Arsenal condamne Wigan

Sous la pression de Tottenham et de Chelsea, Arsenal s'impose finalement 4 buts à 1 face à Wigan en match en retard de la 37ème Journée. Si Arsenal reste en course pour le podium, c'en est fini pour Wigan, récent vainqueur de la FA Cup, qui rejoint QPR et Reading dans le wagon de la descente en Championship.

Arsenal condamne Wigan
Arsenal
4 1
Wigan
Arsenal: Szczesny, Sagna, Mertesacker, Koscielny, Gibbs, Rosicky (Wilshere, 78'), Arteta (Vermaelen, 90'), Ramsey, Cazorla, Walcott, Podolski (Chamberlain, 80')
Wigan: Robles, Kone, Alcaraz, McCarthy, Maloney, Gomez, McManaman (Di Santo, 57'), McArthur, Boyce.
SCORE: 1-0, Podolski (11') ; 1-1, Maloney (45') ; 2-1, Walcott (64') ; 3-1, Podolski (68') ; 4-1, Ramsey (72')
ARBITRE: Mike Dean
ÈVÉNEMENTS: 37ème Journée de Premier League.

Arsenal remplit parfaitement sa mission en s'imposant 4 buts à 1. Derrière le score flatteur, un match qui aurait pu prendre une autre tournure après l'égalisation de Maloney en fin de première mi-temps, qui avait répondu à Podolski (11'). Le second acte sera plié en 8 minutes, Walcott (64'), Podolski (68') et Ramsey (72') s'occuperont de mettre à l'abris les leurs, tout trois servi par un fantastique Cazorla. Arsenal condamne donc Wigan, officiellement relégué en Championship, qui aurait certainement mérité meilleur sort au vu du jeu affiché tout au long de la saison. Les hommes d'Arsène Wenger gardent eux toutes les cartes en main pour finir dans le Top 4 puisque qu'une victoire à Newcastle leur assureraient une place en barrage de Champions League, aux dépens du voisin et ennemi, Tottenham.

Santi Cazorla Puissance 4

Une fois n'est pas coutume, ce sont les Gunners qui ont la pression du résultat au coup d'envoi, Chelsea et Tottenham ayant tout deux fait leur part du travail ce week-end en s'imposant sur le fil respectivement contre Aston Villa et Stoke City. Et jouer sous pression, Arsenal sait le faire et le démontre d'entrée en faisant une très bonne entame témoignant leur volonté de faire la différence très tôt. Cazorla est d'abord tout proche d'ouvrir le score de la tête, oublié au point de penalty sur un centre de Walcott (7'). Ce sont les errements défensifs des Latics qui vont provoquer l'ouverture du score des Gunners, Podolski est oublié aux 6 mètres sur un corner de Cazorla, sa tête ne laisse aucune chance à Robles (11'). Comme lors de ses dernières sorties après avoir ouvert le score, Arsenal peine à dérouler tandis que Wigan joue ses coups à fond. Koscielny ne manque pas l'occasion de briller en effectuant une intervention digne des plus belles figures d'art-martiaux pour empêcher Koné de se retrouver seul face à Szczesny (24'). Peu avant la mi-temps, Mike Dean siffle une faute loin d'être évidente de Mikel Arteta près de la surface de Szczesny, Maloney s'y colle et d'un coup-franc "juninhesque" expédie le ballon au fond des filets, certes bien aidé par la main du portier polonais, loin d'être ferme (45).

La pression des enjeux donne une seconde mi-temps complétement débridé. Au diable la rigueur du placement défensif, Koscielny travaille pour quatre et assure les arrières des Gunners, même si c'est Szczesny qui sauve son équipe à la 48ème, d'une magnifique parade. La suite, est un festival de Santi Cazorla, qui va mettre à terre Wigan en seulement 8 minutes. Le premier acte est bouclé par Theo Walcott sur une offrande de Cazorla (64'). Podolski, une nouvelle fois transparent ce soir, signe un doublé en lobant Robles après un caviar du lutin espagnol (69'). Et c'est Ramsey qui cloturera le spectacle et ces 8 minutes de folies, bien lancé sur l'aile gauche par Cazorla, le gallois prend à contre-pied Robles qui avait anticipé un centre (72').