Chelsea trop fort pour Arsenal

Les deux équipes avaient rendez-vous à Stamford Bridge pour ce derby de Londres, ce 155ème Chelsea - Arsenal qui opposait les deux dernières équipes invaincues en Premier League. Et c’est les Blues de Chelsea qui sont sortis vainqueurs de cette confrontation en dominant une équipe d’Arsenal bien apathique.

Chelsea trop fort pour Arsenal
Reuters - Tous droits réservés
Chelsea FC
2 0
Arsenal FC
Chelsea FC: Courtois (Cech 24') ; Ivanovic, Cahill, Terry, Azpilicueta ; Matic, Fabregas ; Hazard, Oscar, Schürrle ; Costa
Arsenal FC: Szczesny ; Chambers, Koscielny, Mertesacker, Gibbs ; Flamini, Wilshere ; Cazorla, Özil, Sanchez ; Welbeck
SCORE: 1-0 Hazard 27' ; 2-0 Costa 78'
ARBITRE: Martin Atkinson
ÈVÉNEMENTS: 7ème journée de Premier League. Stade : Stamford Bride.

Chelsea se présentait dans son antre de Stamford Bridge dans son classique 4-2-3-1, André Schürrle suppléant simplement Willian. Arsenal était toujours privé des français Mathieu Debuchy et Olivier Giroud ainsi que d’Aaron Ramsey, remplacés respectivement par Callum Chambers, Mathieu Flamini et l’anglais Danny Welbeck, auteur d’un triplé en milieu de semaine face à Galatasaray.

Une première demi-heure sous tension

Après 20 minutes de retard dues à un « incident » (on n’en sait pas plus à l’heure où l’on écrit ces lignes), le coup d’envoi fut donné. Et ce sont les hommes d’Arsène Wenger qui se mirent les premiers en évidence suite à un très bon ballon de Jack Wilshere par dessus la défense des Blues pour Alexis Sanchez, sur qui Thibault Courtois fondit à toute vitesse, sa tête percutant au passage de plein fouet la jambe du chilien. Le gardien de Chelsea dut céder sa place à Petr Cech (24’). La tension est palpable sur le terrain, en témoignent l’accumulation de fautes et cartons ainsi que cet accrochage entre les deux entraineurs, rappelés à l’ordre par l’arbitre Martin Atkinson.

Hazard le diable bleu

Après un raid solitaire, Hazard se fait faucher dans la surface par Laurent Koscielny, qui concède le 7ème penalty de sa carrière en Premier League. L’arbitre n’hésite pas une seconde et indique le point de penalty. L’ailier belge se fait justice lui-même et ouvre le score (1-0 27’). C’est le score à la mi-temps, malgré une possession légèrement en faveur des Gunners (52%).

Au sortir des vestiaires, les intentions de Chelsea sont claires : tenir le score. Et les hommes de Mourinho le font plutôt bien, toutes les tentatives des Gunners n’aboutissent pas, même si il faut la main de Cesc Fabregas pour arrêter une frappe de Wilshere qui prenait le chemin de la lucarne.

Chelsea attend Arsenal mais est très bien placé et il est impossible pour les hommes de Wenger de trouver la faille.

Fabregas - Costa, le ticket gagnant

Mais Chelsea, sur une contre-attaque, s’en va achever la défense d’Arsenal. Sur une longue passe de Fabregas, Diego Costa prend de vitesse la paire Koscielny - Mertesacker et lobe Szczesny (2-0 78’). Les entrées d’Oxlade Chamberlain, de Podolski et de Rosicky n’y ont rien fait, Chelsea était trop fort cet après-midi. 

Des Blues au dessus

Du côté Chelsea, Fabregas et surtout Hazard étaient stratosphériques, Schürrle imprécis. À Arsenal, Wilshere s'est bien battu malgré un manque de justesse technique assez inhabituel chez lui. Özil a encore une fois été transparent. Les Blues creusent donc l’écart en tête avec 19 points et relèguent Arsenal 9 points derrière. Les Gunners sont eux 7èmes avec 10 petits points en 7 journées.

De ce match, on retiendra donc l’exploit individuel d’Enden Hazard et l’impuissance d’Arsenal face à des individualités de Chelsea qui ont contrôlées la rencontre de bout en bout.