Arsenal et Everton dos à dos !

Arsenal recevait cette après midi à l’Emirates Stadium une équipe d’Everton en grande forme après sa victoire à dans la semaine à Old Trafford face à Manchester United.

Arsenal et Everton dos à dos !
Arsenal FC
1
1
Everton FC
Arsenal FC: Szczesny - Jenkinson, Koscielny, Mertesacker, Gibbs - Arteta (Flamini 69 mn), Ramsey, Ozil - Wilshere (Rosicky 69 mn), Cazorla (Walcott 69 mn), Giroud.
Everton FC : Howard - Oviedo, Distin, Jagielka, Coleman - Barry, Mc Carthy, Barkley ( Naismith 90 mn) - Piennar (Osman 72 mn), Mirallas (Deulofeu 79 mn), Lukaku
SCORE: 1-0 : Ozil 80ème 1-1 : Deulofeu 85ème

Et dès le début du match, ce sont bien les Toffees qui ont dominé les débats. A l’image de leur attaquant Lukaku, les hommes de Roberto Martinez ont clairement dominé les débats face à des Gunners quelques peu apathiques …
 Les débats se sont ensuite progressivement équilibrés, puis en fin de première période, la formation d’Arsène Wenger a accéléré son jeu. Giroud, puis Wilshere, auraient même pu ouvrir le score mais le portier américain d’Everton était dans un grand soir, repoussant impeccablement les tentatives des deux Gunners.
Notons que sur ces 5 dernières confrontations avec Everton, Arsenal n’a jamais perdu (3 victoires et 2 nuls), un chiffre plutôt positif pour les Londoniens.


Au retour des vestiaires, c’est à nouveau Arsenal qui a mis le pied sur le ballon, Everton se contentant d’évoluer en contre, notamment grâce à la vitesse de son ailier Kevin Mirallas.
Cela nous offrait donc un beau spectacle entre 2 équipes bien classés et en grande forme offensive ces temps-ci.
Peu après l’heure de jeu, Everton s’est procuré une belle occasion : après un centre en retrait de Pienaar, Barkley reprenait d’une frappe surpuissante qui filait droit sur Szczesny, qui n’a eu qu’à la boxer. Arsenal répondait dans la foulée par une frappe de Flamini qui filait à côté des montants de Tim Howard.
La libération pour les Gunners est arrivée à 10 minutes de la fin : après un centre de la tête de Théo Walcott, Giroud se loupait totalement mais Ozil suivait, fusillant Howard à bout pourtant.
Mais 5 minutes plus tard, Everton venait gâcher l’euphorie d’Arsène Wenger : le jeune Deulofeu, à peine entré en jeu, égalisait pour les Toffees : après s’être joué de Rosicky et Gibbs dans la surface londonienne, le jeune ailier prêté par le Barca envoyait une frappe dans la lucarne de Szczesny, un but splendide.
Dans le temps additionnel, Lukaku et Giroud ont tous les deux eu l »occasion de tuer le match mais ni le belge ni le français ont vu leur frappe cadré. Arsenal et Everton se quittent donc sur un nul logique.
Arsenal compte désormais 5 points d’avances sur ses 2 premiers poursuivants Liverpool et Chelsea, Everton est 5ème.