City et Liverpool tout sourires

City et Liverpool tout sourires
Le City de Negredo et le Liverpool de Strurridge sont imposés ce samedi.

Après deux défaites consécutives (à Villa 2-3, puis face au Bayern 1-3), Manchester City s'est relancé face à Everton (3-1) pourtant invaincu avant cette rencontre disputée à l'Etihad. Les Toffes avaient ouvert le score grâce à un rush individuel de Lukaku (16e). Dans la foulée, Negredo a égalisé (18e). Agüero (45e, 61e) a ensuite inscrit un doublé pour permettre aux Citizens de prendre les trois points, et de dépasser au classement son adversaire de l'après-midi.  Une prestation solide donc pour les hommes de Manuel Pellégrini, qui ont produit un jeu léché, et offensif. Positionné en 4-4-2 avec une paire Negredo-Agüero en attaque, les locaux ont rayonnés, avec un jeu qui rappelle étrangement celui de la saison 2011-2012. Celle du titre.

Silva a bonifié le jeu de City. Et le maître à jouer de cette formation, David Silva a bonifié le jeu de City. Passeur décisif notamment sur le deuxième but de Kun Agüero, il a régné en maître sur le milieu de terrain grâce à une qualité technique hors norme. Seul bémol pour la formation championne d'Angleterre en 2012, la blessure de Kompagny. Intraitables à domicile, les Citizens ont fait parler leur puissance offensive. Une victoire qui permet de confirmer un constat : les joueurs de Manchester sont les rois de l'inconstance. Pour aller chercher le titre, il faudra corriger ce défaut. En s'appuyer notamment sur ce genre de prestation ... 

Suarez-Sturridge, un duo en or

Plus tard dans l'après-midi, Liverpool s'est facilement débarrassé de Crystal Palace dans son temple d'Anfield. Auteurs d'une grosse entame de match, les Reds ont rapidement pris les devants grâce à Suarez (14e). Dans la foulée, Sturridge a répondu à l'Uruguayen d'un tir puissant du gauche (17e). Rien ne semblait pouvoir arrêter les joueurs de la Mersey, quand bien même les visiteurs prenaient l'ascendant et se procuraient de belles occasions. Mais ce Liverpool-là est bien trop fort : sur penalty, Gerrard porte le score à 3-0 (40e). Grâce à cette victoire, les hommes de Brendan Rodgers ont pris la tête du championnat, en attendant le match d'Arsenal, demain (Dimanche à 17h00). 

Enfin pour conclure, Manchester United s'est relancé après deux défaites en championnat. Sur la pelouse de Sunderland, les Reds Devils ont pu compter sur un grand Adnan Jaduzaj, 18 ans. Le Belge a inscrit un doublé, et a sauvé la formation de David Moyes (55e et 61e). Les champions en titre avaient pourtant encaissé rapidement le premier but, à la cinquième minute, à cause d'une réalisation de Gardner. Pour Sunderland, c'est une nouvelle défaite, qui plonge le club encore un peu plus vers le doute.