Arsenal passe en tête

Les Gunners se sont imposés ce dimanche face à Stoke City et sont assurés d'être co-leaders de Premier League. Si Olivier Giroud n'a pas marqué, Mesut Özil a donné deux passes décisives.

Arsenal passe en tête
Arsenal
3 1
Stoke City
Arsenal: Szczesny - Gibbs, Koscielny, Mertesacker, Sagna - Flamini, Ramsey - Wilshere (Monreal, 73e), Özil (Arteta, 80e), Gnabry (Miyaichi, 73e) - Giroud
Stoke City: Begovic - Pieters (Palacios, 67e), Shawcross, Huth, Cameron - Wilson, N'Zonzi - Arnautovic, Adam (Ireland, 59e), Walters - Jones (Pennant, 75e)
SCORE: 1-0, Ramsey (5e) 1-1, Cameron (26e) 2-1, Mertesacker (36e) 3-1, Sagna (72e)
ARBITRE: M. Michael DEAN Avertissements : - Huth (53e) - Ireland (90e) pour Stoke

Forts d'un succès ce mercredi en Champion League (1-2 au Vélodrome face à l'OM), les Gunners chechent à confirmer en engrengeant un quatrième succès en autant de matchs en Premier League, pour virer en tête du championnat. Il faut cependant se défaire de Stoke City, auteurs d'un bon début de saison. Serge Gnabry est titularisé en lieu et place de Santi Cazorla.

Une nette domination

Les joueurs d'Arsène Wenger attaquent d'entrée. Jack Wilshere obtient une faute qui va permettre à Özil de se mettre en évidence. L'international allemand envoie un ballon mal négocié par Begovic, Ramsey reprend à ras-de-terre et ouvre le score (5e). Une entame de match parfaite pour Arsenal qui se lance de la meilleure des façons dans ce match. Stoke tarde à se réveiller et doivent attendre la demi-heure de jeu pour sortir la tête de l'eau. N'Zozi profite d'une merveille de passe d'Arnautovic pour expédier le ballon sur le montant. Geoff Cameron, le latéral droit, frappe et trompe Szczesny grâce au rebond (26e).

Cette égalisation accompagne une équipe d'Arsenal plus patiente et qui baisse le rythme. Les visiteurs se ruent sur le but des Gunners et seuls Giroud et Wilshere se montrent offensifs en cette fin de premier acte. Mertesacker voit son coup de tête detourné par Pieters (33e). Olivier Giroud obtient une faute dans l'action qui suit et offre un nouveau coup-franc à son équipe. Özil trouve le géant allemand, qui décroise sa tête et redonne l'avantage à son équipe (36e). Bonne opération pour des Gunners dominés dans cette fin de première période et qui ont sur trouver l'ouverture sur coups de pied arrêtés.

Özil, déjà trois passes décisives

Les visiteurs reprennent la partie d'une bien meilleure manière. Incisifs et portés sur l'attaque, ils posent des soucis à une défense londonienne qui semble avoir quelque peu perdu ses moyens. Olivier Giroud profite d'une erreur d'Adama dans sa défense. Cependant, et alors qu'Özil est totalement démarqué, il choisit de frapper et voit sa tentative repoussée par Begovic (60e). Wilson rend la pareille sur une frappe puissante à 20 mètres et force Szczesny à détourner des deux mains (64e).

Les Gunners se reprennent sous la bannière de Mesut Özil, qui offre sa deuxième passe décisive de l'après-midi, cette fois-ci pour Bacary Sagna. Le latéral français lobe son coup de tête et vient mourir dans le filets de Begovic (72e). Le meneur allemand sort d'ailleurs sous l'ovation de 60 002 spectateurs présents. Trois passes décisives en deux matchs de Premier League : l'ancien Madrilène a donné le ton, qui sera cependant à confirmer face aux très grosses écuries. En attendant, L'Emirates à le sourire, Arsenal est en tête du championnat et pourrait être seul leader si Tottenham ne gagne pas.