Arsenal et Everton dos à dos

En course pour une qualification à la prochaine Ligue des Champions, Arsenal et Everton se sont quittés ce soir sur un score nul et vierge (0-0) en match en retard de la 29e journée de Premier League. Un nul qui n'arrange personne.

Arsenal et Everton dos à dos
Arsenal
0 0
Everton
Arsenal: Szczeny - Sagna, Mertesacker, Koscielny, Gibbs - Ramsey, Wilshere (Oxlade-Chamberlain 69'), Arteta - Walcott (Podolski, 69'), Giroud, Cazorla (Monreal, 90').
Everton: Howard - Coleman, Jagielka, Distin, Baines - Barkley (Jelavic, 76'), Fellaini, Gibson - Mirallas (Ovideo, 90'), Anichebe (Naismith, 90'), Pienaar.
ARBITRE: Neil SWARBRICK (ANG) Avertissements : Arteta (56') et Monreal (90') pour Arsenal ; Gibson (28'), Pienaar (35') et Barkley (70') pour Everton.
ÈVÉNEMENTS: 29e journée de Premier League (match en retard), Emirates Stadium, 20h45.

L'affiche Arsenal-Everton était attendue de longue date outre-manche. En match en retard de la 29e journée, les deux équipes se sont quittées sur un match nul (0-0) qui n'arrange aucun des deux camps. En course pour une qualification à la prochaine Ligue des Champions, ce qui serait une première pour les Toffees, les deux formations se sont neutralisées au terme d'une rencontre hâchée. Au coeur d'une spirale positive, Everton et Arsenal marquent donc le pas alors que Chelsea joue demain à Fulham, et a l'occasion de revenir sur les Gunners. 

Everton a dicté sa loi

Tout au long de la rencontre, les joueurs de Liverpool ont tenu le ballon et ont bougé Arsenal. Dominateur, Everton a imposé son jeu sur la pelouse de l'Emirates sans pour autant parvenir à faire la différence. Ni Steven Pienaar (7'), ni le prometteur Barkley (39') ne sont parvenus à inquiéter Szczesny, de retour dans les buts londoniens. En deuxième mi-temps, Ross Barkley, encore lui, aurait pu tuer le match mais sa frappe a tutoyé la lucarne du gardien polonais (66'). Volontaires et offensifs, les Toffees ont laissé plus d'espaces en seconde période et auraient pu le payer cher. 

Privé d'occasions lors du premier acte, Arsenal s'est réveillé après la pause et aurait pu faire craquer la défense de Everton. C'était sans compter sur un énorme Tim Howard, à l'image de son arrêt réflexe devant Cazorla (50'). Olivier Giroud, titulaire au coup d'envoi, a lui manqué cruellement de réalisme à l'image de ses nombreuses occasions manquées (43', 78', 80'). Au terme d'une rencontre assez plaisante dans l'ensemble, Toffees et Gunners se sont donc quittés bons amis, comme au match aller (1-1 à Goodison Park). Everton a sûrement dit ce soir adieu à ses doux rêves de Ligue des Champions. 

Crédits photos : The Sun