Le Bayern retrouve le chemin de la victoire

Au terme d’une partie dominée de la tête et des épaules, le Bayern Munich s’empare provisoirement de la première place de la Bundesliga grâce à un succès 2-0 sur Hanovre. Si tout n’est pas encore parfait, il y a malgré tout des améliorations intéressantes. Une bonne chose alors que la ligue des champions se profile à l’horizon dès la semaine prochaine.

Le Bayern retrouve le chemin de la victoire
Les deux All-Stars munichois ont encore frappés
Bayern Munich
2 0
Hanovre 96
Bayern Munich: Neuer; Rafinha, Van Buyten, Boateng (Dante 67è), Alaba; Lahm; Robben, Kroos (Kirchhoff 86è), Müller, Ribery (Shaqiri 80è); Mandzukic
Hanovre 96: Zieler; Marcelo, Sakai, Sané, Pocognoli; Andreasen (Schulz 74è), Stindl; Bittencourt, Prib (Schlaudraff 81è); Ya Konan (Schmiedebach 66è), Sobiech
SCORE: 1-0 (Mandzukic 51è), 2-0 (Ribery 63è)
ARBITRE: M. Tobias Stieler Cartons Jaunes : Ribery 26è, Kroos 32è, Boateng 47è / Marcelo 33è, Prib 50è, Bittencourt 76è
ÈVÉNEMENTS: 5ème journée de Bundesliga entre le Bayern Munich et Hanovre 96 disputée à l’Allianz Arena devant 71 000 spectateurs.

Une mi-temps de mise en route

Après deux semaines sans matchs, trêve internationale oblige, le Bayern était de retour sur la pelouse cet après-midi. On avait quitté les Bavarois pas forcément dans une très grande sérénité au soir de la Supercoupe d’Europe. Un match qu’ils avaient remporté à l’arrache aux tirs aux buts, quelques jours après avoir été accrochés sur la pelouse de Fribourg en Bundesliga. Cela concluait un premier mois de compétition assez contrasté. On attendait donc mieux de la part du champion d’Europe. Et aujourd’hui, on a eu droit à ça. Le onze était plutôt traditionnel avec comme seul changement remarquable le fait que Lahm glisse en 6, laissant le couloir droit à Rafinha. Avec les blessures combinées de Martinez et Thiago, ainsi qu’un Schweinsteiger pas encore tout à fait remis, le capitaine bavarois joue le bouche-trou au milieu de terrain. Mais bon, avec un bouche-trou de cette qualité, la différence ne se fait pas sentir. Mais avant de voir les Munichois s’assurer la victoire, il aura fallu attendre la seconde période.

En effet, dans le premier acte, les hommes de Guardiola ont montré le même visage qu’ils montrent depuis le début de la saison. Ils ont le pied sur le ballon, mais n’arrivent pas vraiment à mettre un très gros danger sur le but adverse.  A part un ballon anodin dévié involontairement par Andreasen qui obligea le portier de Hanovre, Zieler, a une superbe parade, le gardien allemand ne fut pas vraiment inquiété par les attaquants bavarois. Ce sont même les partenaires de l’ancien bordelais Salif Sané qui vont se montrer les plus dangereux. Sur une frappe déviée de Didier Ya Konan, c’est le poteau qui sauvera Manuel Neuer. Quatrième du championnat avec trois victoires en quatre matchs,  Hanovre est une équipe qui pouvait être dangereuse. Mais ils ont laissé passer leur petite chance et derrière, le Bayern a enfin pu dérouler.

L’indispensable duo « Robéry »

C’est une nouvelle fois sous l’impulsion de ses deux dribbleurs fous que les pensionnaires de l’Allianz Arena vont se libérer. Alors que plusieurs joueurs munichois avaient montré quelques signes d’agacement en se prenant des cartons jaunes stupides comme Ribéry et Kroos, un gros début de seconde mi-temps va leur permettre de se mettre dans le sens de la marche. Cinq minutes après la reprise,  ils vont nous offrir un chef d’œuvre d’action collective aux abords de la surface pour égaliser. Ribéry pénètre au milieu de la défense avant de servir Robben dans l’axe. Le néerlandais décale ensuite Kroos sur la gauche qui en une touche de balle trouve Mandzukic, seul dans la surface. Un modèle d’action qui permet au champion en titre de prendre l’avantage. Comme d’habitude, les bavarois vont se faire de nouveau peur après ce but en laissant Hanovre s’approcher de leurs cages. Boateng sera même à quelques centimètres de tromper son propre gardien… Heureusement pour eux, leurs génies répondent présents.

Ils ont été les deux meilleurs joueurs de la partie aujourd’hui. Toujours en train de provoquer et de faire mal aux défenseurs du club de Basse-Saxe, Ribéry et Robben ont porté le Bayern vers la victoire. Tous deux à l’origine du premier but, ce seront eux qui mettront le deuxième. A la suite d’une frappe du Néerlandais repoussée par Zieler, Ribéry a bien suivi et double la mise. Après son doublé en Bièlorussie mardi, « Francky » prouve que la Ballon d’Or n’est pas qu’un simple rêve. Sinon, c’est tout le collectif qui a semblé plus solide. Défensivement, il y a eu beaucoup plus de solidarité et ils ont été très peu souvent pris en contre, ce qui était un véritable problème jusque là. Maintenant, cela reste à confirmer. Avec la réception du CSKA Moscou dès mardi en ouverture de la Ligue des Champions, on en saura alors un peu plus sur l’état actuel de ce Bayern.