PL (20/20) : Manchester United, une couronne en danger

Trois mois après la conquête du vingtième titre de son histoire, le club de Manchester entend bien le remettre en jeu et le défendre coûte que coûte. Cette saison s'annonce des plus compliquées avec un calendrier corsé, et un avenir pour l'instant assez inconnu avec le remplacement de Sir Alex Ferguson, la légende, par David Moyes.

PL (20/20) : Manchester United, une couronne en danger
PL (20/20) : Manchester United, une couronne en danger

L'annonce avait fait l'effet d'une bombe dans le paysage footbalistique mondial, mais pour les proches du club, se fut tout sauf une surprise. Le moment tant redouté par les supporters de Manchester United, l'un des trois clubs les plus populaires de la planète comme le club anglais a encore pu le remarquer lors de sa tournée estivale en Asie, est arrivé. Ce moment où Sir Alex Ferguson, 1500 matches toutes compétitions confondues sur le banc de United, ne serait plus là. Au moment d'entamer la bataille pour conserver son titre de champion, le treizième de son histoire conquit l'an dernier sans réelle difficultée, c'est plutôt l'incertitude qui domine du côté de Manchester où l'on se demande si David Moyes, le choix de Ferguson pour le remplacer, a vraiment les épaules pour remplir cette tâche ? Pour de nombreux observateurs oui, mais en attendant et au vu des matches de préparations (notamment 13 buts encaissés et quelques défaites embarassantes), le doute est permis.

Mais dimanche dernier, United a envoyé un premier signal fort en s'imposant lors du Community Shield face à Wigan, vainqueur de la Cup et tout juste relégué en Championship (2-0) grâce à un doublé de Robin Van Persie. Car les joueurs, c'est aussi un sujet qui aura et qui continue de beaucoup faire parler cet été du côté de Manchester United. Premier cas et surement le dossier le plus chaud de l'été outre-Manche avec celui de Gareth Bale, Wayne Rooney. Enclin au départ depuis 2010, Rooney est en conflit permanent avec son club depuis près d'une saison sur une revalorisation salariale et il semblerait qu'il est déclaré sa flamme au Chelsea de José Mourinho. L'arrivée de David Moyes ne semble pas avoir changé grand chose au problème, mais à l'heure actuelle, l'attaquant anglais est encore présent même si il se dit beaucoup ses derniers jours que le club recherche un remplaçant activement (Fabregas, Ozil et Modric annoncés). Face à un calendrier dantesque dès l'entame du championnat où Manchester United affrontera Liverpool, Manchester City et Chelsea dans les cinq premières journées, il y a fort à parier que le champion sortant n'avait pas besoin de ça. 

Le coach : David Moyes entre doutes et ambitions

C'est un immense défi qui se profile devant l'ancien technicien de Everton où il aura passé onze ans. Celui de remplacer le modèle, la référence, Sir Alex Ferguson, l'homme qui l'a choisi pour lui succéder à la tête de l'un des plus grands clubs du monde, d'autant plus pour défendre un titre de champion. Pour beaucoup, Moyes était l'homme qu'il fallait même si son manque d'aura aura surement penché dans la balance lors de ce mercato estival où United s'est finalement retrouvé assez éteint. Samedi à Swansea pour la première journée, l'Ecossais sera très attendu et des premières réponses le seront aussi, et vite. 

Le joueur clé : Robin Van Persie

Dès sa première saison sous le maillot des Reds Devils, RVP s'est mis Old Trafford dans la poche, et tout le monde sait que ce n'est pas chose simple. 26 buts et un titre de meilleur buteur plus tard, le néerlandais se retrouve propulsé comme seul chef de file de l'attaque mancunienne pour le moment amputée de Rooney. Cette saison, United aura plus que jamais besoin de lui car il risque d'évoluer seul en pointe, ou associé au jeune Danny Welbeck. Dimanche dernier face à Wigan, RVP a montré qu'il n'avait rien perdu de sa superbe et a inscrit un doublé pour lancer sa saison. Encourageant. 

Le joueur à suivre : Wilfried Zaha, l'espoir tant attendu

Depuis deux ans, Wilfried Zaha est élu meilleur joueur de l'année de Championship, et ce à tout juste 20 ans. Pour ceux qui le suivent depuis longtemps et ses débuts à Crystal Palace, l'éclosion de ce talent brut est tout sauf une surprise. Ailier gauche, rapide, vif et technique, Zaha a même connu sa première sélection en novembre dernier face à la Suède (2-4) avant de s'engager en janvier avec Manchester United qui l'a ensuite prêté jusqu'à la fin de la saison à Palace. 18 millions d'euros, une maudite somme pour un si jeune joueur inexpérimenté. Sauf que Zaha est une vraie bombe à retardement, et ce depuis son plus jeune âge. Formé à l'ASEC Mimosas, Wilfried Zaha avait rejoint Crystal Palace à l'âge de 10 ans, sa seule porte de sortie étant le football. Comme beaucoup avant lui. Dimanche dernier lors du Community Shield, le jeune ailier a montré déjà de belles choses, dans la continuité de sa préparation réussie. On ne demande qu'à en prendre pleins les yeux.