Tottenham s'impose mais rate la Ligue des Champions

Pour le compte de la 38ème journée de Premier League, Tottenham recevait Sunderland. Les Spurs, 5ème avec 69 points pouvaient, en cas de victoire combiné avec une défaite ou un nul d’Arsenal, chiper la 4ème place synonyme de Ligue des Champions aux Gunners. Sunderland, 17ème et déjà assuré de rester dans l’élite la saison prochaine pouvait espérer gagner quelques places en cas de victoire.

Tottenham s'impose mais rate la Ligue des Champions
Tottenham Hotspur
1
0
Sunderland
Tottenham Hotspur: Lloris - Walker, Dawson, Vertonghen, Assou Ekotto (Sigursson 84 mn) - Parker (Dembelé 64 mn), Huddlestone, Dempsey (Defoe 73 mn) - Lennon, Adebayor, Bale.
Sunderland: Mignolet - Colback, O'Shea, Cuellar, Larsson - Vaughan, N'Diaye, Mc Clean (Knott 74 mn), Johnson - Graham (Mandron 74 mn), Wickham (Mitchell 88 mn).
SCORE: 1-0 : Bale 89 mn.

Et Tottenham a clairement mis le pied sur le ballon dès le début du match, en effet, les Spurs ont rapidement tourné la rencontre en attaque-défense, repoussant ainsi les Black Cats dans leur moitié de terrain.

Si Bale, élu joueur de l’année en Barclays Premier League cette saison,  a eu de nombreuses occasions et aurai même pu obtenir 2 pénaltys, c’est sur un score nul et vierge que les deux équipes se sont quittés à la mi-temps. Ce 0-0 est aussi l’œuvre de Simon Mignolet, le gardien international belge de Sunderland a clairement sauvé les siens a de nombreuses reprises et démontré l’étendue de son talent.
Au retour des vestiaires, Tottenham a une nouvelle fois été victime d’une injustice, à l’image de son entraineur André Villas Boas en furie sur son banc. Les Spurs auraient mérité, une nouvelle fois, un pénalty après une frappe d’Adebayor contré par les deux mains du défenseur espagnol  Carlos Cuellar.
Sunderland s’est même permis le luxe de réaliser quelques vicieuses contre-attaques, obligeant Lloris à remporter son duel face à Danny Graham.
La plus grosse occasion de la partie est intervenue à la 62ème minute ; suite à une sortie ratée de Mignolet, Scott Parker a frappé au but mais sa tentative fut repoussée en catastrophe sur Vertonghen dont la reprise instantanée a terminé sur le poteau de Mignolet.
Outrageusement dominé, les hommes de Paolo Di Canio n’en menaient pas large dans ce match ; preuve de l’hyper-domination des Spurs, les statistiques indiquaient à la 70ème que Tottenham avait obtenu 11 corners contre 1 seul pour les Black Cats…
Les Spurs ont alors totalement étouffés leurs adversaires, ces derniers ne franchissant plus la ligne médiane. Mignolet, toujours aussi impressionnant ne s’est jamais fait surprendre sur les tentatives adverses, aidé par une défense très solidaire.
Le tournant de la rencontre est intervenu à la 74ème minute : suite à une faute sur Lennon, David Vaughan a reçu son second carton jaune de la partie, synonyme d’expulsion. Le milieu de Sunderland a donc laissé ses partenaires à 10 pour le dernier quart d’heure du match.

Bale, l'éternel sauveur !

Mais les efforts de Tottenham ont fini par payer ; à la 89ème minute de jeu, l’idole de White Hart Lane a délivré son monde d’un bijou dont lui seul a le secret.

Aux 30 mètres, le redoutable ailier gallois à repiquer dans l’axe pour envoyer une frappe supersonique du gauche qui n’a laissé aucune chance à Mignolet  (1-0  88 mn).

Cependant, malgré cette victoire, les Spurs échouent aux pieds de la ligue des champions puisque dans le même temps, Arsenal s’est imposé 1-0 à Newcastle grâce à un but de Laurent Koscielny.

Les Spurs pourront donc se consoler l’année prochaine avec l’Europa League et se féliciter d’une magnifique saison (5ème place) malgré l’échec de la ligue des champions. Gareth Bale a signé cette après midi son 21ème but en Premier League et termine donc l’exercice 2012-2013 à la 3ème place des meilleurs buteurs derrière Robin Van Persie (26 buts) et Luis Suarez (23 buts).