Le Bayern accroché par Fribourg

Depuis le début de la saison, le Bayern Munich n'avait toujours pas convaincu et était passé près de la correctionnelle plusieurs fois. En déplacement à Fribourg, les munichois n'ont cette fois-ci pas réussi a accrocher une victoire qu'ils tenaient encore pourtant à cinq minutes de la fin du match. Plus que ces deux points de perdu, le contenu reste toujours aussi peu convaincant.

Le Bayern accroché par Fribourg
Fribourg
1 1
Bayern Munich
Fribourg: Baumann; Sorg, Diagne, Ginter, Günter; Schuster (Höfler 61è), Gelson; Schmid, Laprevotte (Kerk 60è); Guede (Hanke 75è), Freis
Bayern Munich : Neuer; Rafinha, Van Buyten, Dante, Contento; Schweinsteiger (Ribery 78è); Müller, Götze (Lahm 62è), Kroos, Shaqiri; Pizarro (Mandzukic 88è)
SCORE: 0-1 (Shaqiri 33è), 1-1 (Höfler 86è)
ARBITRE: Florian Mayer Cartons Jaunes : Höfler 63è, Günter 65è / Van Buyten 70è
ÈVÉNEMENTS: 4ème journée de Bundesliga entre Fribourg et le Bayern Munich disputée au Mage Solar Stadion devant 25 000 spectateurs.

Une animation encore trop stéréotypée

 

A l'occasion de cette rencontre de la quatrième journée de Bundesliga qui fut avancée en raison de la Supercoupe d'Europe que disputera le Bayern ce week-end, les Munichois devaient se déplacer à Fribourg. A première vue, cette rencontre n'avait rien de dangereuses pour l'armada de Pep Guardiola. Le technicien fit ainsi tourner légèrement son effectif en titularisant notamment Contento, Van Buyten, Rafinha, Shaqiri et Pizarro. Toujours dans le 4-1-4-1 qu'il a imposé depuis son arrivée, ce Bayern là n'avait aucune raison d'être inquiète face à une équipe qui en trois rencontres n'avait réussi à accrocher qu'un seul point à Hoffenheim. Après dix minutes compliquées, ce furent donc les Bavarois qui prirent la direction des opérations. Mais comme lors des rencontres précédentes face à Mönchengladbach, Francfort et Nüremberg, les Munichois n'ont pas montré le caractère impitoyable qu'ils avaient l'année dernière.

 

Après quelques tentatives repoussées par l'excellent Baumann, Shaqiri débloqua le score a la demi heure de jeu suite à un super travail de Thomas Müller côté droit. Le milieu de terrain suisse a été le Bavarois le plus dangereux durant cette partie. Toujours bien placé, il a inscrit un but et s'est procuré de nombreuses occasions. Pour le reste, tout est à revoir. Mario Götze a été transparent tandis que Müller et Kroos ont fait un match aussi très pauvre. Et que dire d'un Schweinsteiger qui semble traîner toute la misère du monde sur ses épaules et est nettement moins efficace que la saison passée. Il a critiqué publiquement ce nouveau système et on voit clairement que sur le terrain, il n'est pas aussi à l'aise que dans le 4-2-3-1 de la saison passée.Mais ce qui est le plus inquiétant, c'est de voir que ce Bayern n'est pas capable de porter des accélérations fatales à son adversaire, ni de tuer le match. Encore une fois, Neuer et le poteau ont retardé l'échéance mais l'inévitable arriva pour eux.

 

Un acte fondateur pour Fribourg

 

L'inévitable, ce sera un centre provenant du côté droit à la suite d'un dégagement en catastrophe qui sera repris victorieusement au second poteau par Höfler à moins de cinq minutes de la fin du match. Mais contrairement à ce que l'on peut croire, ce résultat est tout sauf un hold-up. Après un début de rencontre disputé à 100 à l'heure, Fribourg a baissé le pied et a subi tout au long de la première mi-temps, concédant le but de Shaqiri. Malgré tout, ils ont pu revenir progressivement dans la partie et se sont procurés des occasions qui auraient pu modifier la physionomie du match bien plus tôt. La plus évidente étant le poteau trouvé par Charles-Elie Laprevotte à l'heure de jeu. Pour sa première en Bundesliga, le milieu français arrivé de Strasbourg en 2011 était tout près d'entrer par la grande porte.

 

Mais à force d'abnégation et d'envie, à l'image d'un Christian Streich hyper-actif sur son banc de touche, Höfler délivra les 25 000 spectateurs du Mage Solar Stadion. Dans une ambiance de feu, le club de la Forêt Noire résistera aux derniers assauts de Ribéry, Mandzukic et Danté afin de s'offrir un point très important. Si ce n'est que le deuxième en quatre journées, le fait qu'il soit acquis face au Champion d'Europe en fin de match peut être l'acte fondateur pour cette équipe en reconstruction. De leur côté, les Munichois perdent leurs deux premiers points après avoir joués avec le feu lors des premières journées. Avant d'affronter Chelsea vendredi, ce résultat n'est guère encourageant. Après déjà un mois de compétition, il y a eu très peu de progrès dans le jeu et cette contre-performance devrait servir d'électrochoc à Guardiola et son équipe. Pour s'éviter d'autres mauvaises surprises, il faudra en tout cas qu'ils tirent des enseignements de cette prestation encore insuffisante.