Everton peut avoir des regrets

Ce Norwich-Everton s'annonçait comme un match indécis, il a eu lieu. Les Canaries malgré quelques absents ont tenu la dragée haute aux Toffees. Après avoir ouvert la marque, Norwich se faisait prendre par deux fois par Everton, mais grâce à la nouvelle recrue Ricky Van Wolfswinkel, les hommes de Chris Hughton parvenaient à remporter le point du match nul.

Everton peut avoir des regrets
(Norwich City FC Twitter)
Norwich City FC
2 2
Everton
Norwich City FC : RUDDY, WHITTAKER, TURNER, MARTIN, GARRIDO, E.BENNETT, HOWSON, JOHNSON, HOOHALAN (TETTEY 73E), REDMOND (OLSSON 86E), VAN WOLFSWINKEL
Everton: HOWARD, BAINES, JAGIELKA, DISTIN, COLEMAN, BARKLEY (ANICHEBE 90E), FELLAINI, OSMAN, MIRALLAS (NAISMITH 70E), PIEENAR, JELAVIC (A.KONE 81E)
SCORE: 1-0 min. 51, Whittaker. 1-1, min 61, Barkley. 1-2 min 65, Coleman. 2-2 min 71, Van Wolfswinkel.

Une première période moyenne

D'entrée de jeu, Everton prend le jeu à son compte et met la pression aux locaux et dès la 4ème minute Phil Jagielka n'était pas loin de tromper Ruddy. Mais Norwich ne s'en laissa pas compter et répliquait sur coup franc, Eliott Bennett adressa un ballon dans la boîte, le ballon revenait sur Nathan Redmond qui plaçait une frappe au ras du poteau (10eme). Les canaries qui se faisaient peur deux minutes plus tard, Whittaker commettait une bourde à l'entrée de sa surface, mais Pieenar n'en profitait pas. Sur le contre Bennett alertait Van Wolfswinkel dans la surface, mais la nouvelle recrue hollandaise n'ajustait pas suffisamment sa tête. Malgré quelques situations chaudes dans le jeu, Everton ne parvenait pas à trouver la solution face à une défense de Norwich totalement repliée. Les hommes de Roberto Martinez s'en remettaient aux corners et Marouane Fellaini était à deux doigts de trouver l'ouverture suite à un mauvais placement de la charnière centrale Turner-Martin (21ème). Après 20 minutes de bonne qualité, la rencontre perdait de sa superbe, une bataille au milieu du terrain commençait alors. Il fallait attendre la 35ème minute pour voir Tim Howard rassurer sa défense face à Van Wolfswinkel et Turner sur corner. Juste avant la pause, suite à une obstruction sur Mirallas, les Toffees obtenaient un bon coup franc aux 25 mètres, Baines envoya dans le mur mais le ballon revenait sur Ross Barkley qui envoyait une frappe juste au-dessus de la barre (44e). Le score ne bougeait pas et à la pause, le compteur affichait 0-0. 

La folie Anglaise s'empare de Carrow Road

Dès la reprise,  les 22 acteurs repartaient avec les mêmes attentions que les vingt premières minutes de la première période. Everton insistait mais se faisait contrer par Norwich à la 50ème, Whittaker était décalé dans son couloir droit, le latéral des canaries éliminaient trois joueurs avant d'ajuster une frappe du pied gauche aux vingt mètres, le ballon s'écrasait sur le poteau mais l'écossais suivait parfaitement et concluait d'une frappe du droit dans le but vide (50e). Malgré cette ouverture du score concédé rapidement et bêtement, les coéquipiers de Sylvain Distin enclenchaient la surmultipliée. Steven Pieenar se faisait d'abord découper par Michael Turner (58e), sur le coup franc Everton n'était pas loin de l'égalisation, mais Ruddy était présent pour boxer le ballon hors des limites du terrain. Juste après l'heure de jeu, Ross Barkley très précieux depuis le début de la rencontre recevait le ballon à l'entrée de la surface, après avoir éliminer d'un crochet un défenseur, le milieu de terrain des Tofees ajustait d'une frappe limpide hors de portée du gardien de Norwich (61e), stupeur à Carrow Road, les visiteurs parvenaient à égaliser et ce n'était pas terminé. Oui car les canaries prenaient un coup derrière la tête et les attaquants d'Everton en profitaient une nouvelle fois quatre minutes plus tard, Jelavic recevait un bon ballon dans la profondeur, le Croate mettait à contribution John Ruddy, le portier anglais ne pouvait que repousser le ballon, Coleman à l'affut en profitait pour inscrire le second but (65e). Norwich venait de se faire surprendre deux fois en à peine cinq minutes. 

Voulant conserver le résultat, Roberto Martinez faisait rentrer Naismith en lieu et place de Mirallas, un changement tactique de la part du coach espagnol. Sauf que les jaunes et verts britanniques ne s'en laissaient pas compter, après un festival sur son côté gauche, Nathan Redmond décalait parfaitement le buteur Steven Whittaker qui loupait complètement sa frappe, mais le ballon revenait miraculeusement sur Ricky Van Wolfswinkel, le nouvel attaquant reprenait le cuir de la tête qui finissait dans la lucarne de Tim Howard (71e), le portier Américain qui sur ce coup-là ne pouvait absolument rien faire, Norwich revenait à deux partout. Hughton tentait le tout pour le tout en faisant entrer Alexander Tettey, mais à dix minutes de la fin, Naismith était à deux doigts de débloquer de nouveau le compteur, le milieu d'Everton ajustait sa tête, mais Ruddy repoussait le cuir, Jelavic reprenait alors instantanément, il trouvait sur sa route le capitaine Russ Martin qui sauvait sur sa ligne (80e). Malgré quelques contres des deux côtés, plus rien ne serait marquer, Canaries et Toffees se quittaient donc sur un score de parité. 

Les réactions d'après match

Ricky Van Wolfswinkel sur son but : "parfois quand vous êtes attaquant, il faut avoir de la chance. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui."

Steven Whittaker le premier buteur de la rencontre : "quand tu es défenseur, tu ne sais pas si tu sauras sur la feuille de match, j'étais présent sur le terrain, j'ai marqué et je suis très heureux". 

Roberto Martinez entraîneur d'Everton : "Je suis très content du résultat aux vues des occasions que nous nous sommes créé, chez elle Norwich est une équipe difficile à manoeuvrer. Dans l'ensemble, nous aurions dû gagner cette rencontre, mais le résultat reflète surtout la seconde période où nous avons encaissé deux buts. Ross Barkley (auteur du but égalisateur) a réalisé un excellent match, il a fait une belle présaison et je suis convaincu qu'il aidera l'équipe. 

Lors de la prochaine journée, Norwich se déplacera à Hull City, tandis qu'Everton recevra West Bromwich.