Arsenal assure l'essentiel

Arsenal empoche une victoire très importante (1-0) sur le terrain de Queens Park Rangers, déjà relégué avant le match. Les Gunners reprennent la troisième place du podium en attendant le choc de la journée, qui opposera Manchester United à Chelsea demain.

Arsenal assure l'essentiel
QPR
0 1
Arsenal
QPR: Green, Traore, Hill, Park (Taarabt, 83'), Onuoha, Jenas, Remy, Ben Haim, Zamora, Townsend, Mbia (Derry, 45').
Arsenal: Szczesny, Sagna, Mertesacker, Koscielny, Monreal, Arteta, Ramsey, Rosicky (Vermaelen, 91'), Cazorla (Wilshere, 87'), Walcott, Podolski (Chamberlain, 82').
SCORE: 0-1, Walcott (1')
ÈVÉNEMENTS: 36eme Journée de Premier League.

Embarqué dans un sprint final sans merci dans la course à la Ligue des Champions avec ses homologues londoniens Chelsea et Tottenham, Arsène Wenger sait bien que malgré un calendrier en théorie favorable, chaque match sera difficile. Illustration encore cet après-midi, où les Gunners ont eu toutes les peines du monde à se débarrasser de leur voisin londonien QPR, pourtant déjà condamné. Le but précoce de Theo Walcott à la vingtième seconde laissait présager un match riche en but, or ce sera le seul de la rencontre. Entre laxisme défensif et impuissance offensive, Arsenal peut s'estimer heureux de l'emporter à Loftus Road. Un dix-neuvième succès qui leur permet de garder leur destin entre leurs mains dans la lutte pour le Top 4. Il faudra montrer plus d'envie face à Wigan et Newcastle, équipes qui joueront leur survie contre Arsenal.

Entre laxysme défensif et impuissance offensive ...

Revenus de l'Emirates Stadium avec tous les regrets du monde après le nul concédé face au champion dimanche dernier, laissant alors filer deux points capitaux dans la course au podium, les Gunners se devaient de ponctuer leur dernier derby de Londres de la saison par un succès. Les joueurs ont, semble-t-il, compris le message, auteurs d'une entame tonitruante, pourtant pas coutumiers du fait. Suite à une attaque placée très bien menée, le capitaine Mikel Arteta trouve Theo Walcott dans la surface, qui ouvre le score dès la 20e seconde. Le joueur le plus rapide de Premier League inscrit le but le but le plus rapide de la saison, comme un symbole. La suite est mois enthousiasmante pour les hommes d'Arsène Wenger, dont le laxisme défensif n'a pas manqué de l'agacer, notamment sur la tentative de Stephane M'bia (40e), qui avait tout le loisir d'armer sa frappe, heureusement sans conséquence. Le buteur Theo Walcott avait, peu avant la demi-heure de jeu, manqué le break, se heurtant au poteau de Julio Cesar (26e). Un première période sans trop de soucis pour Arsenal qui, à défaut d'avoir fait le break, doit se contenter du plus mince des avantages.

Un avantage qui semble peu enclin à évoluer au sortir des vestiaires puisque ce sont les relégués de Queens Park Rangers qui montrent le plus d'envie, poussés par des supporters qui donnent de la voix 36 journées trop tard. Les hommes de Redknapp ne sauront profiter de leur temps fort, mettant tout de même à contribution Sczcesny sur des tentatives de Jenas (54e) et de Remy (55e). Le peu de mobilité autour du porteur du ballon, ainsi que l'inexistence de Podolski en tant qu'avant-centre handicapent sérieusement les Gunners sur le peu de situations provoquées. Koscielny ira même tester Green, symptomatique de l'impuissance offensive (65e). Les frappes de Walcott, toutes deux repoussées en corner par Green (71e & 77e) ainsi que la tentative lointaine de Cazorla (68e) failliront à faire le break pour Arsenal qui passera une fin de match délicate, frôlant la catastrophe sur une frappe de Remy (83e), magnifiquement sortie par Szczesny qui s'est étendu de tout son long.