L'oeil du supporter : un quart pour la gloire

Que c’est long une semaine ! Mais me revoici, fidèle au poste afin de retracer un nouvel épisode de l’aventure de nos bleus. Cette fois ci c’est l’Islande et son insouciance qui se présente à nous.

L'oeil du supporter : un quart pour la gloire
Les choses sérieuses commencent ! (lesechos.fr)

A l’heure où j’écris ces lignes, la France se prépare à affronter l’Islande dans ce qui aurait paru comme le quart de finale idéal pour les bleus il y a un mois. Aujourd’hui, rien n’est moins sûr. Didier Deschamps sera surement obligé de revoir ses plans après la suspension de d’Adil Rami et N’Golo Kanté face à l’Irlande la semaine dernière.

La tactique (mais en fait on s'en fiche)

On repasse donc au 4-2-3-1. Ironique quand on pensait (et moi le premier) que ce système était mort et enterré. Mais il semblerait que le pragmatisme de notre DD national n’a pas de limites. Prêt à tout pour gagner, le sélectionneur va donc nous ressortir un plan de jeu qui n’a pas fonctionné la première fois. Sauf que ce coup-ci, il va changer ses hommes. Pas de Coman sur le flanc droit mais un homme sur qui ne l’a jamais déçu : Sissoko, qui doit donc apporter sa puissance. Griezmann et Giroud dans l’axe, évidemment.

Le plus important : le coeur

Mais oublions la tactique et concentrons-nous sur le plus important : le mental. C’est cet élément qui tient nos bleus à flot depuis le début. Face à des Islandais euphoriques, je crois que c’est également ce qui nous sauvera. Si l’on doit gagner l’Euro, c’est notre seule chance.

En conclusion, je dirai que la clé pour les bleus ce soir sera la volonté et le courage. Face à une équipe qui n’aura rien à perdre, il faudra prendre le jeu à notre compte, multiplier les temps fort et ne pas les laisser respirer. Ou nous pourrions finir comme les anglais. Je pense cependant que c’est la meilleure occasion pour nous de passer les quarts de finale d’un tournoi majeur depuis des années.

ALLEZ LES BLEUS !