Wigan remporte la FA Cup

Wigan a créé la sensation ce soir en remportant la FA Cup (1-0) face au champion d'Angleterre en titre, Manchester City. Roberto Martinez et ses joueurs sont enfin récompensés par leur jeu ambitieux qui permet au club de décrocher sa première Cup de son histoire, à défaut de lui permettre de se maintenir dans l'élite.

Manchester City
0 1
Wigan
Wigan remporte la FA Cup
Wigan remporte la FA Cup
Manchester City: Hart, Zabaleta, Kompany (c), Nastasic (Dzeko, 90'), Clichy, Yaya Toure, Barry, Nasri (Milner, 55'), Silva, Tevez (Rodwell, 69'), Aguero.
Wigan: Robles, Kone, Alcaraz, McCarthy, Maloney, Gomez, McManaman, McArthur, Boyce, Espinoza, Scharner
SCORE: 0-1, Watson (91')
ARBITRE: Marriner
ÈVÉNEMENTS: Finale de la FA CUP. Wembley.

La magie de la coupe a frappé Wembley de plein fouet ! Wigan, qui va probablement être relégué en Championship la saison prochaine, remporte la FA Cup aux dépens de Manchester City qui avait là l'occasion de sauver sa saison, désastreuse sur tous les plans. Une cuisante défaite qui va à coup sûr coûter la place de Roberto Mancini, depuis longtemps contesté par les spécialistes par ses choix et sa communication discutable. Le technicien italien n'aura pas su trouver la solution face au 3-4-3 de Roberto Martinez.
Une victoire amplement mérité de la part des Latics tant ils ont dominé la recontre, victoire qui aura pourtant mis longtemps à se dessiner. L'heure est donc à la fête du côté de Wigan, avant probablement de connaitre l'enfer du Championship la saison prochaine.

McManaman : "The Showrunner"

On assiste à une première mi-temps très plaisante, avec une équipe de Wigan séduisante dans son 3-4-3 habituelle. C'est d'ailleurs les hommes de Roberto Martinez qui se montrent dangereux les premiers par McManaman, qui seul excentré dans la seul surface, voit sa frappe enroulée flirter avec le montant de Joe Hart (14'). Tevez lui répond un quart d'heure plus tard, bien servi en retrait par David Silva, l'appache tente sa chance, mais Robles qui semblait pris à contre pied sort un reflexe de classe en repoussant le ballon du bout du pied (30'). McManaman, encore lui, fit ressortir les lacunes défensives de City en s'amusant dans la surface, sûrement un peu trop loupant le bon timing de sa frappe (36'). C'est bel et bien Wigan qui s'est montré le plus menaçant.

Les Citizens semblent mieux dans leur match au sortir des vestiaires, manquant l'ouverture du score de peu avec Aguero contré à bout portant sur un centre de Silva (50'). La domination est fragile, Mancini décide alors de sortir son bouc émissaire préféré alias Samir Nasri, au profit de Milner. C'est pas beaucoup mieux avec ce changement, puisque City manque toujours autant de créativité tandis que McManaman continue de faire le show, multipliant les feintes de frappes et les crochets butant malhereusement sur un Kompany attentif. Les Citizens se font quelque peu endormir par Wigan qui a dorénavant la matrise du ballon, provoquant le sacrifice de Zabaleta en fin de match, qui découpe McManaman qui filait seul au but, carton rouge évident pour l'argentin (84'). L'ailier des Latics aurait même dû obtenir un penalty à la 90ème suite à une faute évidente de Clichy. Comme un symbole, c'est sûr ce corner que le match va basculé, Maloney dépose le ballon sur la tête de Watson qui devance Rodwell (91').