Qu’est-ce qui a coincé pour le Bayern face au Real?

Mardi dernier, les joueurs du Bayern Munich ont vécu une soirée cauchemardesque à l’Allianz Arena en subissant leur plus large défaite en Ligue des Champions (0-4) face au Real Madrid. Quelles sont les raisons de ce naufrage ?

Qu’est-ce qui a coincé pour le Bayern face au Real?
source: 20minutes.fr

La faute de Guardiola ? 

Depuis le début de la saison, Pep Guardiola joue avec un système à la Barcelonaise, avec une très grosse possession de balle, sauf que contre le Real, ça n’a pas fonctionné. Les bavarois se sont montrés inoffensifs en tentant très peu au but, malgré leurs 70% de possession et leurs 249 passes réussies en première période, aucun tir n’a été cadré. Robben, Ribery, Kroos et Götze ont réussi à changer cette statistique en seconde période, mais ne se sont pas vraiment montré dangereux. On peut donc penser que le Bayern n’est pas une équipe qui peut jouer en possession de balle, du moins, pas encore. Peut-être que l’ère de la possession de balle qui a rendu l’Espagne si populaire est terminée, l’avenir nous le dira. Aussi, Pep Guardiola a été accusé de « fausser le championnat » par différents entraîneurs de Bundesliga en faisant tourner son effectif. Il l’a peut-être fait trop tourner. Depuis la victoire face au Herta Berlin (1-3) qui a permis au Bayern de décrocher le titre de champion de Bundesliga et de battre le record du champion titré le plus rapidement de tout les temps (avec 7 journées d’avance !), les munichois ont connu 2 nuls (contre Manchester notamment) et 3 défaites (celle face à Dortmund 0-3 ayant marqué les esprits). Nous pouvons donc penser que les bavarois ont perdu le rythme du championnat, et également des habitudes dans leur jeu. 

La faute du Real ?

Et si ce qui avait gêné le Bayern durant ce match, c’était tout simplement son adversaire, le Real ? Avec une défense parfaitement hermétique, qui a très bien gêné Kroos, qui au final n’a pas réussi à apporter grand chose, et surtout Ribery et Robben qui ont été muselés durant tout le match, ce fut très compliqué pour le Bayern de réussir quelque chose de concret en attaque. De plus, ce jeu de possession que le Real a subi durant tout ce match (et qu’il a très bien géré par ailleurs) a obligé le Bayern à s’exposer à des contres. Or, avec la qualité d’exécution et la vitesse de remontée de balle des madrilènes, c’était presque joué d’avance. Il suffit de voir le premier but de Cristiano Ronaldo pour voir à quel point les contres du Real étaient rapides, en 4 passes et 10 secondes, le ballon était au fond des filets. À cause d’un Di Maria et d’un BBC étincelants, les défenseurs bavarois (notamment la charnière centrale) étaient à la rue. 

Cependant, il ne faut pas non plus cracher sans arrêt sur ce Bayern qui fait une excellente saison, notamment en Bundesliga, rappelons qu’il a remporté le titre de champion en 27 journées, un record. Cette saison est une saison de transition pour le Bayern. De plus, les dirigeants ont accordé des fonds à Pep Guardiola pour recruter encore plus de joueurs, sans compter l’arrivée de  Lewandowski la saison prochaine. Nul doute que la Bayern reviendra plus fort la saison prochaine.