PL (14/20) La C1 en ligne de mire pour Liverpool

PL (14/20) La C1 en ligne de mire pour Liverpool
Daniel Sturridge et Luis Suarez

Tout repose sur Suarez

 

C'est une chose qui est dure à dire tellement ça paraît improbable mais Liverpool n'est plus un grand d'Angleterre aujourd'hui. Le club de la Mersey va entamer sa troisième saison consécutive sans Ligue des Champions. Encore pire, c'est la première fois depuis 1994 qu'ils ont enchaîné trois saisons au-delà de la 6ème place. Les pensionnaires d'Anfield sont dans un moment difficile mais malgré tout, l'ambition est de retour. Dès la saison passée, on a pu apercevoir la nouvelle direction prise au niveau de la politique de recrutement. Alors que ces dernières années ils s'entêtaient à acheter à des prix exorbitants des joueurs du pays au rendement insuffisant (Carroll, Henderson, Downing...), ils achètent désormais des jeunes espoirs mondiaux à fort potentiel. Après Aissadi, Borini, Sturridge, Coutinho la saison dernière, on a eu droit cet été aux arrivées de Papadopoulos, Melgarejo ou encore Luis Alberto. Si l'Espagnol ne devrait pas être utilisé tout de suite, les deux premiers cités vont stimuler la concurrence en défense centrale et au poste de latéral gauche pour le second.

 

En plus de cette jeunesse, de l'expérience a été ajouté à cette équipe qui reste encore très jeune, surtout avec les départs des deux cadres historiques qu'étaient Carragher et Reina. Cela a laissé Steven Gerrard comme seul trentenaire dans cette équipe. Mais avec l'arrivée de Kolo Touré, les Reds se sont dotés d'un joueur avec un véritable vécu international qui va apporter beaucoup. De plus, Iago Aspas a débarqué en provenance du Celta Vigo pour renforcer un secteur offensif trop léger l'an dernier. Et puis pour remplacer Reina dans les buts, c'est le Belge Simon Mignolet qui a été choisi. Un choix intelligent et logique au vu des performances de l'ancien joueur de Sunderland. Il a en plus l'avantage de connaître la Premier League. Cette équipe a du potentiel mais alors que le championnat reprend prochainement, des doutes persistent sur de nombreux cadres. Agger et Skrtel sont régulièrement envoyés au barça pour le premier et à Naples pour le second mais le cas le plus inquiétant concerne évidemment Luis Suarez. Depuis son arrivée à l'hiver 2011, il est le sauveur de l'équipe, celui qui la porte sur ses épaules. Alors que les Reds ont fait une saison très moyenne, Suarez a fait une saison énorme ponctuée de 23 buts en Premier League. Mais très courtisé par Arsenal, il n'a pas caché ses envies de départ et tant que le mercato ne sera pas fini, le doute persistera. Ce qui est sur, c'est que les Reds doivent conserver leur attaquant uruguayen pour essayer d'atteindre leurs objectifs. Sans lui, difficile d'imaginer comment ils pourraient y arriver.

 

L’entraîneur : Rodgers doit faire mieux

Arrivée à Liverpool en début de saison dernière, Brendan Rodgers n'a pas connu une saison de tout repos. Entre le début catastrophique de son équipe, les multiples problèmes de Suarez et un jeu pas forcément flamboyant, il n'a jamais eu de répit. En quittant le cadre tranquille de Swansea pour rejoindre les bords de la Mersey, le coach nord-irlandais savait que le changement serait rude. Si en deux ans il avait réussi à faire monter puis stabiliser le club gallois en Premier League, il n'a même pas réussi à accrocher une place européenne avec les Reds. C'est donc une saison à oublier pour le club. Mais avec le recrutement qu'il a entrepris dès l'hiver dernier grâce aux moyens donnés par ses dirigeants, une équipe de qualité est en train de se construire. Cela permettra peut-être aussi à Liverpool de retrouver un jeu plus intéressant, à l'image de celui qu'il avait prôné à Swansea. Mais Rodgers le sait, il n'a pas le droit de refaire une saison aussi délicate que celle qui vient de s'écouler au risque de prendre la porte. Dans un club comme Liverpool, il faut absolument des résultats.

 

Le joueur clé : L'indispensable Suarez

Évidemment, il est tout simplement impossible de contester le rôle de joueur indiscutable qu'a Luis Suarez. Alors que son équipe faisait un début de saison catastrophique, c'est lui qui la porta sur ses épaules en multipliant les buts pour arriver au total de 23. Depuis deux ans, Liverpool arrive à se maintenir dans le premier tiers du championnat grâce à son Uruguayen. Sans lui, le pire aurait pu être envisager pour les Reds tellement son influence est énorme. Si Fernando Torres marquait quasiment autant, il n'avait pas un impact aussi important et profitait du travail des joueurs qui étaient derrière lui alors que Suarez a cette capacité à se débrouiller seul quand la situation l'y oblige. Il a de nombreuses fois sauvé les Reds et malgré l'incident en fin de saison avec sa morsure inexplicable sur Ivanovic, le voir quitter Liverpool serait tout simplement terrible pour Anfield. Le feuilleton n'est pas terminé mais ce scénario est toujours inenvisageable sur les bords de la Mersey malgré les envies du joueur. Ce qui est sur, c'est qu'il vaudrait mieux qu'ils le garde....

 

La bonne surprise : Coutinho s'est déjà imposé

C'est certainement le meilleur recrutement de ces deux dernières années effectué par Liverpool avec Daniel Sturridge. Peu utilisé avec l'Inter Milan, les Reds ont fait le pari de faire venir Coutinho l'hiver dernier contre la somme considérable de 13 millions d'euros pour un joueur de 20 ans. Bingo. Aujourd'hui cet investissement a été quasiment oublié tellement le Brésilien s'est bien adapté. Dans un milieu de terrain où aucun des trois joueurs offensifs ne s'étaient vraiment imposés, il a fait son trou et est devenu un titulaire indiscutable en rendant une feuille de statistiques très prometteuse. En 13 rencontres, il a inscrit 3 buts mais a surtout effectué 7 passes décisives. Des chiffres impressionnants pour le jeune brésilien qui laisse envisager de belles choses sur le front offensif avec des joueurs comme Suarez ou Sturridge. Cette saison sera celle de la confirmation pour le jeune milieu Auriverde qui doit certainement aussi avoir dans un coin de la tête le Mondial au Brésil en fin de saison. A lui de prouver qu'il peut y aller.

 

L'équipe-type probable :