Chelsea assure sa place dans le Top 4

Au terme d'un match riche en rebondissements, Chelsea s'impose finalement à Villa Park 2 buts à 1 assurant ainsi sa place en Champions League pour la saison prochaine. Aston Villa devra attendre la dernière journée pour confirmer son maintien, qui demeure en très bonne voie.

Chelsea assure sa place dans le Top 4
Aston Villa
1 2
Chelsea
Aston Villa: Guzan, Lichaj, Vlaar [c], Baker, Bennett, Westwood, Delph, Sylla, Weimann, Agbonlahor, Benteke (Exclu, 58') .
Chelsea: Cech, Cole, Cahill, Terry (Ivanovic, 75'), Azpilicueta, Ramires (Exclu, 45'), Lampard, Moses (David Luiz, 45'), Mata, Hazard, Ba (Torres, 88').
SCORE: 1-0, Benteke (14') ; 1-1, Lampard (61') ; 1-2, Lampard (88')
ÈVÉNEMENTS: 37eme Journée de Premier League.

Aston Villa a bien failli jouer un mauvais tour à Chelsea, lors d'une rencontre marqué par l'émouvant hommage réservé à Stilian Petrov, qui a pris sa retraite cette semaine, victime d'une leucémie. La première mi-temps avait tout d'un cauchemar pour les Blues, piégé à 10 dans une enceinte bouillante suite à l'ouverture du score de Benteke (14'). Le second acte va pourtant largement tourné en faveur pour Chelsea, qui combattra à armes égal après l'exclusion de Benteke, et qui l'emportera grace à un doublé de Lampard (61', 88'). Ce succès sur le fil permet à Chelsea d'assurer sa place dans le Top 4, synonyme de qualification en Champions League, et d'aborder la finale d'Europa League de la meilleure des manières.

Super Frankie rentre dans l'histoire

Après leur victoire à Old Trafford, et le match nul condédé en milieu de semaine face à Tottenham, Chelsea abordait ce match avec toutes les cartes en main pour finir à la troisième place. Les Villans, eux, avaient l'occasion d'assurer définitivement leur maintien, bien qu'ayant truster la zone de rélégation la majeure partie de la saison. Ce déplacement, qui avait tout d'un piège pour les Blues, va vite tourner au cauchemar. Au quart d'heure de jeu, Sylla, ancien clermontois, lance Benteke qui fait parler sa puissance laissant sur place les reins de Cahill pour crucifier Cech dans son angle fermé (14'). Le Géant Belge dédie son but à Stilian Petrov, désormais ancien joueur des Villans qui a mis fin à sa carrière cette semaine, en rémission d'une leucémie ; un hommage complété par les supporters d'Aston Villa à la 19ème minute, comme son numéro de maillot. Chelsea semble progressivement prendre le dessus : Demba Ba est tout près d'égaliser sur une passe de Mata, mais Guzan remporte son duel (23') ; pas plus de réussite pour Lampard quelques minutes plus tard sur coup-franc, le portier des Villans dévie la frappe de Frankie sur le poteau. La malchance de Chelsea se poursuit, Ramires est exclu peu avant la mi-temps pour un deuxième jaune.

Alors que les Villans avaient la main-mise sur le match, face à des Blues résignés au sortir des vestiaires, coup de théâtre avec l'exclusion de Benteke, héros déchu du match. Le Belge, auteur d'un légé pied levé, est sans doute victime de la simulation de Terry. Un vrai coup sur la tête des hommes de Paul Lambert, qui subissent d'emblée le contrecoup de l'exclusion de leur MVP. Hazard décale Lampard qui d'une frappe puissante sonne la révolte, égalisant ainsi le record de but de Bobby Tambling (61'). A 20 minutes du terme, la frappe de Cahill sur un coup-franc de Mata est repoussé sur la ligne par Sylla, mais semble bien avoir franchi la ligne lors du dégagement de Weimann sous la pression de Demba Ba (72'). Aston Villa souffre en cette fin de match, comettant une multitude de fautes, notamment sur Hazard, très en jambes, David Luiz et Mata qui s'emploient à l'exercice n'en profiteront pas. Coup dur pour Chelsea qui perd Terry qui doit sortir sur sivière, le karma, sans doute. Le match s'emballe dans les dernières minutes, Westwood tente sa chance à l'entrée de la surface d'une frappe limpide repoussé par Cech. Deux minutes plus tard, Hazard sert Lampard dans la surface qui donne l'avantage à Chelsea (88') devenant ainsi le meilleur buteur de l'histoire de Chelsea, les supporters rentrent sur le terrain pour se méler à la célébration de Super Frankie. Les 7 minutes de temps additionnel ne donneront rien, si ce n'est une blessure à la cuisse d'Hazard qui oblige les siens à finir à 9. Le Belge demeure incertain pour la finale d'Europa League mercredi.