Les 5 choses à retenir de la 9e journée de Premier League

La chute des Citizens alors que Chelsea est toujours invincible, Queen's Park Rangers qui respire, la folie Southampton et la crise des Villans : il y avait des choses à voir ce week end en Angleterre. Analyse.

Les 5 choses à retenir de la 9e journée de Premier League
Le choc Manchester United / Chelsea était la principale affiche de cette journée de Premier League

Une journée de Premier League, c'est l'assurance de buts et de rebondissements, d'oppositions sur et en dehors du terrain. Et cette journée n'a pas dérogé à la règle. On fait le tri, on fait le point.

 

Les Citizens au tapis

Après un déplacement difficile en milieu de semaine en Russie (match nul 2-2 sur la pelouse du CSKA Moscou), Manchester City se déplaçait à West Ham. Un nouveau déplacement pour une nouvelle contre-performance, puisque ce sont les Hammers qui récupèrent les 3 points, grâce à deux anciens du championnat de France (Morgan Amalfitano puis Diafra Sakho). Eliaquim Mangala a notamment été pointé du doigt après son match de toute évidence raté. Alors qu'ils avaient tenu le rythme jusque là, les Skyblues laissent Chelsea filer en tête...

La folie Southampton

2 septembre 2014. Malgré un début de saison correct, on prédit une saison cauchemardesque à Southampton, voire même les affres de la reléguation. Pourquoi ? Un coach charismatique parti, tous comme les principaux cadres (Lallana, Lambert, Lovren), les jeunes prommeteurs (Chambers). Et le seul joueur majeur étant resté l'a fait par obligation (Schneiderlin). Peu d'observateurs étaient optimistes quant aux chances des hommes de Ronald Koeman, et pourtant ils n'en finissent plus d'impressionner, s'étant imposés face à Stoke ce week end. Tous les joueurs partis ont été brillament remplacés (Graziano Pellè en est l'exemple parfait) et Koeman a su donner un esprit et une dynamique à son équipe, seule 2e derrière Chelsea.

 Chelsea invincible

Chelsea n'en finit plus d'impressioner en ce début de saison. Toujours invaincus, le match face aux mancuniens allait s'avérer être un bon test. Même si les Blues ont été rejoints en fin de match, malgré un Thibaut Courtois encore une fois impérial, force est de constater qu'ils seront impossibles à aller chercher si ils continuent sur ce rythme. Leur effectif semble complet, tant au niveau quantitatif (tous les postes ou presque sont doublés) qu'au niveau qualitatif. Didier Drogba a par exemple très bien remplacé Diego Costa, le serial buteur blessé. Sur ces 9 premières journées, Chelsea s'impose comme le principal candidat au titre.

Et en bonus, les twittos ont trouvé un "fan" indécis en ce qui concerne son équipe à supporter...

Queen's Park Rangers respire 

Après 1 petit point pris sur les quatre derniers matchs, il fallait se reprendre du côté de Loftus Road. Les hommes d'Harry Redknapp, derniers avant de recevoir Aston Villa, avaient l'obligation de tirer quelque chose de cette rencontre. Ce qu'ils sont parvenus à faire lundi soir, face à Aston Villa (2-0) grâce à Austin par deux fois. Une victoire sans la manière, mais une victoire qui fait du bien sur le plan comptable, puisque les Rangers quittent la dernière place et reviennent à 3 points de Newcastle, 14ème. Cependant, au vu des prestations indigentes, il y a encore beaucoup de travail si Queen's Park Rangers veut continuer à espérer ne pas reprendre l'ascenseur, un an après.

Les Villans en crise

Aston Villa à la 15ème place, c'est somme toute assez proche de la place que lui ont prédit les spécialistes au début de la saison. Avant la cinquième journée et la réception d'Arsenal (0-3), Aston Villa était l'étonnant 2e de Premier League. Un tube de l'été donc. Et depuis, les Villans n'ont subis pas moins de 5 défaites d'affilé, dont la dernière ce lundi face à Queen's Park Rangers, un adversaire abordable. Suite à l'excellent début de saison, les coéquipiers d'Aly Cissokho limitent la casse et sont donc 15èmes. Mais on sait à quel point il est difficile de retrouver de la confiance et de sortir d'une série de défaites, a fortifiori de 5 défaites consécutives. C'est la mission qui attend Aston Villa, pour ne pas devoir se battre pour le maintien jusqu'à la fin, comme l'année dernière. À l'inverse de certains joueurs de Southampton, Christian Benteke aurait peut-être mieux fait de partir.