Mais il reviendra avec un autre statue maintenant.

Birkir Saevarsson / Latéral droit / 31 ans
Hammarby (Suède)

Défenseur polyvalent qui peut jouer au trois postes de défenseur. Il a été l’un des joueurs les moins en vue de son équipe à l’Euro, malheureux contre la Hongrie avec un but contre son camp face à la Hongrie (1-1).

Kari Arnason / Défenseur central / 33 ans 
Malmö (Suède)

C’est l’un des joueurs les plus expérimentés de l’équipe. Passé par de nombreux pays (Danemark, Angleterre, Ecosse), il peut aussi jouer milieu défensif. Il a réalisé deux passes décisives dans le tournoi, à chaque fois en déviant une longue touche de son capitaine Gunnarsson.

Ragnar Sigurdsson / Défenseur central / 30 ans
Krasnodar (Russie)

Défenseur expérimenté passé par la Suède et le Danemark, il a été l’homme du match contre l’Angleterre grâce à un but et à une performance défensive de très haut niveau. 

Ari Skulason / Latéral gauche / 29 ans
OB Odense (Danemark)

Formé à Heerenven, passé un temps au Pays-Bas ( BK Häcken, GIF Sundsvall), le latéral a longtemps joué au milieu de terrain en club. 

Johann Gudmundsson / Milieu droit / 25 ans
Charlton Athletic (Championship)

Formé comme plusieurs autres internationaux dans le club de Breidablik, à Reykjavik, il a fait de brefs passages dans les académies de Chelsea et Fulham, sans succès. C’est finalement à Alkmaar (Pays-Bas) qu'il a lancé sa carrière avant de revenir en Angleterre, à Charlton.

Gylfi Sigurdsson / Milieu central / 26 ans
Swansea City (Premier League)

Techniquement, il est le meilleur joueur islandais. Formé à Breidablik, il est parti très tôt à Reading, en Championship. Passé par Hoffenheim, en Bundesliga, il est revenu en Angleterre à Tottenham avant de devenir l’un des joueurs clé de Swansea City, avec qui il a marqué 11 buts cette saison. Chargé d’orienter le jeu de son équipe, il abat aussi un travail important à la récupétation.

Aron Gunnarsson / Milieu central / 27 ans
Cardiff City (Championship)

Le capitaine barbu est un habitué du Championship, où il a passé sept saisons avec Coventry City puis Cardiff. Il a même connu la Premier League une année avec le club gallois. Il a un rôle exclusivement défensif dans le jeu, mais créé plusieurs occasions de but par match sur ses longues touches.

Birkir Bjarnason / Milieu gauche / 28 ans
FC Bâle (Suisse)

Surnommé «Thor» au pays, il a connu la Serie A avec Pescara et la Sampdoria avant de signer au FC Bâle, en Suisse. Comme son pendant du côté droit, il a un rôle ingrat puisque sa première mission est de défendre, mais il a quand même marqué le but islandais contre le Portugal lors du premier match.

Jon Dadi Bodvarsson / Attaquant / 24 ans
Kaiserslautern (Bundesliga 2)

Après deux années en Norvège, il a signé en début de saison à Kaiserslautern où il n’a pas joué autant qu’il l'aurait souhaité. Son bilan de 2 buts en 24 sélections reflète le rôle plutôt défensif qu’il endosse avec l’Islande. Auteur de l’ouverture du score face à l’Autriche.

Kolbeinn Sigthorsson / Attaquant / 26 ans
FC Nantes (France)
26 ans

Passé par l’Ajax pendant quatre ans, il a atterri à Nantes à l’été 2015 mais sa première saison chez les Canaris a été mitigée avec seulement trois buts. En sélection, il a toujours été efficace avec 21 réalisations en 43 matches, et devrait bientôt battre le record d’Eidur Gudjohnsen (26 buts).

Ediur Gudjohnsen / Leader de vestiaire et seul joueur dont le nom ne finit pas avec Son / 37 ans
Molde ( Norvége)

En novembre 2014, au soir d’une cruelle élimination en barrages pour le Mondial 2014 par la Croatie, Eidur Gudjohnsen annonçait, en larmes, sa retraite internationale. Quatre mois plus tard, après un début d’éliminatoires quasi-parfait, Lagerbäck a convaincu l’ancien de Chelsea et de Barcelone de revenir pour participer à la belle aventure européenne des siens. Le meilleur buteur de l’histoire de sa sélection ne sera pas titulaire en France mais son rôle de grand-frère dans un groupe ultra soudé sera déterminant.