Un derby à rebondissement

On s'attendait à un gros match, on n'a pas été deçus. Le scénario était imprévisible et au terme d'une rencontre à suspens, Everton et Liverpool ce sont quittés sur un match nul 3-3.

Un derby à rebondissement
Everton
3 3
Liverpool

Les derbys anglais sont reconnus à travers la planète. Mais celui de Liverpool est un des musts du football britannique. Cette rencontre était d'une importance capitale pour les Reds qui, en cas de victoire pouvait reprendre la place de leader à Arsenal qui jouait à 16h face à Southampton. Du côté d'Everton, une victoire pouvait permettre aux Toffees de s'hisser provisoirement sur le podium de Premiere League. 

D'entrée, ce derby de la Mersey prenait des airs de match mythique. Everton mettait le pied sur le ballon, mais c'est bien Liverpool qui allait se montrer rapidement le plus réaliste. Suite à un corner, Philippe Coutinho délaissé du marquage se retrouvait seul au second poteau et ajustait parfaitement Howard (0-1 4e). Le portier américain qui n'avait plus pris un but depuis cinq heures et trente minutes. Au ralenti, on pouvait constater le marquage laxiste de Lukaku et de la position assez bizarre de MCCarthy positionné dans le but de son gardien Tim Howard. Les hommes de Roberto Martinez, malgré l'ouverture du score répondaient immédiatement derrière. Mirallas permettait à Goodison Park d'exploser, le jeune Belge était à la retombée d'une déviation de Barkley pour inscrire le but égalisateur (1-1 8e). Dans la foulée, Lukaku était à deux doigts de permettre aux Toffes de passer devant, mais il tombait sur un parfait Simon Mignolet (12e). La rencontre s'intensifiait dans les duels et Luis Suarez obtenait un bon coup franc aux abords de la surface d'Everton. L'attaquant Uruguayen est un poison et le faisait savoir en se faisant justice lui-même, son ballon filait dans un trou de souris et trompait Howard (1-2 18e).

La réaction d'Everton était une nouvelle fois derrière et Barkley mettait en évidence Mignolet sur un centre-tir du milieu anglais. Les locaux se montraient en de plus en plus dangereux et Mirallas voyait son tir flirté avec le poteau (26e). Le rythme de la rencontre ne baissait pas, l'engagement était à son maximum, peut-être trop. Mirallas auteur d'un attentat sur Suarez ne prenait qu'un carton jaune (34e), colère des joueurs de Liverpool. 

Les situations des deux côtés se poursuivaient, elles ne trouvaient pas en revanche le cadre et le score en restait là. Liverpool repartait aux vestiaires avec un but d'avance (1-2) face à une équipe d'Everton très intéressante mais qui a payé cher ses erreurs défensives.

Au retour des vestiaires, même topo, d'un but à l'autre. Après être rentré en jeu, le jeune espagnol Delefeu se mettait en évidence, mais Mignolet remportait son face à face (54e). Un des premiers tournants de la rencontre survenait quelques instants plus tard, Suarez prenait la défense d'Everton à revers. L'Uruguayen intelligent laissait le ballon à Joe Allen seul face à Howard, le Gallois ratait alors l'immanquable (59e). Everton repartait à l'assaut et Lukaku voyait sa frappe arrêtée de nouveau par un extraordinaire Simon Mignolet (63e). Les deux belges qu'on retrouvait pour un nouveau duel, encore une fois c'était le gardien qui prenait le dessus sur l'attaquant des Toffes (69e). La troisième sera la bonne pour Lukaku qui deux minutes plus tard reprenait un centre en retrait de Barkley et permettait à Everton d'égaliser ( 2-2 71e). La rencontre prenait une tournure fantastique et les offensives se multipliaient. Deulofeu inoxydable trouvait sur sa route une nouvelle fois le portier de Liverpool (81e). Sur le corner qui suivait, Lukaku ajustait parfaitement sa tête et inscrivait le troisième but d'Everton (3-2 82e).

Après avoir poussé, la formation de Martinez a été récompensé de ses efforts. Joie de courte durée car juste avant le temps additionnel, Sturridge rentré en jeu coupait parfaitement un coup franc de Steven Gerrard et égalisait (3-3 89e). Les arrêts de jeu étaient aussi fous que la rencontre, Howard sauvait son camp sur une tête de Moses (91e) avant que le portier américain ne s'impose sur une tentative de Suarez (92e). Dans la dernière minute, Deulofeu ne permettait pas à son équipe de s'imposer, Simon Mignolet détournait la frappe de l'espagnol (94e). Le score ne bougeait plus et ce derby se terminait sur un match nul 3-3. Une rencontre très forte en intensité. Au classement Liverpool est toujours cantonné à une position de dauphin, Everton est cinquième à une longueur du podium.