Giroud, encore lui

Arsenal a remporté le 170ème derby de l'Est de Londres après une courte victoire (1 - 0) face à Tottenham. Si Olivier Giroud a encore été décisif, les Spurs vont devoir apprendre à vivre sans Gareth Bale.

Giroud, encore lui
Arsenal
1 0
Tottenham
Arsenal: Szczesny; Gibbs, Koscielny, Mertesacker, Jenkinson; Wlishere (Flamini, 43e), Ramsey, Rosicky (Monreal, 79e); Santi Cazorla, Walcott (Sagna, 90e), Giroud
Tottenham: Lloris; Rose, Vertonghen, Dawson, Walker; Capoue (Sandro, 75e), Paulinho, Dembélé (Defoe, 69e), Paulinho; Chadli, Townsend (Lamela, 75e), Soldado
SCORE: 1-0, Giroud, 23e
ARBITRE: M. Michael OLIVER Avertissements : Rosicky (33e), Flamini (55e) pour Arsenal; Defoe (81e), Paulinho (90e) pour Tottenham

L'affiche est grande, le derby est attendu. Les Gunners reçoivent leur grand rival, Tottenham, dans un match alléchant de Premier League. Les hommes d'Arsène Wenger cherchent à enchaîner une quatrième victoire consécutive toutes compétitions confondues. André Villas-Boas parait plus inquiet et aligne d'entrée ses nouvelles recrues (Soldado, Chadli, Capoue), qui auront pour rôle de faire oublier Gareth Bale, et ce au plus vite.

Arsenal est à l'aise...

Santi Cazorla est positionné à gauche en remplacement de Podolski, touché au quadriceps. L'Espagnol ne se soucie pas de ce replacement et se procure la première occasion du match, son coup-franc stoppé par Lloris alors que le ballon prend la direction de la lucarne (3e). Il récidive deux minutes plus tard en frappant à ras-de-terre, son coup franc passant juste à côté (5e). Les Spurs réagissent de façon timide et Soldado se fait contrer au dernier moment par Mertesacker (12e).

Arsenal se crée une occasion dix minutes plus tard. Walcott double son défenseur et centre en retrait pour Olivier Giroud. L'attaquant français devance Jan Vertonghen et place une frappe au premier poteau qui libère l'Emirates Stadium (23e).

Tottenham se doit de réagir au plus vite mais la frappe de Townsend est bien anticipée pr Szczesny qui s'interpose facilement (29e). Puis Ramsey envoie un missile au dessus des cages alors qu'il est en position plus qe favorable (31e). Les Gunners dominent outrageusement et leurs adversaires semblent prendre un gros coup sur la tête.

L'arbitre siffle la mi-temps et les protégés d'Arsène Wenger ont pris le dessus psychologique tant leur domination est nette. Les Spurs semblent incapables de faire quoi que ce soit et Roberto Soldado parait impuissant, d'autant qu'il n'est jamais correctement sollicité par ses coéquipiers.

... tandis que Tottenham devra faire sans Bale

Pendant que Jack Wilshere laisse sa place à Mathieu Flamini, de retour à Londres, les Spurs sont encore en rodage pendant quinze minutes avant de se montrer plus offensifs. Arsenal laisse venir ses adversaires et agissent en contre la plupart du temps. Hugo Lloris sauve les siens suite à une belle frappe de Giroud, qu'il arrive à dévier du bout des doigts (64e). Il s'emploie une nouvelle fois face à Walcott bien lancé par l'ancien montpelliérain.

Il faut attendre le dernier quart d'heure pour voir Tottenham se procurer une situation véritablement dangereuse. Sandro voit sa frappe bien repousée par Szczesny. Roberto Soldado frappe en plein surface et voit sa tentative repoussée sur la ligne par Olivier Giroud, encore lui.

La dernière action est à mettre au profit de Theo Walcott, qui permet à Hugo Lloris de brille une nouvelle fois et d'éviter le but du break (81e). Les dix dernières minutes sont maitrisées par des Spurs qui se montrent cependant trop timides pour espérer d'égaliser.

L'arbitre siffle la fin du match et Arsenal enchaine avec une nouvelle victoire signée par un nouveau but d'Olivier Giroud. Auteur de trois buts en trois matchs, l'attaquant londonient pourrait espérer être titulaire en pointe de l'attaque bleue lors des matchs internationaux. Les Spurs prennent une petite claque sur la tête et ont paru trop impuissants sans leur star, Gareth Bale. Il faudra pourtant faire avec, l'ailier anglais s'étant engagé avec le Real Madrid pour une durée de six ans. Et la nouvelle recrue, Etienne Capoue, s'est blessé et sera très probablement absent lors des matchs de l'Equipe de France.