Manchester City frappé par le racisme

En plein match amical, Seko Fofana, joueur français de Manchester City des U21 a été insulté par un joueur adversaire du club croate de HNK Rijeka. Par la suite, le Français s'en est pris à un adversaire et a été expulsé. L'entraîneur de City, un certain Patrick Vieira a décidé, juste après, de quitter le terrain avec son équipe avant la mi-temps.

Manchester City frappé par le racisme
Seko Fofana, le jeune français de City, nouvelle victime du racisme (crédit-photos : zimbio.com)

Les scènes de racisme dans le football sévissent dans l'Europe entière, depuis plusieurs années déjà. Si l'Angleterre avait réussi à endiguer ce problème, les pays de l'Est n'ont pas réussi à faire disparaître la stupidité des terrains de football. Pour cause, Seko Fofana, jeune des U21 de Manchester City a subi les insultes à caractère raciste pendant le match amical contre les Croates du HNK Rijeka. 

Un carton rouge pour Fofana

Enervé de ses trop nombreuses insultes, le joueur français de 18 ans n'a peut-être pas calmé ses nerfs et s'en est pris à son joueur adversaire. L'arbitre sortira le carton rouge, mais, Patrick Vieira, l'entraîneur de cette équipe de jeunes de Manchester City alla donc discuter avec l'arbitre du match, et invita son équipe à rentrer aux vestiaires à la 44ème minute. Par la suite, selon la BBC, la fédération croate, et les organisateurs du match aurait été signifiées de ce fait déplorable sur un terrain de football. 

Une probable sanction en vue ?

Une enquête pourrait bien être ouverte pour injures racistes, afin de sanctionner le joueur fautif. Mais, là où le bât blesse, c'est que le communiqué du club croate montre la stupéfaction du club face au départ des joueurs citizens. Pour le club croate, «les raisons (de l'interruption) sont connues du seul Patrick Vieira». Pour le moment, Manchester City déplore cet incident, mais il ne serait pas surprenant que le club porte plainte contre le fauteur de troubles du HNK Rijeka. 

L'escalade du racisme sévit encore ! 

Les noms sont nombreux, de ceux qui ont connu les insultes racistes, dont le plus connu, cette année fut Dani Alvès et la banane reçue et mangée contre Villareal en Espagne. Kevin Boateng avait vécu une situation aussi stupide du côté de l'Italie. Aujourd'hui, le football est devenu un terrain de jeu pour les paroles discriminatoires, de quoi faire réagir les différents acteurs du football européen. 

crédit-photos : lespolemiques.fr