Tottenham commence bien la saison

C'est la rentrée pour Tottenham. Et rien de mieux que commencer par une victoire un but à zéro contre Crystal Palace. Au terme d'un match abouti, tant offensivement que défensivement, le club londonien, sans Gareth Bale, blessé a réussi l'essentiel, c'est-à-dire la victoire. Pour Crystal Palace, la rencontre fut compliquée, malgré quelques éclaircies offensives en seconde période.

Tottenham commence bien la saison
Soldado, nouvelle recrue de Tottenham, aura marqué le seul but du match (crédit-photo : Twitter de BBC)
Crystal Palace
0
1
Tottenham
Crystal Palace: Speroni (G), Moxey, Delaney, Gabbidon, Ward, Garvan (Chamakh 65'), Jedinak; Dobbie (Williams 65'), Wilbraham (Philips 65'), Dikgacoi, Gayle
Tottenham: Lloris (G), Walker, Dawson, Vertonghen, Rose (Kaboul 85'), Dembélé (Capoue 57'), Paulinho, Lennon, Sigurdsson, Chadli, Soldado (Defoe 83')
SCORE: 0-1 : 48ème minute : Soldado
ARBITRE: Arbitre : Mark Clattenburg
ÈVÉNEMENTS: Première journée de Premier League Selhurst Park (26000)

La première journée pour les deux clubs commence. Pour Tottenham, l'objectif de la saison est clair : une qualification à la Ligue des Champions. Pour cela, il ne faut pas lâcher des points précieux dès le début de la saison. Sans Gareth Bale, blessé, et sur le départ, Andre Vilas-Boas a du gérer un effectif qui risque de ne plus jouer avec le feu-follet gallois. Crystal Palace jouera son première match en Premier League depuis plusieurs années ; tout juste promu, le club veut vite échapper au spectre de la relégation. Il faut, pour cela, engranger des points importants contre des cadors. 

Tottenham domine, mais sans réalisme 

Tottenham commence sa saison, et son match, par une assise dans la possession de balle dès les premières minutes. Le match est vite rythmé, mais les deux clubs ne recherchent pas le jeu et préfèrent dégager les ballons loin devant. Tactique non payante pour les deux équipes. Dès les premières minutes, aussi le duo Lennon-Walker marche très bien ; le jeu de Tottenham passe trop souvent par le côté droit de Tottenham. L'absence de Bale côté gauche semble être l'une des grandes causes de cette dépendance. La première frappe du match viendra du pied de Dembélé pour Tottenham ; sa frappe aux 18 mètres passe juste au-dessus (12ème minute). Soldado, très mobile depuis le début du match, n'est pas récompensé puisque sur coup-franc côté gauche, il ne peut pas bien reprendre le centre, dont sa frappe termine dans les tribunes (20 mètres). Crystal Palace est bien organisé, mais offensivement, l'équipe manque de munitions ; Lloris est au chômage technique. Mis-à-part à la 26ème minute, où Wilbraham place une tête sans grand danger sur coup-franc pour Hugo Lloris, Crystal Palace ne semble pas du tout dangereux. Malgré, les chants du public de Crystal Palace, c'est Tottenham qui est tout près d'ouvrir le score ; Sigurdsson, après une belle passe de Lennon, tente sa chance des 20 mètres, mais sa frappe puissante est claquée par Speroni (34ème minute). Aaron Lennon, encore lui, intraitable sur son côté droit centre pour Soldado, à quelques mètres du goal, mais Soldado n'arrive qu'à pousser la balle dans les gants du gardien. (39ème minute). Les Spurs ne sont pas réalistes pour le moment. Juste avant la mi-temps, Lennon centre pour Chadli, mais la tête de ce dernier ne trouve pas le cadre. A la mi-temps, Crystal Palace commence peu à peu à souffrir défensivement, et on voit mal comment cette équipe pourrait marquer des buts, cet après-midi. 

Tottenham marque, le match explose 

De retour des vestiaires avec les mêmes 22 acteurs, un coup du sort va sceller le sort de Crystal Palace : Lennon, sur son côté droit habituel centre mais Moxey touche la balle de la main, dans la surface. Pénalty injustifié. C'est Soldado qui le tire, et le transforme ! (48ème minute). Le but vient récompenser une première mi-temps avec des occasions mais sans réalisme. Pour Soldado, il lance magnifiquement bien la saison avec un but au compteur. C'est alors que Crystal Palace doit absolument changer sa tactique, trop porté sur la défense. Le but a semble-t-il redynamisé les joueurs de Crystal puisqu'ils campent dans le camp des Spurs. Gayle, pour une frappe des 25 mètres ne trouvera pas le cadre (65ème minute). Les trois entrées offensives de Crystal annoncent l'importance d'égaliser pour le club londonien. Et pourtant, c'est Tottenham qui se crée les meilleures occasions Sigurdsson à l'entrée de la surface ne trouve pas le cadre (68ème minute). Hugo Lloris est obligé de s'employer sur une sortie dans les pieds de Gayle à la limite de la surface (70ème minute). Chadli pour Tottenham, contourne la défense de Crystal, mais sa frappe passe bien à côté des buts de Speroni (71ème minute). La fin du match ne montre que quelques déchets techniques des deux côtés, les deux équipes cherchent leur second souffle. Chadli, encore lui, et omniprésent dans cette seconde période, ne peut trouver que le petit-filet sur une frappe trop molle (79ème minute). Pour Crystal, on arrive enfin à une avalanche d'occasions : Phillips ne trouve pas le cadre, d'une frappe aux 20 mètres (82ème minute). Lloris relâche un ballon sur un corner, un attaquant de Crystal tente sa chance, mais le gardien français se rattrape en faisant l'arrêt qu'il faut (84ème minute). Jermaine Defoe, tout juste entré est tout près de faire le break, après un slalom dans le camp de Crystal Palace, mais sa frappe frôle le poteau (89ème minute). Dernières occasions pour Crystal, mais c'est bien Lloris qui réalise deux arrêts magnifiques sur Dikgaco avant que Phillips retente sa chance (91ème minute). 

Cette victoire est convaincante pour Tottenham. Pas sûr cependant que Andre Villas-Boas est apprécié le manque de réalisme de ses attaquants. Il y a encore quelques réglages à faire. Pour Crystal Palace, le retour en Premier League est plus difficile que prévu, même si le promu a montré de belles choses en seconde période.