Sunderland fait tomber Manchester à Old Trafford et assure son maintien !

Manchester United recevait cette après-midi Sunderland dans son antre d’Old Trafford, le second match de Ryan Giggs à la tête des Red Devils, le premier s’étant soldé par une large victoire face à Norwich City (4-0).

Sunderland fait tomber Manchester à Old Trafford et assure son maintien !
http://uk.reuters.com/
Manchester United
0
1
Sunderland AFC
Manchester United: De Gea – Jones, Ferdinand, Vidic, Evra – Carrick, Fletcher – Mata (Van Persie 66 mn), Young (Welbeck 66 mn), Nani (Januzaj 52 mn)- Hernandez.
Sunderland AFC: Mannone – Alonso, Brown, O’Shea, Vergini – Colback, Cattermole, Larsson (Bridcutt 74 mn) – A. Johnson (Giacherrini 57mn), Wickham (Altidore 64 mn), Borini.
SCORE: 1-0 : Larsson 30 mn.
ARBITRE: Arbitre : Howard Webb
ÈVÉNEMENTS: 37ème journée de Premier League. Stade : Old Trafford.

Wayne Rooney absent, c’est Chicharito qui était aligné en pointe de l’attaque mancunienne, avec Nani et Young sur les côtés pour l’épauler.
A Sunderland, le trio Wickham-Johnson-Borini était reconduit en attaque, eux qui s’étaient également imposés 4-0 la semaine dernière, face à Cardiff City.

Larssson cueille Old Trafford 
Les deux formations ont commencé la rencontre par un round d’observation, les débats se cantonnant essentiellement au milieu de terrain.
La première grosse occasion de la partie est à créditer au profit des mancuniens, sur un corner côté droit, Patrice Evra place une tête que Mannone parvient à capter sur sa ligne.
Pourtant, ce sont bien les visiteurs qui vont parvenir à ouvrir le score peu avant la demi heure de jeu : après un bon débordement de Wickham côté droit, celui qui vient d’être élu joueur du mois d’avril en Angleterre, temporise avant de centrer ; à la retombée, Larsson trompe De Gea d’une reprise à ras de terre (1-0).

Sunderland, qui ne s’était pas montré dangereux jusque-là, a profité de sa seule occasion franche pour prendre l’avantage et prouver son efficacité devant le but.
Les deux équipes se sont quittées à la mi-temps sur un score de 1-0 en faveur des visiteurs, si Sunderland a bien saisit sa chance, MU a fait pâle figure lors de ce premier acte.


Des remplaçants inefficaces ...
En seconde mi-temps, Manchester United a semblait revenir avec de meilleures intentions, les Red Devils ont d’ailleurs mis le pied sur le ballon mais leur domination fut pour le moins stérile et peu de mouvements étaient recensés au sein de l’attaque mancunienne.
Ryan Giggs a donc décidé de lancer le jeune Adnan Januzaj à la place d’un Nani très décevant et toujours à la recherche de ses jambes d’il y a quelques saisons.
Ce changement n’apportant toujours pas l’égalisation, le gallois a alors fait rentrer Welbeck et Van Persie en lieu et place de Young et Mata ; on notera que Van Persie, blessé, n’avait pas joué depuis le 19 mars.
Les Red Devils ont enchainé les occasions, mais le dernier geste fut à chaque fois catastrophique, que ce soit par l’intermédiaire de Hernandez ou Danny Welbeck ; en toute fin de match, Sunderland aurait même pu creuser l’écart mais la réussite a cette fois fuit les joueurs de Gus Poyet.

Avec cette défaite, Man United réalise une très mauvaise opération au classement puisque leurs chances de revenir sur Tottenham s’amenuisent, tout comme celles de jouer une compétition européenne la saison prochaine.
En revanche, Sunderland réalise un très grand pas vers le maintien et il faudrait un énorme concours de circonstances pour ne pas voir les Black Cats dans l’élite du football anglais l’année prochaine.

Avec leurs défaites respectives cette après midi, Cardiff City et Fulham sont officiellement relégués en Championship.