PL (5/20) Newcastle mise sur la stabilité

Nouvelle étape dans le Tour d'Angleterre des clubs de Premier League que nous vous proposons avec Newcastle. Place aujourd'hui au dernier surprenant 16ème, Newcastle, qui fut la mauvaise surprise de la saison passée. Pour s'éviter une nouvelle saison galère, les magpies ont décidé de de ne rien changer.

PL (5/20) Newcastle mise sur la stabilité
bleahcerreport.com

S'éviter une nouvelle saison galère

Seulement 16èmes la saison passée, Newcastle fut la grande déception de la Premier League. Alors qu'ils avaient accroché une superbe 5ème place en 2012 après avoir longtemps été à la lutte pour la Ligue des Champions, les hommes d'Alan Pardew n'ont pas existé la saison passée et le spectre d'une nouvelle relégation après la catastrophe de 2009 plana sur Saint Jame's Park jusqu'au bout. On se souvient notamment du terrible 0-6 infligé dans leur antre par Liverpool à quatre journées de la fin. Mais il faut dire aussi que la chance n'a pas vraiment été de leur côté non plus puisque quasiment tous les joueurs importants ont connu des pépins physiques plus ou moins importants : Cabaye, Tioté, Krul, Ben Arfa, Anita, Gouffran, Haïdara... Forcément, ça aide pas. Après être passé tout près de la correctionnelle, on pouvait penser qu'il y aurait du changement, au moins au niveau de l'effectif puisque le coach Alan Pardew est quasiment intouchable avec son contrat unique dans le monde du football qui court jusqu'en...2020! Rien que de penser aux indemnités de licenciement, c'est une solution qui n'a certainement même pas été imaginée. Surtout qu'il bénéficie encore d'une bonne côte de sympathie et il y a des raisons d'espérer.

En deux ans, Newcastle n'est pas devenu nul d'un coup, il y a de la qualité dans cette équipe et si les blessures épargnent la majorité des titulaires, ça a de la gueule. Mais ce qui sera primordial dans la saison des magpies, ce sera de retrouver la paire de milieux de terrain Cabaye-Tioté. Absente la saison passée à cause de blessures, ce sont les deux rouages essentiels de l'équipe. Avec ces deux hommes en forme, Newcastle peut être un poil à gratter pour n'importe quelle équipe. Si Ben Arfa parvient à être régulier et que Papiss Cissé continue à enchaîner les perles, ça peut être intéressant. Ce dernier devrait d'ailleurs rester malgré les soucis qu'il a connu avec son club à cause d'un sponsor qui mettait en valeur un casino sur le maillot. Les deux seuls départs à recenser sont donc ceux de Simpson et Perch mais le premier sera remplacé par Debuchy tandis que le deuxième ne bénéficier pas d'un statut de titulaire et ne manquera pas vraiment même s'il avait su profiter des nombreuses absences pour gagner du temps de jeu. Au niveau des arrivées, c'est pour le moment le néant total et aucun nouveau visage n'est à recenser. On pourrait s'inquiéter de cette situation mais on est confiant à Newcastle et si la chance tourne, il y a fort à parier qu'on les retrouvera un peu plus haut dans le classement cette saison.

L’entraîneur : Alan Pardew, tout en confiance

Arrivé en décembre 2010, Alan Pardew est toujours là deux ans et demi plus tard et certainement pour un petit moment encore avec son contrat longue durée. Il a l'intention de devenir le Wenger ou le Ferguson de Newcastle. Il en est encore loin et son équipe reste encore trop faible pour lutter avec les meilleures sur la durée. On l'a vu la saison dernière. Son équipe a explosé et bataillé pour le maintien après avoir lutter pour une qualification en C1 quelques mois plus tôt. Mais Pardew doit certainement se rappeler que Sir Alex lui-même a failli se faire débarquer de Manchester United à plusieurs reprises ses premières années pour le résultat qu'on connaît. Il a aussi la chance de faire l'unanimité dans le Nord de l'Angleterre et alors que beaucoup se seraient fait lyncher pour cette piètre 16ème place, lui a réussi à conserver une bonne côte. A lui de profiter de la confiance qu'on lui accorde pour faire de grandes choses.

Le joueur clé : Hatem Ben Arfa doit (enfin) prendre son envol

En cette année 2013 Hatem a 26 ans, et pour le moment sa carrière n'est pas vraiment lancée encore entre les blessures, ses problèmes avec Abd Al-Malik et un comportement parfois à la limite. Mais en Angleterre, il bénéficie de toute la confiance de son coach et a le Saint Jame's Park dans sa poche. On se souvient notamment encore dans les travées du stade de son but d'anthologie inscrit contre Bolton il y a un peu plus d'un an. Mais le problème avec le français, c'est que ses performances sont encore beaucoup trop irrégulières et ce but reste un coup d'éclat au milieu d'un océan d'incertitudes. Pendant très longtemps, on pouvait expliquer cela par un manque d'expérience et une grosse tête gagnée à cause de son entourage. Maintenant, il faut qu'il prenne ses responsabilités et gagne en régularité. Avec bientôt dix ans de professionnalisme derrière lui, il pourrait devenir un taulier de Newcastle. Marveaux, Obertan ou Amalfitano étant ses concurrents pour le poste de milieu droit, il sera titulaire mais on attend beaucoup plus de lui pour sa quatrième saison en Premier League. A lui de franchir un cap et de prendre une nouvelle dimension.

La bonne surprise : Sissoko les a conquis

Arrivé l'hiver dernier avec ses compatriotes Debuchy, Gouffran et Haïdara, c'est lui qui a fait la plus grosse impression. Alors que l'Angleterre se demandait qui était ce mec fraichement international, Moussa Sissoko les a tous mis d'accord avec un doublé pour sa première sortie et s'est assuré une place de titulaire jusqu'à la fin de la saison. Dans deux semaines, il sera probablement encore dans le onze de départ. Ses qualités physiques naturelles, son acharnement et ses qualités techniques en ont fait un joueur indispensable. Alors que l'on pouvait penser qu'un départ direct Outre-Manche après avoir été dorloté au TFC pendant très longtemps était risqué, plus personne ne peut le penser. Aujourd'hui, Moussa est un titulaire en puissance à 24 ans et s'il confirme les six premiers bons mois qu'il a passé en Angleterre, il pourra peut-être aller voir plus haut prochainement.

 

L'équipe-type probable