Arsenal remet ses pendules à l'heure

Sous une pluie diluvienne à Craven Cottage, les Gunners se sont imposés 3 buts à 1 et lancent enfin leur saison en Premier League.

Arsenal remet ses pendules à l'heure
Fulham FC
1 3
Arsenal
Fulham FC: Stockdale; Riise, Hangeland, Hughes, Riether; Parker, Sidwell (Karagounis, 75e), Taarabt (Kacaniklic, 62e), Duff (Bent, 59e); Berbatov, Kasami
Arsenal: Szczesny; Gibbs, Mertesacker, Sagna, Jenkinson; Rosicky (Wilshere, 70e), Ramsey, Cazorla; Podolski (Sanogo, 81e), Walcott, Giroud (Monreal, 72e)
SCORE: 0-1 Giroud, 14e 0-2 Podolski, 41e 0-3 Podolski, 68e 1-3 Bent, 77e
ARBITRE: M. Howard WEBB Cartons jaunes : Parker (73e), Kasami (78e) pour Fulham Ramsey (21e), Wilshere (80e) pour Arsenal

Arsenal avait bien mal débuté sa saison avec une lourde défaite face à Aston Villa (1 - 3) et les critiques n'ont pas attendu pour fuser. Après une victoire sur le terrain de Fenerbahçe (0 - 3) en barrage aller de Champions League, les joueurs d'Arsène Wenger cherchent à confirmer leur bonne prestation en allant défier Fulham.

De la pluie ? Aucun souci

C'est un torrent d'eau qui s'abat sur Londres et qui accueille les Gunners à Craven Cottage. Si la pelouse est détrempée, cela n'empêche en rien les joueurs d'Arsenal de développer un jeu intéressant et vif. Les Cottagers sont beaucoup trop bas et subissent les assauts adverses sans discontinuer. Et sur une frappe de Ramsey après une percée de ce dernier, Olivier Giroud stoppe la progression du ballon et ajuste Stockdale d'une frappe subtile du pied gauche (14e). L'attaquant français prouve qu'il est en forme en inscrivant son troisième but en 3 matchs officiels.

La suite de la première mi-temps voit les joueurs de Fulham tenter un peu plus. Cependant, leurs actions sont trop prévisibles et les Gunners n'ont aucun mal à faire déjouer leurs adversaires mis à part une double occasion de Taarabt et Berbatov, qui butent sur un Wodjiech Szczesny confiant (16e). Les Gunners contrôlent le jeu et se créent beaucoup d'occasions, et c'est logiquement qu'ils doublent la mise sur une frappe en force de Podolski qui laisse Stockdale sur place (41e). La mi-temps arrive et Arsène Wenger peut être satisfait : son équipe a fait le break juste avant la mi-temps et peut voir venir en seconde période.

Fulham trop timide, Podolski s'offre un doublé

Si un joueur doit se démarquer des autres du côté du Fulham, c'est bien Adel Taarabt. Il a été le Cottager le plus entreprenant et le plus performant sur le terrain, en témoigne l'occasion qu'il se crée des le retour des vestiaires. Sa frappe est détournée du pied par Szczesny et vient mourir près du poteau (47e).  Cependant, le marocain est bien trop seul tandis que Berbatov est trop peu servi.

Les Gunners peuvent donc profiter de cette situation pour agir en contre grâce a leurs deux buts d'avance. Et sur un des contres lancés par leur défense et une bonne percée de Santi Cazorla, ce dernier décale pour Lukas Podolski qui envoie une frappe croisée imparable (68e). Arsenal a trois buts d'avance et la victoire ne semble plus pouvoir leur faire défaut.

Fulham va réagir en fin de match sur un but de Darren Bent (77e), mais cette réaction beaucoup trop tardive n'a pas empêché la première victoire d'Arsenal en Premier League cette saison. De quoi calmer les vives ardeurs de leurs supporters en attendant le joueur star qui viendra renforcer l'effectif de Wenger. En attendant, les trois points sont là et les Gunners vont pouvoir voir venir les Turcs de Fenerbahçe lors du barrage retour. On dirait que la sérénité est de mise.