Arsenal et City se séparent bons amis

Lors du choc de la 4e journée de Premier League, les Gunners ont fait match nuls avec les Citizens (2-2).

Arsenal et City se séparent bons amis
Arsenal
2 2
Manchester City
Arsenal: Szczesny - Debuchy (Chambers 81'), Mertesacker, Koscielny, Monreal - Ramsey, Flamini (Arteta 90') - Alexis, Wilshere, Özil - Welbeck (Chamberlain 87')
Manchester City: Hart - Zabaleta, Demichelis, Kompany, Clichy - Navas, Fernandinho (Kolarov 77'), Silva, Lampard (Nasri 45'), Milner - Agüero (Dzeko 67')
SCORE: 0-1 Agüero 28' 1-1 Wilshere 63' 2-1 Alexis 74' 2-2 Demichelis 84'
ARBITRE: Mark Clattenburg | Cartons jaunes : Lampard (22'), Zabaleta (24'), Fernandinho (50'), Flamini (60'), Monreal (62'), Agüero (64') et Alexis (75')
ÈVÉNEMENTS: 4e journée de Barclays Premier League | Emirates Stadium

Au terme d'un match aminé, Londoniens et Mancuniens peuvent avoir des regrets. Chaque équipe n'aurait pas volé sa victoire et ce nul finalement décroché d'arrange pas vraiment leurs affaires au classement de la Premier League.

En ouverture de la saison, il y a à peine un mois, Arsenal avait battu sans aucun souci City (3-0) à l'occasion du Community Shield. En championnat, cette fois, la donne fut tout autre. Alors que les Skyblues étaient au pied du mur suite à leur défaite de la dernière journée face à Stoke (0-1), l'esprit guerrier des joueurs de Manuel Pellegrini n'était pas encore tout à fait revenu au coup d'envoi. Les Gunners ont en effet étrillé leurs homologues en début de rencontre. Wilshere (5'), Alexis (7') et surtout Welbeck (11') ont tout à tour manqué l'occasion d'ouvrir rapidement le score pour les leurs. City, après avoir énormément souffert, a du attendre la vingtaine de minutes pour enfin mettre le pied sur la balle, les percées de Navas, notamment, étaient importantes. C'est alors que surgit Sergio Agüero. L'attaquant international argentin ouvrit la marque pour City, profitant d'un contre rondement mené par.. Navas. L'appel était parfait et Szczesny ne put rien faire. (0-1 28'). Stupeur à l'Emirates ou Arsenal était mené contre le cours du jeu.

A la mi-temps, Lampard, à bout de forces, fut remplacé par l'ancien Gunner Samir Nasri, évidemment accueilli par une volée de sifflets. City voulait enfoncer le cluou rapidement mais Agüero (54') puis Clichy (58') manquèrent leur geste.  Pas aidés par un Özil une nouvelle fois à la peine, Arsenal allait égaliser grâce à un Jack Wilshere en solo (1-1 63').

Boostés par cette égalisation, les Gunners allaient frapper une deuxième fois onze minute plus tard, cette fois par l'intermédiaire de la recrue Alexis Sanchez, d'une magnifique reprise de volée consécutive à un mauvais dégagement de Kompany (2-1 74').

Sans doute échaudés par ces deux buts concédés, Manchester City a accéléré sérieusement et cela leur a profité juste après la sortie sur blessure de Debuchy. Martin Demichelis expédia sa tête dans le but d'un Szczesny qui avait pourtant bien plongé (2-2 84'). Alors qu'il ne restait que six minutes à jouer, City poussa mais ne fut pas bien heureux suite aux poteaux de Kolarov (88') puis de Dzeko (90'). Nasri cru même crucifier son ancienne équipe mais son but fut refusé pour un hors-jeu (90'). Ouf de soulagement à Londres, ou ce match nul n'est clairement pas une bonne opération comptable, ou la victoire n'aurait pas été volée, mais ou le spectre de la défaite a rôdé en fin de rencontre..