Manchester United renoue avec la victoire

Face à une faible équipe de Crystal Palace, Manchester United reprend goût à la victoire grâce à un but de Robin Van Persie et Wayne Rooney, tous deux sur coups pieds arrêtés. Marouane Fellaini a quant à lui fait ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs.

Manchester United
2 0
Crystal Palace

Cela faisait 4 ans que Manchester United n’avait pas vécu un aussi mauvais départ en championnat. Alors pour redonner confiance et envie à ses joueurs avant le match de Champion’s League face au Bayer Leverkusen et le déplacement le week-end prochain chez le rival Manchester City, David Moyes a présenté ce match comme crucial à ses troupes.

RVP saisit sa chance

Le match débute sous un faux rythme car si les Mancuniens ont la possession du ballon cela ne procure pas pour autant de franches occasions devant les buts de Crystal Palace. Montrant même un niveau quelconque les Mancuniens ne semblent pas presser pour ouvrir le score. Seul Robin Van Persie se procure deux belles occasions mai ne trouve pas le cadre sur la première où il exécute une talonnade pourtant somptueuse (36e). Puis lorsqu’il tente son geste préféré (39e), un contrôle-frappe dont il a le secret, mais trouve cette fois la barre du gardien Speroni. Les faiblesses mancuniennes se font alors ressentir et Dwight Gayle a même failli en profiter sur une erreur de jugement de Rio Ferdinand à la 42e minute.
Il faudra une accélération d’Ashley Young et une faute dans la surface de Dikgacoi, pour procurer aux Mancuniens une chance unique, un penalty. Le défenseur de Crystal auteur d’un mauvais geste est expulsé et le « Hollandais Volant » profite pour transformer ce penalty d’un puissant tir du pied gauche.

En supériorité numérique

Réduits à 10, Crystal Palace ne peut se donner les moyens d’égaliser et se contente alors de limiter la casse autant que faire se peut. Marouane Fellaini fait alors son entrée à la 62e minute à la place d’Anderson très transparent sur ce match. Le public d’Old Trafford applaudi longuement l’entrée de sa nouvelle recrue.
Les Eagles concèdent alors un coup-franc bien placé pour Manchester United. Trop bien placé même. Puisque Wayne Rooney offrira le deuxième but aux Red Devils après une frappe enroulée magistrale dans les filets de Speroni à moins de 10 minutes de la fin du jeu (81e). Les Mancuniens s’offrent donc là une fin de match apaisante et se contentent par la suite de faire tourner le ballon et les aiguilles du chrono.

Une victoire tout de même peu rassurante dans le sillage des deux prochaines rencontres capitales de Manchester United face aux Allemands du Bayer Leverkusen, Mardi en Champion’s League, et face au rival local, Manchester City, le week-end prochain en championnat.