Chelsea s'incline à Everton

Dans un match très rythmé, Everton FC a crée la surprise de la journée, en battant Chelsea, qui était invaincu jusque là. Everton aura dominé les débats face aux Londoniens beaucoup trop inefficaces et englués dans une tactique stérile.

Chelsea s'incline à Everton
Everton
1
0
Chelsea
Everton: Howard, Jagielka, Distin, Coleman, Baines, Osman, Mirallas (Deulofeu 91'), Naismith (Stones 88'), Barry, Barkley, Jelavic (Mc Carthy 66')
Chelsea: Cech, A.Cole (Torres 70'), David Luiz (Carton jaune 82'), Terry, Ivanovic (carton jaune 65'), Mikel (carton jaune 86'), Ramires, Mata (Lampard 58'), Hazard (carton jaune 79'), Schrürrle (Oscar 58'), Eto'o
SCORE: 1-0 : 46ème minute : Naismith
ARBITRE: Arbitre : Howard Webb
ÈVÉNEMENTS: 4ème journée de la Premier League Stade : Goodison Park

Dans une ambiance acquise à la cause d'Everton, les Blues, auteurs d'un très bon début de saison, abordaient cette rencontre dans la meilleure des situations. Cependant, Arsenal avait gagné son match, en début de l'après-midi, et Manchester City s'était rapproché du podium. Everton abordait la rencontre après 3 matchs nuls décevants et stériles. 

José Mourinho fait déjà la "Mou"

Les premières minutes sont pour les Blues ; les joueurs poussent et gagnent les premiers duels : sur corner, David Luiz reprend le ballon, mais sans danger pour Howard (4ème minute). Dans la même minute, Eto'o se met dans le match d'une tête qui passe au-dessus, après un centre de Ramires. Everton n'arrive pas à s'approcher des cages de Petr Cech, mais Jelavic est là pour prouver le contraire : sur un centre, il place une tête, mais Cech est sur ses appuis (7ème minute). La tactique des Blues est simple : la bataille du milieu sera déterminante et les milieux de terrain d'Everton ont du mal à ressortir les ballons proprement. Peu à peu, Chelsea laisse Everton gérait la possession du ballon, et le jeu perd peu à peu en intensité. Le tournant du match c'est peut-être celui-ci : Howard, le gardien d'Everton récupère un ballon en retrait d'un défenseur, mais la passe du gardien trouve Ramires à quelques mètres des buts qui remet à Eto'o; heureusement pour Everton, Baines était revenu taclé le joueur camerounais et sa frappe est contrée (28ème minute). La méga-occasion d'Eto'o ne fait pas trembler les esprits londoniens qui continue à pousser ; Obi Mikel dès 20 mètres tente sa chance mais, c'est à côté (31ème minute). Naismith réplique deux minutes plus tard après avoir récupéré un centre de la gauche ; sa frappe passe à côté des buts londoniens. La poussée londonienne n'est pas terminée ; Eto'o côté gauche, délivre un ballon pour Ramirès qui tente sa chance. La frappe est puissante mais Howard se détend bien (35ème minute). Schrürrle, transparent jusque là, tente sa chance après un ballon d'Eto'o, mais sa frappe est totalement loupée (37ème minute). Ivanovic dans ses oeuvres place sa tête sur coup-franc, mais ça passe à côté (40ème minute). Les joueurs de José Mourinho poussent mais ne trouvent toujours pas la faille qui pourraient les libérer. La bonne combinaison entre Mata-Hazard et Eto'o ne permet pas à l'Espagnol de trouver le cadre sur un lob (43ème minute). Contre toute attente, c'est Everton qui va ouvrir la marque : excellente infiltration d'Osman côté gauche, qui centre au second poteau pour Jelavic qui remet de la tête à Naismith qui n'a plus qu'à pousser la balle, de la tête aussi. Le 1-0 est cruel pour les Blues, mais pas totalement immérité, aux vues de la qualité technique et offensive de cette équipe. 

Everton résiste et ne rompt pas

En deuxième mi-temps, Chelsea va continuer de pousser :Schrürrle manque son duel face à Howard, sa frappe passe à côté, avant qu'Howard doit se déployer après une tentative d'Hazard de loin, et qu'Eto'o croise trop une frappe hors-cadre (48ème minute). Samuel Eto'o est partout mais sa tête ne trouve que les gants d'Howard (54ème minute). Le rythme retombe, seul un coup franc de Kevin Mirallas va réveiller les supporters des Toffees, mais la tentative est dégagée par Cech (71ème minute). Eto'o manque encore un duel face à Howard après qu'une belle volée soit arrêtée par le gardien américain (78ème minute). Chelsea pousse de plus en plus, mais la chance et le réalisme n'est pas avec eux, ce qui agacent les joueurs et alignent les cartons jaunes, alors que David Luiz est tout près d'être expulsé. Everton dira le dernier mot du match avec Baines qui trouve l'angle du poteau sur coup-franc, et Osman frappera à côté des buts des Blues (89ème et 90ème minutes). 

La fin du match sifflée, Chelsea paye sa tactique trop attentiste, orchestrée par le Special One, alors qu'Everton aura été du niveau des joueurs de Stamford Bridge. La victoire est mérité, au terme de deux mi-temps bien gérées. Pas sûr que le Happy One soit encore content après la prestation décevante de ses hommes.