Dortmund paye son manque d'efficacité

Après sept matchs sans défaites et un bilan quasi parfait de six victoires et un nul, le Borussia Dortmund vient d'essuyer son premier revers de la saison sur la pelouse de Mönchengladbach. Ultras dominateur durant toute la partie, les hommes de Klopp ont craqué dans les dix dernières minutes sous les coups de Kruse et Raffael.

Dortmund paye son manque d'efficacité
Mönchengladbach
2 0
Borussia Dortmund
Mönchengladbach: Ter Stegen; Jantschke, Stranzl, Dominguez (Brouwers 55è), Wendt; Herrmann (Hrgota 77è), Nordtveit Kramer 82è), Whaka, Arango; Raffael, Kruse
Borussia Dortmund: Weidenfeller; Grosskreutz, Subotic, Hummels, Durm; Bender (Hofmann 71è), Sahin (Günter 88è); Aubameyang, Mkhitaryan (Kuba 77è), Reus; Lewandowski
SCORE: 1-0 (Kruse 81è), 2-0 (Raffael 86è)
ARBITRE: Manuel Gräfe Cartons Jaunes : Stranzl 84è, Kramer 90+3è / Grosskreutz 35è, Lewandowski 89è Carton Rouge : Hummels 80è
ÈVÉNEMENTS: 8ème journée de Bundesliga entre le Borussia Mönchengladbach et le Borussia Dortmund disputée au Borussia-Park devant 54 010 spectateurs

27 tirs pour...0 but

Tout juste sortis d'une victoire éclatante sur l'Olympique de Marseille qui le relance en ligue des Champions, le Borussia Dortmund avait aujourd'hui un déplacement piégeur à effecteur sur la pelouse de Mönchengladbach. En effet, les « poulains » avaient remportés leurs trois rencontres à domicile. Le BVB venait donc avec la ferme intention de mettre fin à cette série. Au final, c'est un gros bide. Sans compter les nombreux absents récents ou de longue date (Schmelzer, Piszczek, Gündogan, Kehl), on avait donc ce qui s'approche le plus d'une équipe-type avec notamment Grosskreutz et le jeune Durm en latéraux, ainsi que Aubameyang, confirmé comme titulaire sur le flanc droit. Une bien belle équipe quoi. Sur le terrain, ça s'est confirmé. Comme on pouvait s'y attendre, Gladbach a laissé le ballon à Dortmund pour jouer en contre, comme ils l'affectionnent. Ce style de jeu est aussi celui prôné par le BVB. Les hommes de Klopp ont donc rarement eu l'occasion d'effectuer les actions rapides qu'ils adorent.

Malgré tout, ils ont dominé ce match de la tête et des épaules. Après une phase d'observation qui aura duré une bonne dizaine de minutes, Dortmund s'installera dans le camp de Mönchengladbach, pour ne plus le quitter jusqu'à la fin du match. Pendant tout ce temps-là, ils vont ainsi faire le siège de la surface de réparation mais ils vont buter sur un grand Ter Stegen, mais aussi pêcher par manque de réalisme. Le jeune gardien international aura multiplié les parades décisives quand il le fallait pour permettre à son équipe de rester dans la partie. Et quand il était battu, son poteau le suppléa, comme sur le coup franc magnifique de Reus alors qu'il n'y avait que 1-0. Les occasions se sont donc multipliées mais à l'image d'un Aubameyang maladroit, le dernier geste ne sera jamais le bon. Avoir le ballon et dominer le match, c'est bien. Mais le plus important dans le football, c'est marquer pour gagner. Et ça, l'autre Borussia l'a bien compris.

Une leçon de réalisme

En effet, aujourd'hui Mönchengladbach a joué plus prudemment. Alors qu'ils ont l'habitude de se projeter en nombre dès qu'ils le peuvent sur les contres, ils ont cette fois-ci été plus raisonnables afin de conserver une assise défensive solide en cas de retour de flamme. Comme à son habitude, Lucien Favre avait aligné son onze type avec le retour de Granit Xhaka au milieu de terrain à la place de Kramer. Cette équipe est parfaitement rodée et l'a encore prouvée. Ils ont fait preuve d'une solidarité sans faille pour résister à la pression exercée par le BVB. La défense a été rarement mise à défaut et même lorsque Dominguez a dû sortir pour un problème à l'épaule droite suite à un contact avec Lewandowski, Brouwers l'a parfaitement remplacé. Tout le monde connaît son rôle dans cette équipe et c'est ce qui fait sa force.

Sur l'action qui amène le penalty, on retrouvera le Gladbach qu'on aime. A la conclusion d'un mouvement collectif plein axe rapide et parfaitement exécute, Nordtveit se fera sécher par Hummels. Carton rouge pour l'international allemand et donc penalty. C'est Max Kruse qui s'en chargera et le transformera. Avec son cinquième but de la saison auquel il faut ajouté ses cinq passes décisives, l'ancien joueur de Fribourg est en train d'éclabousser de sa classe la Bundesliga en ce début de saison. A dix minutes de la fin, c'est le hold-up parfait. Pour enterrer définitivement Dortmund, c'est Raffael qui appuiera sur la gâchette après avoir été bien servi par Arango. Durant les 80 minutes précédentes, les hommes de Favre ne s'étaient procurés qu'une seule occasion par l'intermédiaire de Wendt. En tout et pour tout, ils ont tiré six fois au but pour un total de deux buts. Le mot à retenir de ce match et sur lequel Jürgen Klopp va certainement insister pour remettre ses hommes d'aplomb alors que la première place du championnat est perdue, ce sera celui-là : efficacité.

Les autres résultats de la 8ème journée :

Hanovre 96-Hertha Berlin 1-1

Schalke 04-Augsbourg 4-1

Stuttgart-Werder Brême 1-1

Wolfsbourg-Braunschweig 0-2

Mayence-Hoffenheim 2-2