Du spectacle, encore et toujours !

Retour sur les 3 matchs de cette après-midi en premier League : découvrez comment Manchester United s'est imposé en patron face à Aston Villa, le nul entre Norwich et Swansea et enfin, la correction que Liverpool a infligé à Tottenham !

Du spectacle, encore et toujours !
Tottenham
0
5
Liverpool
Du spectacle, encore et toujours !

Aston Villa – Manchester United : 0-3 

Aston Villa accueillait cette après midi à Villa Park le champion en titre, Manchester United. Pour ce match, les hommes de David Moyes devaient se passer des services de leur attaquant Robin Van Persie, blessé.
D’entrée de jeu, les deux équipes ont pratiqué un football très offensif, et à ce jeu, c’est Manchester qui a fait parler son expérience : au quart d’heure de jeu, après un centre de Rafael, le jeune Januzaj plaçait une tête surpuissante sur le poteau de Guzan, la balle revenait alors sur Welbeck qui ouvrait le score pour les visiteurs d’une reprise pour le moins acrobatique (1-0).
3 minutes plus tard, sur un nouveau centre venu de la gauche, le même Danny Welbeck reprenait d’un tacle glissé au point de pénalty pour doubler l’avance de ses coéquipiers (2-0).
Totalement asphyxiés, les Villans ont laissé les Red Devils dérouler leur jeu, les actions se sont alors enchainées pour la bande à Rooney, mais la faille ne fut plus trouver lors du premier acte.
Au retour des vestiaires, United a enfoncé le clou : après une course de Wayne Rooney en solitaire, l’attaquant anglais offrait un caviar à son homologue Tom Cleverley pour le 3-0.
Les Red Devils signent un franc succès et reprenne leur marche en avant vers les sommets du championnat. Avec ce succès, Manchester United grimpe à la 8ème place tandis qu’Aston Villa est 11ème.

Buts :
MU :
Welbeck (15ème, 18ème), Cleverley (52ème)

 

Norwich City – Swansea City : 1-1

Les « Canaries », 15ème, recevait les gallois de Swansea, 10ème, à Carrow Road pour le deuxième match de 14h30 en Angleterre.  
Et ce sont les hommes de Michael Laudrup qui ont ouvert le score pour les visiteurs : leur ailier au format de poche, Nathan Dyer, à fait la différence en inscrivant un but plein axe après une frappe de l’extérieur de la surface (1-0).
Poussé par son public, Norwich est parvenu à égaliser juste avant la mi-temps par l’intermédiaire de leur attaquant anglais Gary Hooper (1-1).
Aucune des deux formations n’est parvenue à faire la différence en seconde période, Norwich et Swansea se quittent donc dos à dos. Les jaunes et verts gagnent une place avec nul (14ème) tandis que les Swans restent au milieu de tableau (10ème).

Buts :
NOR : Hooper (45ème)
SWA : Dyer (12ème)



 
Tottenham Hotspur – Liverpool : 0-5

Cette rencontre était sans aucun doute, l’autre choc de la 16ème journée de Premier League. Hier, Manchester City recevait le leader Arsenal et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce match a répondu aux attentes de ses spectateurs : au terme d’un match incroyable, les Citizens se sont imposés 6-3 face au leader londonien.
Aujourd’hui, Liverpool pouvait revenir à 2 points de la tête du championnat en cas de victoire à White Hart Lane. On notera les titularisations des internationaux français Hugo Lloris dans les cages londoniennes ainsi que celle d’Etienne Capoue en défense tandis qu’en face, Mamadou Sakho était présent au sein de l’arrière garde Liverpudlienne.

Et si Tottenham avait bien débuté la rencontre en mettant le pied sur le ballon, c’est Liverpool qui a ensuite progressivement pris le dessus. Les hommes de Brendan Rodgers ont d’ailleurs fini par concrétiser leurs temps forts : au quart d’heure de jeu, après un une-deux dans la surface avec Coutinho, Suarez élimine la défense londonienne d’un superbe crochet avant de glisser le ballon dans le petit filet de Lloris (1-0).
Peu avant la demi-heure de jeu, Liverpool n’était pas loin de faire le break. Après un centre en retrait de Suarez, Coutinho reprenait la balle d’une volée surpuissante qui venait s’écraser sur la barre; dans la foulée, Glenn Johnson héritait du ballon pour envoyer à son tour un boulet de canon qui est venu mourir à quelques centimètres du poteau gauche d’un Lloris battu, sur ce coup.
Juste avant la mi-temps, la domination de Liverpool s’est de nouveau concrétisée : après une frappe d’Henderson, Lloris repoussait le ballon sur Suarez, l’attaquant uruguayen a vu sa frappe à nouveau arrêté par le portier tricolore mais Henderson, resté aux avants postes, est venu marquer une bonne fois pour toutes, ce but du break ! (2-0).

Dépité par la prestation de ses joueurs, André Villas Boas lançait Fryers à la place de Naughton, dépassé durant toute la première mi-temps.
Déjà dominé durant le premier acte, le cauchemar des londoniens s’est poursuivi en seconde période : à l’heure de jeu, Paulinho était directement expulsé après une semelle dans le thorax de Luis Suarez (à noter qu’AVB avait alors déjà effectué ses 3 changements).
Et la correction s’est donc poursuivie pour les Lilywhites, à la 75ème minute de jeu, le jeune arrière gauche de Liverpool, Flanagan marquait un 3ème but fantastique pour son équipe : après un centre de Suarez, le jeune défenseur reprend le ballon d’une superbe frappe sans contrôle qui finit dans les buts d’Hugo Lloris après avoir tapé la transversale (3-0). Un but qui n’est pas sans rappeler ceux du capitaine emblématique de cette équipe, Steeven Gerrard, absent ce soir en raison d’une blessure aux ischios-jambiers.
A la 84ème minute de ce match, Luis Suarez a une nouvelle fois prouvé qu’il était le meilleur buteur du royaume d’Angleterre ! L’international uruguayen est allé battre Hugo Lloris d’un superbe lob, qui témoigne de toute la classe de ce buteur ! (4-0)
« El Pistolero » a signé cette après-midi ses 16ème et 17ème buts de la saison où son premier poursuivant dans le classement des buteurs est un certain Sergio Aguero, avec 13 réalisations.
Enfin, juste avant le coup de sifflet final, c’est Sterling qui est allé marquer son petit but : bien lancé en profondeur par Suarez, le virevoltant ailier anglais a martelé l’humiliation des Hotspurs d’un plat du pied imparable (5-0).




Buts :
LIV : Suarez (18ème, 84ème), Henderson (40ème), Flanagan (75ème), Sterling (89ème).