PL (1/20) Palace s'apprête à souffrir

Premier arrêt dans notre Tour d'Angleterre des clubs à vingt jours de la reprise de la nouvelle saison de Premier League à Londres, plus précisément à Crystal Palace. Auteur d'une saison remarquable, les Eagles sont parvenus à obtenir leur ticket pour l'élite un peu à la surprise générale et se prépare à vivre une saison très compliquée avec comme objectif unique le maintien.

PL (1/20) Palace s'apprête à souffrir
telegraph.co.uk

Une base solide qui semble insuffisante

 

Chaque saison, on est à peu près sur de connaître au moins l'une des équipes qui connaîtra les âpres de la relégation. La saison dernière, on se doutait bien que ça allait être dur pour Reading et cela s'est confirmer. Ce rôle de souffre-douleur pas franchement appréciable sera probablement celui de Crystal Palace cette saison. Huit ans après sa dernière saison dans l'élite, les Eagles retrouvent donc la Premier League. Si la saison passée a été exceptionnelle avec du début à la fin une place dans le Top 6 de Championship et au final un ticket composté après avoir battu Brighton puis Watford, on peut légitimement penser que ce n'était qu'un coup d'éclat. En effet, les trois saisons précédentes, le club londonien a frisé la correctionnelle et aurait pu être relégué en League One.

Mais surtout, la saison passée ils ont pu compter sur un trio offensif « on fire » Bolasie-Murray-Zaha. Les trois hommes ont été élu dans l'équipe-type du championnat et ont porté sur leurs épaules leur club. Mais si Bolasie, le natif de Lyon international avec la sélection du RD Congo, sera encore là, les deux autres ont des situations différentes. La pépite Zaha a été vendu 18 millions d'euros à Manchester United tandis que Glenn Murray, meilleur buteur du championnat avec 30 buts la saison passée, sera encore indisponible à la reprise. Pour combler tout ça, l'ancien lensois Aruna Dindane est arrivé du Qatar. Il apportera ses qualités à la pointe de l'attaque tandis que Jérôme Thomas, en fin de contrat à West Brom, apportera son expérience sur les ailes. De plus, le club londonien a tenté plusieurs paris en recrutant le jeune Dan Gosling qui ne s'est jamais imposé à Newcastle et l'international espagnol U20 du FC Seville, José Campana. Surtout, on attendra beaucoup du jeune attaquant arrivé de Peterborough, Dwight Gayle, sur lequel le club a misé plus de cinq millions d'euros alors qu'il n'a disputé qu'une seule saison en Championship. Il pourrait avoir une place de titulaire en attendant le retour de Murray. Pour avoir une chance de se maintenir, il faut espérer que ces paris seront gagnants et que tous les anciens comme Speroni, Dikgacoi, Ramage ou Moxey maintiennent leur niveau. Sinon, ce sera l'ascenseur.

 

L'entraineur : Ian Holloway, acte II

C'est avec grand plaisir qu'on retrouve le tout frais quinquagénaire en Premier League. Habitué à entraîner en Championship ou League One avec Bristol, QPR, Plymouth ou Leicester, il s'est offert sa deuxième montée en Premier League. Et comme la première qu'il avait obtenu il y a trois ans avec Blackpool, c'est une surprise. Pour lui, il faudra éviter les erreurs qu'il avait pu commettre avec les Tangerines pour ne pas faire l'ascenseur et redescendre directement. La mission sera compliquée avec l'arsenal qu'il a à sa disposition mais on est de tout cœur avec lui dans sa mission. Dans un milieu où la langue de bois est utilisée à l'extrême, il détonne par son franc-parler et ses déclarations toujours drôle. Lors de sa montée avec Blackpool, il avait ainsi dit qu'il était « aussi heureux qu'un blaireau au début de la saison des amours ». On veut bien le croire.

 

Le joueur clé : Pray for Murray

30 buts en 42 matchs et un titre de meilleur joueur du championnat raté de peu au profit de Matej Vydra, le joueur de Watford. Dire que Glenn Murray a été déterminant dans la montée de Palace serait presque trop faible, bien épaulé par Zaha et Bolasie, il a été l'homme décisif. A bientôt 30 ans, il avait auparavant connu la D3 et la D4 jusqu'à 28 ans avant d'avoir l'opportunité de rejoindre les Eagles en 2011. Après une première saison compliquée, il a explosé l'année dernière et s'est imposé comme l'un des meilleurs attaquants du pays et le meilleur de Championship. Mais le 10 mai dernier, son genou lâcha lors de du barrage aller face à Brighton et il aura vu ses coéquipiers obtenir la montée en Premier League sans lui. Alors qu'on est sur qu'il ne sera pas rétabli pour le début de la saison, du côté des fans de Selhurst Park on espère rapidement revoir Murray sur le front de l'attaque car ils auront bien besoin de lui.

 

La bonne surprise : Phillips, la fringante quarantaine

Alors comme ça, Ryan Giggs serait trop vieux et bientôt fini ? Ça doit bien faire rire Kevin Phillips. En effet, le Soulier d'Or Européen et meilleur joueur de la Premier League en 2000 est lui aussi encore là. Alors que le Mancunien fêtera ses 40 piges en novembre, Kevin les a fêté il y a trois jours. Tandis qu'il végétait sur le banc à Birmingham City il y a trois ans, Ian Holloway l'a appelé et l'a pris avec lui lorsque son Blackpool est descendu en Championship. Quand il a rejoint Crystal Palace, il a emmené dans sa valise son buteur vétéran. Et avec 6 buts en 14 rencontres, le plus souvent à la sortie du banc, il a montré qu'il pouvait encore répondre présent. Il a ainsi prolongé son bail d'un an cet été et on le retrouvera avec plaisir en Premier League cette saison, mais on ne s'avancera pas à dire que ce sera sa dernière, avec lui on ne sait pas à quoi s'attendre.