Le Bayern tout en maîtrise

Dominé en début de rencontre, le Bayern Munich a réussi à se rendre le match rapidement plus facile en inscrivant deux buts à la suite au bout de vingt minutes de jeu. Ils ont ensuite gérer le match sereinement sans se faire de frayeur face à un Schalke KO. Les Bavarois reviennent donc à hauteur de Dortmund au sommet de la Bundesliga.

Le Bayern tout en maîtrise
Schalke 04
0 4
Bayern Munich
Schalke 04: Hildebrand; Uchida, Höwedes, Matip, Aogo; Jones, Neudstäter (Höger 46è); Farfan, Boateng (Clemens 80è), Draxler; Szalai
Bayern Munich: Neuer; Rafinha, Boateng, Dante, Alaba; Lahm; Robben (Müller 72è), Schweinsteiger (Kirchhoff 78è), Kroos, Ribery; Mandzukic (Pizarro 80è)
SCORE: 0-1 (Schweinsteiger 21è), 0-2 (Mandzukic 22è), 0-3 (Ribery 75è), 0-4 (Pizarro 84è)
ARBITRE: M. Manuel Gräfe Cartons Jaunes : Farfan 61è
ÈVÉNEMENTS: 6ème journée de Bundesliga entre Schalke 04 et le Bayern Munich disputée à la Veltins Arena devant 61 973 spectateurs.

60 secondes chrono

 

C'était vraiment la grosse affiche la 6ème journée de Bundesliga entre Schalke et le Bayern Munich. En milieu de semaine, les deux équipes s'étaient amusées en Ligue des Champions en laminant respectivement le Steaua Bucarest et le CSKA Moscou avant de se retrouver ce samedi. Encore en phase de rodage et pas totalement au point, c'était le premier véritable test pour les deux clubs. Au final, Schalke s'est enfoncé dans le doute tandis que le Bayern a retrouvé certaines certitudes. Toujours disposés en 4-1-4-1 avec la paire de milieux offensifs Schweinsteiger-Kroos, légèrement moins portée vers le but que quand Müller est là, ainsi que Rafinha en latéral droit et Lahm une nouvelle fois en 6, les Munichois venaient avec l'intention de gagner. Objectif rempli avec beaucoup de facilités, surtout quand on voit le score clair et net de 4-0. Malgré tout, ils ont beaucoup souffert en début de match face à un Schalke euphorique. Mais le champion d'Europe a fait honneur à son titre en jetant un froid sur la Veltins Arena.

 

En même pas deux minutes de jeu, ils vont réussir à plier le match à la 21ème minute. Une tête de Schweinsteiger sur un corner de Robben, puis une autre tête de Mandzukic cette fois sur un centre de Alaba dans la foulée vont permettre aux Bavarois de mener 2-0 contre le cours du jeu. Un break éclair qu'aurait certainement approuvé Nicolas Cage. Le fait de mener par deux buts d'écart va ensuite permettre aux Munichois de jouer tranquillement sans prendre de risques. Face à un Schalke totalement désuni, ils vont développer paisiblement leur jeu et placer quelques flèches de temps à autre. Dans le dernier quart d'heure, Ribery et Pizarro corseront anecdotiquement l'addition. Cette correction de 4-0 est la plus grosse gifle distribuée par le Bayern cette saison. C'est aussi et surtout la première fois que les hommes de Guardiola ont eu un match facile dans lequel la victoire a été acquise sans aucun souci. On peut être sur que cela va leur faire du bien.

 

Schalke 04 porte bien son nom

 

S'appeler Schalke  « 04 » et se prendre 0-4, le raccourci est facile mais en même temps, la prestation livrée par le club de la Ruhr nous le permet. Dans les vingt premières minutes, ils ont véritablement étouffé leur adversaire. Le trio Farfan-Boateng-Draxler aura enflammé la Veltins Arena durant ce laps de temps qui a laissé croire à un possible exploit. Mais le gros raté de Szalai au quart d'heure de jeu se paya cash. Cinq minutes plus tard, il y avait 2-0. Habituellement, les équipes allemandes ont la capacité de se révolter pour essayer d'aller chercher l'impossible. Ce soir, on n'a pas ressenti ce sentiment côté Schalke. C'était plutôt une équipe meurtrie qui a préféré rester sage pour s'éviter une véritable déculottée.

 

Jamais Neuer ne sera remis en danger malgré quelques tentatives de Boateng notamment. Le club de Gelsenkirchen a passé une soirée cauchemardesque et vient de subir un revers terrible. Si on s'attendait à une défaite, elle a pris des proportions inquiétantes et confirme ce début de saison très moyen effectué. En effet, avec cette troisième défaite en six matchs, ils se retrouvent à une piètre douzième place avec seulement sept points au compteur. Le déplacement à Hoffenheim le week-end prochain s'annonce déjà comme un rendez-vous crucial. En cas de nouvelle contre-performance, la tête de Jens Keller pourrait commencer à être mise à prix...