Les Citizens tenus en échec par Stoke

Stoke City continue son début de saison plutôt satisfaisant. Contre Manchester City, les joueurs de Stoke ont eu les meilleurs occasions, alors que les Citizens ont été très voire trop suffisants ; au terme d'un match engagé, et très rythmé, notamment en première mi-temps, les deux équipes se sont séparés sur le score de 0-0.

Les Citizens tenus en échec par Stoke
Stoke City
0
0
Manchester
Stoke City: Begovic, Shawcross, Pieters, Cameron, Huth, Adam (Arnautovic 69'), Wilson, Etherrington (Ireland 69'), Walters (Carton jaune 92'), N'Zonzi, Jones
Manchester : Hart, Nastatic, Zabaleta, Kolarov, Garcia, Jovetic (Aguero 62'), Nasri( Jesus Navas 72'), Rodwell, Milner, Yaya Toure, Negredo
ARBITRE: Arbitre : Mark Clattenburg
ÈVÉNEMENTS: 4ème journée de Premier League Stade : Brittania Stadium

Avant l'entame de la rencontre, ce match était attendu pour les supporters de Stoke City, pour s'assurer que le club anglais était prêt à affronter les grandes équipes anglaises. Pour Manchester City, les points sont précieux, notamment avec des équipes de Chelsea, Manchester United, Tottenham ou Liverpool, qui réussissent un très bon début de saison. 

Stoke, c'est du sérieux 

La première occasion est pour Manchester City : le défenseur Kolarov tente une lourde frappe de l'extérieur de la surface, mais ça passe au-dessus (1ère minute). C'est au tour de Samir Nasri de s'exposer d'une frappe, là aussi de l'extérieur de la surface, mais c'est bien capté par le gardien de Stoke (4ème minute). Les Citizens commencent fort mais les occasions sont peu dangereuses, et ne font pas trembler le bloc de Stoke City. Surtout qu'à la 9ème minute, Walters manque le cadre après une belle frappe de l'extérieur de la surface. Ce même Walters, loupe la meilleure occasion de la première mi-temps ; Walters reprend de la tête à quelques mètres des buts, mais sa tête passe à côté (13ème minute) ! C'était chaud pour les Citizens, mais cette avertissement ne va pas être le dernier. Negredo, très discret depuis le début du match, tente sa frappe mais c'est trop à droite et au-dessus (15ème minute). Pendant moins de 15 minutes, le rythme va sensiblement baisser. N'Zonzi trouve Adam, qui en bout de course voit son tir bloqué par le gardien mancunien. (28ème minute). Jones pour Stoke, va manquer une très bonne occasion, mais Joe Hart fait l'arrêt parfait (30 ème minute). Les Citizens ont du mal à sortir le ballon de la surface. Jovetic va voir sa frappe passée à côté des buts de Stoke (38ème minute). A la 43ème minute, Kolarov sur coup franc ne trouve pas le cadre. Dernière occasion mais Stoke City aura eu les meilleures occasion.

Le fantôme de Manchester 

En seconde mi-temps, les joueurs de Stoke continuent leur pression devant ; Cameron centre pour Walters, mais il ne peut effleurer la balle (47ème minute). Samir Nasri côté gauche, trouve Jovetic qui tente une reprise de volée compliquée ; trop enlevée, elle part loin des buts (49ème minute). Adam centre côté gauche, pour Jones qui prend le dessus de la tête sur la défense de Chelsea, mais la tête passe au-dessus des buts d'Hart (55ème minute). Les attaquants de Stoke City sont toujours aussi maladroits devant, ils pourraient le regretter ! Adam trouvera les bras de Joe Hart après une frappe de 30 mètres (61ème minute). Centre de la gauche d'un joueur de Stoke pour Arnautovic dans la surface qui centre en retrait ; le centre est dévié par un défenseur citizen qui est tout près de tromper son propre gardien ; ce dernier fait une parade parfaite. Jones par la suite loupe le cadre. C'est peut-être le tournant du match (70ème minute). Il faudra attendre les dernières minutes du match pour voir quelques occasions : Arnautovic d'une frappe enroulée est tout près d'ouvrir le score, mais la frappe passe à côté (90'). 

Les joueurs de Stoke peuvent regretter les nombreuses occasions manquées, mais confirment leur début de saison satisfaisant. Les Citizens totalement apathiques n'ont pas été au rendez-vous et perdent des points précieux dans la course au titre après seulement quatre journées.