Arsenal reste au contact

Après leur déconvenue en Champions league face au Bayern, les gunners devaient se reconcentrer sur le championnat pour rester dans la course au titre.

Arsenal reste au contact
Arsenal FC
4
1
Sunderland AFC
Arsenal FC: Szczesny; Sagna, Mertesacker, Koscielny, Monreal; Arteta; Cazorla, Rosicky, Wilshere, Podolski; Giroud
Sunderland AFC: Mannone; Bardsley, O'Shea, Vergini, Marcos Alonso; Johnson, Colback, Bridcutt, Ki, Borini; Altidore
SCORE: 1-0 Giroud, 2-0 Giroud, 3-0 Rosicky, 4-0 Koscielny, 4-1 Giacherrini
ARBITRE: André Marriner
ÈVÉNEMENTS: 27e journée de Premier League

C'est une réaction expéditive pour les Gunners qui ont profité du déplacement du relégable, Sunderland pour se remettre en confiance. Ozil, critiqué pour ses récentes performances et « touché à la cuisse » selon Wenger, se retrouve sur le banc.

Une mi-temps à sens unique.

La meilleure réponse que pouvait donner Giroud, c’est sur le terrain. Reçu 5/5 par le gunner.  Au prise d’une affaire extra-sportive impliquant une call-girl, sûrement un effort pour être mieux intégré en équipe de France, l’attaquant Français a inscrit un doublé dans les 30 premières minutes du match. Au cours de cette démonstration de force face à des Black Cats brouillons et trop timides, les rouges et blanc ont pu quadriller le terrain dans une passe à 10 devant la surface de Mannone. Très tôt les brèches se forment et Giroud ne se prive pas pour s’y empresser dedans en inscrivant le premier but de la  rencontre au terme d’une action collective géniale impliquant Rosicky Podolski et Wilshere. Le Gunner peut savourer et relâcher quelque peu la pression de ces derniers jours. Dans cette rencontre à sens unique, les black cats ne comptabilisent aucune occasion et sont juste spectateurs de la justesse technique des locaux, à l’image d’un Cazorla qui régale les puristes avec son aisance pied droit-pied gauche. Magnifique. Les occasions s’enchainent, Podolski nous rappelle de quel championnat il vient en envoyant un véritable patator au 20 m qui est repoussé par Mannone. 10 minutes plus tard, Giroud double la mise suite à une passe décisive de…Vergini. Le défenseur central en grande difficulté dans ce match y va de sa « passe en retrait cadeau » pour l’attaquant qui n’en demandait pas tant. Arsenal se met à l’aise et s’impose tranquillement dans cette première mi-temps.  Les hommes de Wenger continuent de gérer tranquillement de gérer leur match avant de rentrer au vestiaire sereinement en inscrivant  le troisième but suite à une action magnifique conclut par Rosicky.

Un réveil trop tardif.

Revenus sur le terrain pour montrer qu’ils sont bien présents dans ce match, Les hommes de Gustavo Poyet affichent un tout autre visage en cette deuxième période. Un réveil symbolisé par Fabio Borini qui décoche une frappe bien boxé par Szczesny à la 49e. Mais, les mauvais souvenirs de la première période ne sont pas loin de refaire surface avec Vergini tout proche d’offrir un nouveau cadeau aux Gunners. Sur le corner qui suit de Cazorla, Koscielny, incroyablement seul, coupe la trajectoire d’une tête puissante qui  laisse Mannone sur les talons. Les gunners, définitivement à l’abri, voulaient se contenter de gérer leur match mais les 11 joueurs de Sunderland avait à cœur de sauver l’honneur. Et c’est le cas avec une reprise de volée de Giacherrini aux 20 mètres qui est somptueuse mais anedoctique. Ce but est à l’image de la prestation des hommes de Poyet qui n’arrivaient pas à former des actions collectives et ne pouvaient compter que sur un exploit personnel pour espérer inquiéter les cages des locaux. Suite à cela, les hommes de Wenger font voyager le ballon et se contente de conserver le score jusqu’au coup de sifflet d’André Marriner. A noter que Koscielny est sorti sur blessure après un coup à la cuisse, suppléé par Flamini.

Les gunners restent donc deuxième de Premier League, à un point de Chelsea qui a su s’imposer de justesse sur son terrain face aux Toffees d’Everton. Manchester City de son côté arrache aussi une victoire face à Stoke grâce à un but de Yaya Touré à la 70e minute. Les sommets de la Premier League restent donc toujours aussi serrés. De son côté, Sunderland reste engluer dans la zone rouge mais espère toujours se maintenir étant à un point de Norwich, premier non relégable.