Euro 2016: l'équipe type des quarts

L'Italie a finit par céder à l'Allemagne malgré une défense toujours aussi solide. Les Bleus ont écrasé l'Islande pendant que le Portugal se qualifiait en demies, toujours sans avoir gagné un match. Les Gallois sont la réelle sensation de l'Euro, jusqu'où iront-ils ?

Euro 2016: l'équipe type des quarts
Euro 2016: l'équipe type des quarts

Sélectionneur : Joachim Löw (Allemagne)
Le plus crado des sélectionneurs avait parié sur un inhabituel 3-5-2 pour contrer les plans d'Antonio Conte. Sa tactique s'est avérée payante, emmenant la Squadra jusqu'à la séance des tirs aux buts.

Défense centrale : C'aurait pu être bis repetita par rapport aux huitièmes (Bonucci-Chiellini-Boateng). Cependant, l'Allemand a été auteur d'une main qui a permis à l'Italie d'égaliser à l'Allemagne de se faire peur. Pepe (Portugal) a été remarquablement solide. La Seleccao peut lui dire merci.
L'armada défensive italienne composée de Bonucci Barzagli et Chiellini est en béton, ce n'est plus une surprise.

Milieu défensif : Aaron Ramsey (Pays de Galles) est peut être le joueur le plus régulier depuis le début du tournoi. Encore une sacrée prestation contre la Belgique. Malheureusement, le blond-blanc manquera la demie, suspendu pour une main.

Milieux centraux : 18 ans et en feu, Renato Sanches (Portugal) a fait de l'ombre au grand CR7. Unique buteur portugais lors des quarts, il a permis aux siens de gagner après les tirs aux buts (en partie). De son côté, Moussa Sissoko (France) a démontré qu'il avait toute sa place dans les 23 de DD. Sa polyvalence alliée à sa puissance ont fait du mal aux islandais.  

Milieu offensif : Précieux dans l'entrejeu contre l'Italie, Mesut Özil (Allemagne) a tout vu plus vite que tout le monde. Ses gros yeux y sont sûrement pour quelquechose... Le petit Mesut y est même allé de son but.

Ailiers : Robert Lewandowski (Pologne) a inscrit le 2e but le plus rapide de l'histoire de l'Euro après deux minutes de jeu. Son premier but du championnat d'Europe. Suffisant pour être salué. Cherchez Précocité dans le Petit Robert. Les Rob' étaient en veine lors de ces quarts de finale. Chez les Gallois, c'est Hal Robson-Kanu (Pays de Galles) qui s'est distingué en semant le trouble dans une défense belge à l'agonie. Il a été élu Man of the Match.

Attaquant de pointe  : Giiiiirouuud, Giiirouuud. Olivier Giroud (France), le play boy français fait peu à peu oublier Benzema sur le front de l'attaque bleu. Le gunners a été réaliste en inscrivant un doublé. Il est aussi important sur le 4e but de Griezmann, le tout en une heure de jeu environ.

Ils auraient pu postuler : M. Neuer, M. Hummels (Allemagne) Pazdan (Pologne) Pogba, Payet, Griezmann (France), Gunter (Pays de Galles), Florenzi (Italie)