Un bon point de pris pour le Borussia

En déplacement sur la pelouse de Augsbourg, le Borussia Mönchengladbach a réussi à ramener un point, son premier de la saison à l'extérieur. Le résultat est donc favorable pour les hommes de Lucien Favre mais ils pourront regretter d'avoir perdu les trois points de la victoire en toute fin de match. Pour Augsbourg, ce résultat confirme un début de saison plutôt encourageant.

Un bon point de pris pour le Borussia
Augsbourg
2 2
Mönchengladbach
Augsbourg: Manninger; Verhaegh, Callsen-Bracker, Klavan, Ostrzolek; Baier; Hahn, Moravek (Holzauser 75è), Altintop (Milik 75è), Werner (Vogt 86è); Mölders
Mönchengladbach: Ter Stegen; Jantschke, Stranzl, Dominguez, Wendt; Herrmann (Hrgota 67è), Kramer, Nordtveit, Arango (De Jong 89è);Raffael (Brouwers 90+2è), Kruse
SCORE: 1-0 (Hahn 26è), 1-1 (Kruse 33è), 1-2 (Hrgota 71è), 2-2 (Milik 88è)
ARBITRE: Michael Weiner Cartons Jaunes : Verhaegh 29è, Hahn 65è / Stranzl 5è, Ter Stegen 86è
ÈVÉNEMENTS: 7ème journée de Bundesliga entre Augsbourg et le Borussia Mönchengladbach disputée à la Impuls Arena devant 30 000 personnes

Enfin un résultat à l'extérieur

 

Après six journées, Mönchengladbach tenait un rythme assez paradoxal. A domicile, ils ont fait carton plein en remportant leurs trois rencontres, le tout en plantant la bagatelle de 11 buts. Par contre à l'extérieur, c'était le néant le plus total avec 0 points de pris et 9 buts encaissés. Les hommes de Lucien Favre avaient donc à cœur de mettre une fin à ce rythme binaire pas forcément appréciable dès ce soir. La mission est réussie puisqu'ils ont pu accrocher un nul sur le score de 2-2. Afin de faire un résultat sur la pelouse de Augsbourg, le technicien n'avait pas changé les habitudes de la maison. En effet, depuis le début de la saison, c'est toujours le même onze qui a débuté la partie ! Ce soir, l'absence de Granit Xhaka a permis à Havard Nordtveit d'obtenir sa première titularisation. Si le Norvégien a un profil plus défensif que le Suisse, cela n'a pas déstabilise l'équipe et il a fait un match convenable au milieu de terrain aux côtés de Kramer.

 

C'est offensivement que Gladbach n'a pas vraiment été à son avantage aujourd'hui. Malgré une possession de balle de près de 54%, ils n'ont réussi à tirer qu'à 8 reprises au but. Un total assez faible qui montre des difficultés devant. Raffael et Kruse ont beaucoup bougé sur le front de l'attaque, souvent de façon inefficace, tandis que les deux hommes de côté que sont Herrmann et Arango n'ont pas eu le rendement habituel. Difficile dans ces conditions d'attendre des miracles. Malgré tout, ils inscriront deux buts, et pas les plus moches de l'année. Le premier pour égaliser est une action collective de toute beauté conclue là encore de bien belle façon par l'inévitable Max Kruse. L'ancien attaquant de Fribourg en est à quatre buts cette saison. On le retrouvera aussi sur le deuxième but. C'est lui qui effectuera le centre qui amena la magnifique reprise de volée de Hrgota. Déjà auteur d'un but exceptionnel contre Hoffenheim il y a deux semaines, le suédois a récidivé avec une nouvelle réalisation. Très efficace en sortie de banc, le jeune attaquant de 20 ans est en train de stimuler la concurrence devant. Déjà meilleure attaque de Bundesliga, le Borussia a les atouts pour aller loin cette saison. Il faudra par contre régler une défense qui elle n'est pas encore bien en place avec déjà 13 buts concédés.

 

Un Hahn enfin décisif

 

Face à cette défense gruyère, Augsbourg a pu se créer bon nombre d'occasions. Très tôt dans le match, Halil Altintop fut le premier à porter le danger sur les buts de Gladbach en plaçant une frappe sur le poteau. La première banderille d'une longue série. En tout, ils ont tiré 20 fois au but. Un nombre assez impressionnant qui n'a malgré tout pas été suffisant. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Sous l'impulsion d'un André Hahn survolté, ils auraient pu espérer mieux. Arrivé l'hiver dernier en provenance du Kickers Offenbach, il n'avait jamais vraiment donné sa pleine mesure. Ce soir, il a été l'homme de base de son équipe. A la 26ème minute, sur une passe de Werner contrée, c'est lui qui a surgi dans le dos de la défense adverse pour ensuite aller crucifier Ter Stegen. Il a aussi adressé à de nombreuses reprises des centres plutôt intéressants dans la surface. C'est d'ailleurs encore lui qui amena le deuxième but, celui de l'égalisation. En effet, c'est un centre-tir de sa part, légèrement dévié par Ter Stegen, qui permis à Milik d'arracher l'égalisation au bout du temps réglementaire. Bref, l'homme du match ce soir, c’est bien lui.

 

La prestation collective n'a quant à elle pas été totalement aboutie. On a vu de bonnes choses c'est vrai, mais rien de bien sensationnel. Souvent, ce sont des exploits individuels sur percussion qui ont permis de créer des décalages. C'est ce que fera plusieurs fois Altintop mais le Turc a eu trop souvent tendance à oublier ses partenaires. Ce n'est pas un hasard s'il fut le premier à sortir. Bref, dans l'ensemble, Augsbourg n'a pas fait un match énorme, ni mauvais, mais bel et bien un match moyen. Cette équipe est capable de mieux et c'est ça qui est encourageant. Pour une équipe qui vise seulement le maintien et a failli faire l'ascenseur la saison passée, se retrouver avec 10 points au bout de sept journées, c'est un bilan plutôt convenable.