QPR et Stoke dos à dos, Redknapp reste sur la sellette !

La 5ème journée de Premier League ouvrait ses portes cette après-midi avec un duel opposant les londoniens de Queens Park Rangers aux Potters de Stoke City. QPR, qui restait sur une lourde défaite 4-0 à Manchester United, devait absolument engranger des points, ne serait-ce que pour son entraineur, très critiqué ces derniers temps vu les résultats moyens de sa formation. Stoke City restait pour sa part sur une défaite à domicile, face à un autre promu, Leicester (0-1).

QPR et Stoke dos à dos, Redknapp reste sur la sellette !
http://www1.skysports.com/football/news/11711/9452661/transfer-news-niko-kranjcar-seals-season-long-loan-to-qpr
Queens Park Rangers
2
2
Stoke City
Queens Park Rangers: Green – Isla, Caulker, Ferdinand, Traoré - Barton (Phillips 34mn), Fer, Kranjcar, Mutch (50mn) – Vargas (Zamora 70mn), Austin.
Stoke City: Begovic – Pieters, Wilson, Shawcross, Bardsley – N’Zonzi, Whelan, Adam (Sidwell 70mn) – Moses (Arnautovic 79mn), Crouch, Diouf.
SCORE: 0-1 : Diouf 11mn. 1-1 : Crouch (csc) 42mn. 1-2: Crouch 51mn 2-2 : Kranjcar 88mn.
ÈVÉNEMENTS: 5ème journée de Premier League

Diouf cueille le Loftus Road à froid :
Et d’entrée de jeu, ce sont bien les locaux qui ont pris les devants, à l’image des frappes de Vargas et Barton. Stoke City s’est alors contenté de laisser passer l’orage avant de reprendre petit à petit du poil de la bête. Sur une de ses premières occasions, Stoke parvient même à trouver la faille : Moses déborde sur son côté gauche, le joueur prêté par Chelsea enrhume la défense  de QPR avant de centrer pour Crouch ; le géant anglais dévie alors de la tête pour Mame Biram Diouf qui marque de près (0-1).

Les londoniens ont alors repris l’ascendant ainsi que la possession de balle, les hommes de Mark Hughes étaient quant à eux recroquevillé dans leur moitié de terrain.
A la demi-heure de jeu, Crouch aurait pu doubler la mise pour les siens sur une nouvelle contre-attaque, mais la frappe de « Robocrouch » comme on l’appelle outre-manche était un peu trop croisé …
Peu après, les pensionnaires du Loftus Road subissait un nouveau coup dur avec la sortie sur blessure de leur capitaine Joey Barton, extrêmement performant depuis le début de la rencontre, dans le domaine défensif aussi bien qu’offensif…
Peu avant la mi-temps, les joueurs de QPR sont tout de même parvenus à égaliser : corner pour QPR bien frappé au second poteau, Caulker, à la lutte avec Crouch semble mettre une tête qui finit au fond des filets de Begovic (1-1). Apres visionnage du ralenti, il semblerait que c’est le pauvre Peter Crouch qui marque dans ses propres buts…
Toujours est-il qu’à la mi-temps, les deux formations se quittaient sur un score nul de 1-1 dans un match ouvert et plaisant.


Stoke prend l'avantage grâce à Crouch, mais Kranjcar arrache le nul :
Peu après l’entame de cette seconde période, QPR était une nouvelle fois confronté à la blessure d’un de ses joueurs avec la sortie de Jordan Mutch, remplacé par Karl Henry.
Dans la foulée, Stoke City reprenait l’avantage grâce à son attaquant Crouch, auteur d’une volée à bout portant après un centre parfait de l’intenable nigérian Victor Moses (1-2). Sonné par ce but encaissé dès la reprise, QPR n’est pas passé loin de prendre un 3ème but après les énormes occasions de Pieters et N’Zonzi.
Le match s’est alors complétement emballé, les occasions fusant d’un but à l’autre ! Les locaux pourront tout de même regretter de ne pas avoir obtenu de pénalty étant donné les ceinturages incessant de Shawcross sur Caulker, sur corner notamment …
Ce même Shawcross aurait pu être expulsé à 10 minutes de la fin après un tacle assassin sur Kranjcar, mais l’arbitre de la rencontre, pas à son avantage dans ce match, en décida autrement en le sanctionnant d’un simple jaune. L’homme qui avait déjà cassé la jambe du Gunners Aaron Ramsey s’en sort donc bien, tout comme Kranjcar, chanceux de pouvoir marcher sur ses deux jambes après une telle intervention.
Juste après, c’est ce même Kranjcar qui se faisait une nouvelle fois violemment taclé à l’entrée de la surface de Stoke par Sidwell, sanctionné lui aussi d’un carton jaune. Le milieu croate, énorme dans ce match mais malheureux dans le dernier geste, prend ses responsabilités et enroule une frappe somptueuse qui finit dans la lucarne de Begovic ! (2-2).


Généreux et courageux, les locaux parviennent à décrocher un nul presque inespéré étant donné leur manque de justesse dans le dernier geste … Trop brouillon, les locaux peuvent remercier leur meneur de jeu croate, déterminant dans ce résultat. De leur côté, les Potters ne sont pas passés loin du match parfait avec une efficacité redoutable dans les contres, mais le manque de sang froid de leur défense leur a, une nouvelle fois, porté préjudice.
Ce nul n’arrange toutefois pas les affaires de QPR et de son entraineur, qui voit sa position de plus en plus fragilisée, pour ne pas dire cristallisée …