Le coup d'arrêt des Reds

Pour le compte de la 24ème journée de Premier League, les Reds se déplaçaient sur les terres de l'équipe de West Bromwich, dans l’espoir de se rapprocher du trio de tête de la Premier League, après leur écrasante victoire dans le derby de la Mersey.

Le coup d'arrêt des Reds
http://www.telegraph.co.uk
West Bromwich Albion FC
1
1
Liverpool FC
West Bromwich Albion FC: Foster, Jones, McAuley, Olsson (Lugano, min. 40), Ridgewell, Yacob, Mulumbu, Gera, Berahino (Anichebe, min.63), Vydra (Dorrans, min.76), Brunt.
Liverpool FC: Mignolet, Flanagan (Kelly, min. 74), Cissokho, Toure, Skrtel, Gerrard, Henderson, Sterling, Coutinho (Allen min. 73), Suárez, Sturridge
SCORE: 0-1, min. 24, Sturridge. 1-1, min. 66, Anichebe.
ÈVÉNEMENTS: 24ème journée de Premier League

C’est sur un terrain délicat que les Reds venaient afficher leurs ambitions de coller au trio de tête de la Premier League face à des Baggies en course pour le maintien.  Privés de nombreux joueurs, notamment en défense, comme Glen Johnson et Sakho, Kolo Touré profite des absences pour revenir dans le 11 de départ des Reds.

Dans une première mi-temps assez soporifique, ce sont les hommes de Steve Clark qui ont d’abord eu le pied sur le ballon. Mais, West Bromwich affiche trop de justesses dans le registre technique et opte pour une approche à base de longs ballons pour espérer faire douter la  défense des reds. Malheureusement pou eux, ce passage par les airs ne s’avèrent pas fructueux et témoigne d’une impuissance offensive claire. Dès lors, la dixième minute passée, le match est pauvre en occasions, les deux équipes ne se livrent pas. La première petite alerte arrive à la 16ème minute sur une frappe de Mulumbu qui prenait les chemins du but, dégagée par Gerrard resté au poteau, suite à un corner. Liverpool, qui jusque-là, se cassait les dents sur le rideau défensif dressé par les hommes de Steve  Clark, trouve le chemin du but avec une passe délicieuse du pied gauche de Suarez, suite à un bon travail de Sterling sur le côté gauche de la surface, trouvant Sturridge au second poteau pour le premier tir cadré de la rencontre de la part des reds. Le duo SAS continue d’affoler les statistiques avec une 7ème passe décisive pour Suarez et le 14ème but de Sturridge en Premier League. Et les reds ne sont même pas loin de doubler la mise 8 minutes plus tard grâce à Kolo Touré après un cafouillage sur le corner de Gerrard. (32ème minute).  Les Baggies perdent pied et ne montrent aucune réaction face à des Reds qui remettent le pied sur le ballon pour gérer tranquillement le match. Rien ne va plus pour West Brom', qui voit Olsson, le vice capitaine victime d’une élongation cédait sa place à Lugano pour apporter plus de lenteur dans cette défense (40ème).  L’arbitre siffle la mi-temps d’un match pour l’instant contrôlé par des Reds serein face une équipe de West Bromwich trop juste techniquement.

Volte Face

Au retour des vestiaires, West Bromwich revient avec  un visage bien différent de celui affiché lors de la première période. Avec beaucoup plus d’envie que pendant les 45 premières minutes, Mcauley n’est pas loin de smasher sa tête dans les filets sans l’arrêt réflexe de  Mignolet , sur un corner de Brunt (52ème). C’est une deuxième mi-temps très pénibles de la part des hommes de  Rodgers qui souffrent face à une équipe de West Bromwich beaucoup plus appliquée dans les 30 derniers mètres. Liverpool se fait peur, et craque à la 64ème minute avec une énorme boulette de Kolo Touré et sa passe dans l’axe, récupéré par un Anichebe,  à peine entré en jeu, qui fusille Mignolet à bout portant. Erreur lourde de conséquences qui témoignent d’une charnière centrale fébrile fautive de trop d’erreurs dans cette deuxième période. Dans cette deuxième période, les Reds trop apathiques sont impuissants et peinent à s’approcher des buts de Ben Foster tandis que les locaux, poussés par leur entraineur, arrivent beaucoup plus facilement devant les buts de Mignolet. Par la suite, l’intensité redescend, et Yacob n’est pas loin d’imiter Touré en offrant un ballon à Sterling  qui transmet pour Sturridge dans la surface, barré par un Foster vigilant. Le match devient laborieux, les deux équipes font honneur au football anglais des années 80 et envoient des longs ballons pour essayer de prendre l’avantage sur une pelouse complètement labourée par les 22 acteurs.

 Au terme du temps réglementaire, le score ne bouge pas et les deux équipes se quittent sur un nul plein de regrets pour les Reds qui pouvaient revenir à un point de Chelsea, en attendant leur match face à Manchester City, lundi. Liverpool devra, de plus, faire face à Arsenal lors de leur prochain match à domicile, sommet de la 25ème journée. De son côté West Bromwich grappille 1 point mérité au vue de leur deuxième période, qui les maintient au-dessus de la zone rouge.