Bochum peut s'en vouloir, Sankt Pauli s'en contenter

Au terme d'une partie très engagée et dominée par Bochum, Sankt Pauli s'en tire bien en ramenant le point du match nul de son déplacement, en partie grâce à un Verhoek double buteur. Pour les locaux, il y aura certainement des regrets au vu du nombres d'occasions qu'ils ont pu se procurer.

Bochum peut s'en vouloir, Sankt Pauli s'en contenter
VFL Bochum
2 2
Sankt Pauli
VFL Bochum: Luthe; Freier (Eyjfolsson 77è), Maltritz, Fabian, Butscher (Acquistapace 46è); Latza, Bulut, Jungwirth; Tasaka (Ilsö 58è); Aydin, Sukuta-Pasu
Sankt Pauli: Tschauner; Nehrig (Kalla 64è), Thorandt, Gonther, Halstenberg; Kringe, Buchtmann (Kurt 76è); Bartels, Rzatkowski, Thy (Nöthe 72è); Verhoek
SCORE: 1-0 (Butscher 18è), 1-1 (Verhoek 23è), 1-2 (Verhoek 35è), 2-2 (Jungwirth 69è)
ARBITRE: M. Marco Fritz Cartons Jaunes : Sukuta-Pasu 44è, Freier 61è, Fabian 63è, Eyjfolsson 78è / Nehrig 37è, Thy 38è, Bartels 39è, Nöthe 84è, Verhoek 87è
ÈVÉNEMENTS: 4ème journée de Bundesliga II entre le VFL Bochum et Sankt Pauli disputée au Rewirpower Stadion devant 23 000 spectateurs.

Un Verhoek très efficace

 

Dans ce match comptant pour la 4ème journée de Bundesliga II, l'enjeu était relativement important puisque le potentiel vainqueur pouvait accrocher la 2ème place du général en attendant la suite des rencontres demain. Personne n'a donc su en profiter. Sankt Pauli a pourtant longtemps fait la course en tête mais n'a pas su tenir l'avantage au score jusqu'au bout. Il faut dire que le fait qu'ils mènent était déjà quelque chose de presque miraculeux. S'ils ont eu quelques rares moments forts, c'est bien Bochum qui a mis le plus le pied sur le ballon et s'est procuré le plus d'occasions. Mais le club d'Hambourg avait de son côté une arme efficace aujourd'hui en la personne de John Verhoek.

 

Connu en France pour avoir effectué un bref passage en Ligue 1 peu concluant sous le maillot du Stade Rennais récemment, attaquant néerlandais a fait preuve d'efficacité aujourd'hui. Sur les trois occasions qu'il s'est procuré, il en a mis deux au fond. En prime, son deuxième est l'un des plus beaux de ce début de championnat, d'abord pour l'ouverture parfaite de Rzatkowski, mais aussi pour le subtil lob qu'il effectua afin de tromper Luthe. Sinon, il n'a pas eu de véritable impact dans le jeu mais avec son doublé, il a montré qu'on pouvait compter sur lui. L'animation offensive tournait essentiellement autour des milieux offensifs Thy, Rzatkowski et Bartels. Très rarement ils ont réussi à prendre à défaut Bochum et ce match fut quelque peu décevant de la part de toute l'équipe. Malgré son doublé, Verhoek n'est pas l'homme du match côté Sankt Pauli. C'est bel et bien Tschauner qui fut le joueur le plus décisif. Quand on sait qu'il est le gardien de but, cela montre bien que son équipe a eu des difficultés. Des grosses difficultés.

 

Un gros manque de réussite pour Bochum

 

Battu par le FSV Francfort au terme d'un match décevant et en étant muet offensivement le week-end dernier, Bochum n'a toujours pas bien réglé la mire. Deux buts, c'est un joli total mais quand on voit la pression offensive et le nombre d'occasions qu'a eu cette équipe, les problèmes d'efficacité ne sont toujours pas résolus. Cela avait pourtant bien commencé avec un but sur corner du latéral gauche Butscher. C'est après ce but qu'ils vont connaître un long moment sans durant lequel ils vont concéder deux buts. Dès qu'ils se seront remis dans le match, les assauts reprendront de plus belle mais au contraire de leur adversaire du jour, la réussite ne sera pas vraiment au rendez-vous. En tout début de match, Latza avait trouvé le poteau, mais ce qui arriva en seconde période fut encore plus improbable.

 

Tout d'abord, Aydim, très remuant ce soir, va buter à de nombreuses reprises sur le portier de Sankt Pauli. Après plusieurs occasions franches, la délivrance interviendra une nouvelle fois sur corner. Un ballon repoussé par Tschauner est repris en retourné par Jungwitz et termine sa course au fond des filets. Un geste juste qui permet à Bochum de reprendre l'avantage. Durant les vingt dernières minutes, les hommes de Peter Neururer continuent à pousser mais les signes ne trompent pas : Bochum ne pouvait pas gagner ce soir. La preuve ? Sur deux corners, le ballon qui se dirigeait au fond des filets fut sauvé in extremis à deux reprises par Rzatkowski sur sa ligne... A noter que pour le club de Hambourg, il faudra absolument régler les problèmes sur corner qui leur ont coûté deux buts et de nombreuses frayeurs. Il faudra peut-être aussi se calmer un peu parce qu'avec neuf cartons jaunes (mérités) dans cette partie, ça commence à faire beaucoup. Les deux équipes repartent malgré tout avec un point, mais d'un côté comme de l'autre, il y a beaucoup de réglages à faire s'ils veulent s'éviter une saison peu passionnante dans le ventre mou du championnat.