Tottenham et Everton dos à dos

Pour le compte de la 32e journée de Premier League, Tottenham, 3e (57 points) recevait Everton 6ème (51 points). Duel important donc entre 2 candidats à l’Europe qui se retrouvaient cette après midi à White Hart Lane.

Tottenham et Everton dos à dos
Tottenham Hotspur
2
2
Everton FC
Tottenham Hotspur: Lloris - Walker, Dawson, Caulker, Vertonghen - Parker (Caroll 88 mn), Dembelé (Huddlestone 75 mn), Holtby - Dempsey, Sigurdsson, Adebayor.
Everton FC: Howard - Baines, Distin, Jagielka, Coleman - Heitinga, Gibson, Mirallas (Naismith 86 mn), Barkley (Jelavic 52 mn) - Anichebe, Osman.
SCORE: 1-0 : Adebayor 1mn. 1-1 : Jagielka 15 mn. 1-2 : Mirallas 53 mn. 2-2 : Sigurdsson 87 mn.
ARBITRE: Everton : Mirallas 81 mn.

Si le titre semble joué en faveur de Manchester United, en revanche, les places européennes sont encore très disputées et pourraient nous réserver quelques surprises puisque pas moins de 8 équipes peuvent encore rêver de la ligue des champions.

Pour cette rencontre les « Spurs » devaient faire sans Bale (meilleur buteur de l’équipe avec 17 buts), Lennon et Defoe, blessés.Pour les Toffees, le grand absent était Marouane Fellaini, lui aussi meilleur buteur de son équipe avec 11 réalisations. Malgré les absences de leur meilleur buteur respectif, les 2 équipes ont commencé le match pied au plancher et dès la 1ère minute, c’est Emmanuel Adebayor qui est venu couper un centre-tir venu de la gauche pour ouvrir le score et donné l’avantage à Tottenham (1-0 1e). Mais les Toffees, tombeurs de Manchester United et Manchester City cette saison ont réagi de la meilleure de manière. Après un corner de Leighton Baines, c’est le capitaine Phil Jagielka qui s’élevait plus haut que tout le monde pour propulser sa tête dans les filets d’Hugo Lloris, auteur d’une sortie un peu hasardeuse sur ce coup (1-1 15e).Le match a ensuite quelques peu baissé en intensité, les duels se concentrant majoritairement au milieu du terrain jusqu’à la mi temps.

Au retour des vestiaires, c’est Tottenham qui s’est montré le premier dangereux après un rush solitaire d’Adebayor débuté au milieu du terrain et dégager en catastrophe par Jagielka (50ème minute). Everton a alors réagi, Gibson s’est essayé à une frappe de loin mais l’international irlandais a vu son tir raser le poteau d’Hugo Lloris (51e). Puis c’est Mirralas, auteur d’un numéro en solitaire exceptionnel, qui sur son côté gauche a éliminé 3 défenseurs des Spurs avant de frapper dans le petit filet opposé et donner l’avantage à Everton (1-2 53e).Le belge signe ici son 4ème but de la saison. Tottenham a alors tenté de réagir, notamment par l’intermédiaire de Dempsey, mais les deux frappes lointaines de l’Américain furent sans succès (58e et 60e).
Tottenham s’est alors montré de plus en plus dangereux, Adebayor puis à nouveau Dempsey virent leurs tentatives repoussées par un excellent Howard. Everton s’est alors contenter d’exploiter les contres sans pour autant se montrer moins dangereux qu’auparavant.
Les Spurs, bien qu’offensifs, ont manqué d’inspiration dans le dernier geste et les absences de Defoe, Bale ou Lennon se sont fait sentir. Manquant de vitesse, ils n’ont jamais réussi à se créer une véritable grosse occasion, mais se sont souvent contenter de frappe lointaine sans succès. Pourtant, à la 86ème minute, sur un énième déboulé de Kyle Walker sur son coté droit, Tottenham a vu la chance tourner. En effet, après le centre de l’international anglais, Adebayor, toujours présent dans la surface adverse a vu sa frappe touché le poteau d’Howard puis revenir dans les pieds de Sigurdsson qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (2-2  87e).

Tottenham et Everton se neutralisent donc au bout d’un match plaisant et rythmée. Avec ce nul, Tottenham reste 3ème avec 2 points d’avance sur Arsenal, cependant les Gunners comptent un match en moins. Everton de son côté reste 6ème et garde 3 points d’avance sur Liverpool, accroché un peu plus tôt dans l’après midi sur sa pelouse d’Anfield face à West Ham.