Si Manchester City est champion, Dzeko y sera pour quelque chose ...

Le choc de cette 37ème journée était la rencontre qui opposait Everton (5ème) à Manchester City (2ème). Si les locaux pouvaient toujours rêver de Ligue des Champions, les Citizens quant à eux, espéraient une victoire afin de rester dans la course au titre. Attention aux Toffees qui ont fait tomber Arsenal, Chelsea ou encore Manchester United à domicile, les hommes de Pellegrini sont prévenus, Goodison Park est une terre hostile.

Si Manchester City est champion, Dzeko y sera pour quelque chose ...
http://www.sbnation.com/
Everton FC
2 3
Manchester City FC
Everton FC: Howard – Stones, Jagielka (Delofeu 67mn), Alcaraz, Baines – Mc Carthy, Osman (Mc Geady 84mn), Barkley, Coleman, Naismith – Lukaku.
Manchester City FC: Hart – Clichy, Demichelis, Kompany, Zabaleta – Y. Touré (Kolarov 68 mn), Garcia, Milner, Nasri (Silva 74mn) – Dzeko, Aguero (Fernandinho 27mn).
SCORE: 1-0 : Barkley 11 mn. 1-1 : Aguero 22 mn. 1-2 : Dzeko 43 mn. 1-3 : Dzeko 48 mn. 2-3 : Lukaku 65 mn.
ARBITRE: Arbitre : Lee Probert.
ÈVÉNEMENTS: 37ème journée de Premier League. Stade : Goodison Park.

Ross Barkley ouvre le score d'un but venu d'ailleurs ! 


Et les choses se sont très vite décantées, après quelques petites attaques des 2 côtés, Everton a ouvert le score à la 11ème minute grâce à sa pépite Ross Barkley. Le jeune anglais (20 ans) prend sa chance aux 25 mètres côté gauche, sa frappe excentré fait mouche et trompe Joe Hart, un geste de génie ! (1-0).
Avec ce but, le « kid » d’Everton, formé au club, a inscrit sa 6ème réalisation de la saison.

Mais City renverse la vapeur 


A peine 10 minutes plus tard, Yaya Touré lance Aguero, le « Kun » accélère et remet les pendules à l’heure en trompant Howard d’une frappe au premier poteau (1-1). Sur son but, Aguero s’est blessé aux adducteurs et fut remplacé peu après par Fernandinho, à la 27ème minute de jeu.
Juste avant la pause, Dzeko parvient à donner l’avantage à Manchester City : sur le côté droit, un centre parfait de Milner finit sur la tête de Dzeko qui propulse le ballon au fond des filets (1-2).
Les deux équipes se sont alors quittées à la mi-temps sur ce score de 2-1 en faveur des visiteurs.

En seconde période, Everton s’est procuré une énorme occasion d’entrée de jeu, après une nouvelle percée de Barkley, Naismith se retrouve en face à face avec Joe Hart mais le portier détourne in extremis la tentative de l’écossais.
Dans la foulée City repart en contre attaque, Nasri côté gauche temporise un peu avant de délivrer un centre pour Dzeko, le bosnien jaillit pour tromper Howard et signer son 14ème but de la saison en championnat (1-3).
Le contexte de ce match est tout de même particulier, en effet certains supporters d’Everton espéraient aujourd’hui une victoire de Manchester City afin d’empêcher Liverpool d’être sacré champion cette année. La rivalité profonde entre Toffees et Reds est très forte en Angleterre, mais certains rêvent encore d’Everton en Ligue des Champions.
Everton a relancé l’espoir de certains supporters en réduisant la marque à la 65ème minute de jeu : après un bon débordement côté gauche, Baines décoche un centre enroulé parfait pour la tête de Lukaku qui heurte le poteau avant de rentrer dans les buts de Hart (3-2).
Ce 14ème but de la saison de Lukaku a redonné l’espoir aux Toffees et le stade s’est alors mit de plus en plus à encourager son équipe.
Barkley puis Delofeu, rentré en cours de jeu, ont alors mis à feu et à sang la défense mancunienne, réalisant plusieurs slaloms très précis.
Mais cela n’a pas suffit, Manchester City s’impose et pourrait bien raflait le titre à Liverpool dans les toutes dernières seconde de ce championnat. Avec cette victoire Man City devient leader à grâce à sa différence de but tandis qu’Everton reste 5ème.