Bundesbilan : Dortmund et Leverkusen largués par le Bayern

Analyse et conclusion de la moitié de la saison 2013/2014 de la Bundesliga.

Bundesbilan : Dortmund et Leverkusen largués par le Bayern
Bundesbilan : Dortmund et Leverkusen largués par le Bayern

Le début de saison de la Bundesliga 2013/204 fut sans surprise, le Bayern sous la direction de Josep Guardiola c'est 14 victoires et 2 matchs nuls. Un constat éffarant face au changement que le catalan a fait à l'équipe de Jupp Heynckes, cependant contrairement à l'année passée la concurence suit beaucoup moins! Étonnamment le dauphin du Bayern n'est pas le BVB mais le Bayer Leverkusen qui pène a rester au contact de la formation munichoise avec 7 points de retard. Explications cas par cas de ces clubs qui laissent le Bayern s'envoler :

 

Le BVB : Le mur jaune est bien pâle ces temps-ci, les hommes de Jürgen Klopp ont souffert durant cette première moitié de saison et les causes du déclin du vice champion d'Europe ne sont pas vraiment sur le terrains, ont le sait et c'est loin d'être nouveau le Borussia Dortmund est une formidable machine à pépite footbalistique comme le montre parfaitement bien Marco Reus et Robert Lewandowsky. Mais le talent ne fait pas tout, surtout quand la moitié de l'effectif n'est pas sur le terrain et est à l'infirmerie, et c'est en défense que les blessures se ressentent : Matt Hummels, Neven Subotic et Lukasz Piszczek sont absent, Jürgen Klopp a du faire appel à Erik Durm et Manuel Friedrick tout deux en manque cruel de temps de jeu : Friedrich n'avait plus de club depuis 8 mois et a été directement propulsé en défense centrale lors du choc avec le Bayern, en l'absence c'est Lukasz Piszczek c'est Kevin Grosskreutz qui a du dépanner sur le côté droit. La pause hivernale était donc extrêmement attendu dans la Ruhr, les titulaires restants comme Marco Reus et Aubameyang étant absolument au bout du rouleau physiquement n'ont pas pu rester à la hauteur du Bayern en concedant le match nul contre Hoffenheim (2-2) et en concédant une nouvelle défaite après celle contre Leverkusen (1-0) la semaine dernière face au Hertha Berlin (2-1)

Le parcours en ligue des champions des borrussens fut également difficile et fatiguant puisque les coéquipiers de Robert Lewandowsky ont du se battre contre un Arsenal en très bien armés cette saison de même pour le Napoli. Marseille fut bien évidemment un adversaire beaucoup moins inquiétant mais encore une fois ces deux matchs ont demandés une énorme débauche d'energie au schwarzgelben. On espère revoir un Borussia Dortmund en plus grande forme après la trêve...

dortmund a peur | Infographic

 

 

Leverkusen : Comme à son habitude le club sous la tutel du laboratoire pharmaceutique Bayer a réalisé un bon début de saison qui lui a permit de rester un certains temps dans le sillage du Bayern, menée par son habituel "TorMachine" Stefan Kissling (130 buts en Bundesliga depuis 2006 ) et des filets troués, Leverkusen s'est installé sans problème à la 2e place du classement de Bundesliga en profitant de la situation du Borussia Dortmund et de Schalke 04. L'équipe de Sami Hyypia allie désormais expérience avec des joueurs comme Simon Rolfes et Stefan Kißling et jeunesse avec un Sidney Sam en pleine explosion et le très talentueux Emre Can. Cependant, bien malin doit-être celui qui dit que "Neverkuzen " peut prétendre à un quelconque titre, le dauphin du Bayern n'a pas le niveau de jeu pour prétendre pouvoir rattraper les septs points de retards qui le sépare du Bayern et encore moins de prétendre à une victoire finale en coupe d'Europe, quand à la DFB Pokal, le Bayern et le BVB sont toujours en lice pour prendre la route du mythique Olympiastadiom et il semble improbable que Leverkusen joue les troubles fête pour les deux cadors actuels allemands. La très probable arrivé du prodige belge Kevin De Bruyne ne fera donc aucun mal à la formation rouge et noire, car malgré certaines lacunes dans le jeu, Leverkusen a inquiété les plus grands comme le Bayern et en a battu d'autre comme le BVB.

LEVERKUSEN SURPREND SON MONDE | Create infographics

 

Les supporters Parisiens devraient donc se montrer très prudent avant de dire que le Bayer Leverkusen et un tirage facile car même les richesses des qataris doivent craindre l'ambiance et la follie d'un déplacement à Leverkusen, et surtout quand il s'agit peut-être du dernier match de coupe d'Europe de cette saison qui se jouera à domicile ! Ibra&co sont prévenus :