Liverpool atomise Arsenal !

Liverpool atomise Arsenal !
http://www.telegraph.co.uk
Liverpool
5
1
Arsenal
Liverpool: Mignolet, Flanagan, Cissokho, Toure, Skrtel, Gerrard (Ibe, 75e), Henderson, Sterling, Coutinho, Suarez (Aspas, 85e) , Sturridge (Allen, 65e)
Arsenal: Szczesny, Sagna, Mertesacker, Koscielny, Monreal (Gibbs, 60 e), Wilshere, Arteta, Oxlade-Chamberlain, Cazorla, Mesut Ozil (Rosicky, 60e), Giroud (Podolski, 60e)
ARBITRE: Michael Oliver
ÈVÉNEMENTS: 25ème journée de Premier League | Anfield Road

On s’attendait à un blockbuster, comme nous l’avait teasé la BBC, avec du spectacle, des buts, et on en a eu. Le problème étant qu’au lieu d’être un blockbuster, le match s’est transformé en slasher où la victime des Reds s’appelait Arsenal. Pas « les » mais la première minute donne lieu au premier but de Liverpool après un coup franc concédé par un Mertesacker très mauvais aujourd'hui. Le coup franc est parfaitement botté par Gerrard et trouve la tête de Skrtel qui trompe Szczesny. A peine 53 secondes, le leader a déjà un genou à terre. Malheureusement pour eux, ce  ne sera pas que le genou qu’ils poseront à terre. En effet, 10 minutes plus tard, on prend les mêmes et on recommence. Corner côté droit de Gerrard qui trouve une nouvelle fois la tête de Skrtel, déserté du marquage par Koscielny, qui propulse le ballon dans la lucarne gauche d’un Szczeszny qui ne peut rien. Le leader a les deux genoux à terre et implore ses bourreaux de Liverpool de les laisser respirer. Pas de chance, les Reds sont d’humeurs sadiques cette après-midi. Ozil, transparent, à l’image du milieu des Gunners, perd le ballon au milieu, Gerrard récupère, remonte, glisse à suarez sur le côté droit qui ajuste un centre à ras de terre pour la conclusion de Sterling. 3-0, Arsenal n’a plus connu une telle déroute depuis 13 ans, dans un match face à Manchester United. Etouffé, les gunners n’affiche aucune réaction dans cette mi-temps face à un Liverpool plus qu’en jambe qui agresse sévèrement son adversaire dans tous les secteurs de jeu. Le match est plié à la 16 ème minute, Wenger fronce les sourcils, son adjoint pense à la pendaison, les gooners veulent se saouler pour oublier tout ça. 4 minutes plus tard, nouvelle perte de balle au milieu de terrain, coutinho lance Sturridge en profondeur qui met un mètre à la charnière centrale adverse pour ajuster Szczesny d’un plat du pied gauche. A souligner que la violence de ce score aurait pu être aggravé si Suarez n’avait pas envoyé un véritable missile qui heurte le poteau droit sur un corner mal renvoyé par les gunners.

Les gunners ne respirent plus, la défense se ridiculise sur quasiment chaque action et l’équipe ne montre aucun esprit de révolte. Les Scousers, quant à eux, rentrent aux vestiaires sur un nuage, avec une prestation éblouissante qui justifie ce résultat extra-ordinaire.

Au retour des vestiaires, le match repart sur le même rythme avec des gunners qui essaye de s’appliquer et de relever la tête. Mais Raheem Sterling se charge de replonger la tête de l’équipe de Wenger dans le seau en faisant le doublé avec ce cinquième but. (51 e)  Chaque accélération aura été fatale pour les Gunners qui n’ont pas su arrêter l’hémorragie.  Même le triple changement de tonton Wenger qui a sorti les fantômes de ce match (Giroud, Ozil, Monreal) n'y changera rien. Les réactions étaient trop timides et  n’ont pas inquiété Mignolet  à l’image des frappes  d’Oxlade chamberlain ou de Wilshere qui sont bien captés par le portier des scousers. Peu à peu, l’intensité va redescendre. Les reds gèrent leur match tranquillement face aux hommes de Wenger qui commencent seulement à la soixantième minute à déployer leur jeu. Mais les Reds bien regroupés, profitent des pertes de balles adverses pour asséner des contres attaques éclairs afin de mettre encore plus à mal une défense complétement noyée. Suarez, qui n’a pas marqué sur ce match n’étaient pas loin d’y aller de son but mais  Sczseszny veille au grain malgré la valise. 67 ème minute,  penalty pour les gunners suite à une faute de Gerrard sur Chamberlain, transformé par Arteta qui redonne un peu d’honneur au Gunners. Réaction insolite des Gooners, qui, perdu pour perdu, préfèrent célébrer le but en tribunes. Arteta n’était même pas loin d’ajouter un deuxième but sur un coup franc bien répoussé par Mignolet. Dans les 15 dernières minutes, Les Gunners vont peiner à essayer de tenter des choses cette fin de partie tandis que les Reds attendent sagement leur adversaire pour les contrer à l’image de Sterling pas loin du triplé après un grand pont magnifique sur Mertesacker mais une parade de Sczszesny empêchera le jeune anglais de signer le coup du chapeau.

Michael Oliver siffle la fin du match. Liverpool met une lourde valise au Leader de Premier League qui aura peu de temps pour réagir en vue de leur match face à Manchester United, mercredi prochain. Les hommes de Wenger vont maintenant devoir prier pour que Chelsea et Manchester City ne gagnent pas pour ne pas perdre leur trône, ce qui ressort de l’invraisemblable. De leurs côtés, les Reds ont sorti la plus belle première mi-temps de leur saison profitant d’un adversaire apathique qui a tendu le bâton pour se faire battre. Les hommes de Brendan Rodgers prennent une marge d’avance sur les rivaux d’Everton et rêvent toujours de trio de tête avec ce résultat avant d'affronter Fulham pour le compte de la 26ème journée.