Chelsea et City assurent, Everton se paie West Ham à Goodison Park !

Retrouvez ci dessous le résumé des matchs de samedi après-midi comptant pour la 12ème journée de Premier League.

Chelsea et City assurent, Everton se paie West Ham à Goodison Park !
http://www.dailymail.co.uk/sport/football/article-2822722/Everton-vs-Lille-Europa-League-LIVE-Follow-Goodison-Park-action-happens.html

Everton – West Ham : 2-1

Buts :
EVE : Lukaku (26 mn).
WHU : Jagielka csc (55 mn).

Match alléchant cette après-midi du côté de Liverpool avec Everton, triste 10ème du championnat, qui accueillait une des surprises de ce début de championnat : West Ham, qui pointe à une très belle 4ème place. Et au plus grand mécontentement de Goodison Park, ce sont les Hammers qui ont pris l’ascendant dans cette rencontre ; déjà tombeur de Manchester City il y a quelques semaines, les londoniens ont démontré qu’ils n’étaient pas à prendre à la légère.

Piqué au vif, Everton est obligé de réagir et retrouve alors les faveurs de son public, omniprésent en milieu de terrain, Ross Barkley décoche une frappe à la 25ème minute, qui, contrée, retombe dans les pieds de Lukaku. L’international belge ne se fait pas prier et fusille Adrian de près, impuissant sur ce coup (1-0). West Ham s’est alors porté à l’attaque mais les combinaisons étaient encore trop imprécises. A la 40ème minute, une grosse échauffourée a éclaté sur le terrain après que Mc Carthy soit venu coller une grosse semelle sur la cheville d’Amalfitano. Si ailleurs en Europe, un tel geste se serait sûrement terminé avec un rouge, en Premier League, Mark Clattenburg a décidé de sanctionner l’irlandais d’un simple jaune et en profiter pour mettre  un autre carton jaune à Reid pour contestation.

La mi-temps est arrivée à point nommé vu l’atmosphère électrique sur la pelouse. On notera dans cette rencontre le retour d’Andy Carroll dans le 11 de départ de West Ham. Le fantasque et géant attaquant anglais faisait son retour en tant que titulaire après de longs mois d’absence suite à une blessure contractée durant le stage de présaison.

En seconde période, Sam Allardyce, le coach de West Ham, décidait de lancer Matt Jarvis et  Mauro Zárate en lieu et place de Carlton Cole et Mark Noble. Et on peut dire que « Bug Sam » a eu le nez creux sur ce coup puisque à peine entré en jeu, l’attaquant slalome dans la défense et frappe, la balle est contrée par Jagielka qui lobe son propre gardien (1-1).

Le match s’est à nouveau envenimé quand Mirallas est venu tacler durement Amalfitano, le belge s’est ensuite chauffé avec Tomkins, bilan : nouveaux cartons pour les deux joueurs. Alors que le match commençait quelque peu à perdre de son intensité, Everton réalise une superbe contre-attaque : Lukaku, parti au milieu de terrain, se fait faucher par le bulldozer Tomkins mais parvient tout de même à transmettre le ballon à Eto’o sur le côté gauche, le camerounais accélère avant de centrer à ras de terre, c’est alors qu’Osman surgit comme une fusée au second poteau pour propulser le cuir au fond des filets et faire imploser Goodison Park ! (2-1).

Le score ne bougera plus, Everton s’impose au terme d’un énorme match, si les Toffees ont fait un bon match, West Ham pourra nourrir des regrets vu sa belle prestation ; l’absence pour les Hammers de Valencia et Sakho s’est clairement fait sentir devant. Avec cette victoire, Everton se retrouve provisoirement 6ème alors que West Ham reste 4ème, sous réserve des autres résultats.

Chelsea – West Bromwich Albion : 2-0

Buts :
CHE : D. Costa (11 mn), Hazard (25 mn).

Chelsea, leader incontesté de Premier League cette saison, recevait à Stamford Bridge les Baggies de West Brom. Et rapidement, les hommes de Mourinho ont poursuivi leur balade de santé puisque rapidement, l’inévitable Diego Costa claquait son 11ème but de la saison après un bon service d’Oscar (1-0).

Quelques minutes plus tard, c’est l’ancien lillois Eden Hazard qui y allait de son petit but après une belle erreur de la défense de West Brom (2-0). Et le cauchemar s’est poursuivi pour WBA puisqu’en étant mené 2-0 après 25 minutes de jeu, c’est le milieu Claudio Yacob qui se fait expulser pour un gros tacle sur Costa, West Brom est donc condamné à évoluer à 10 pendant 70 minutes.

Cependant, les Baggies ne prendront pas l’eau durant ce match malgré leur infériorité numérique puisque la rencontre se terminera sur ce score de 2-0 en faveur de Chelsea. Avec cette victoire, les Blues assoient un peu plus leur domination sur le championnat anglais et confirment qu’il sera très dur d’aller les déloger de leur fauteuil.

Manchester City – Swansea City : 2-1

Buts :
MCI : Jovetic (19 mn), Yaya Touré (62 mn).
SWA : Bony (8 mn)

Auteur d'un bon début de saison, Swansea se déplaçait en outsider sur la pelouse de l’ogre Manchester City. Branchés sur courant alternatif, les Citizens pointent tout de même à une belle 3ème place mais accumule (déjà) 8 points de retard sur le leader Chelsea.

Et ce sont les gallois qui ont cueillis à froid l’Etihad Stadium en début de match lorsque Bony ouvrait le score pour les visiteurs à la 8ème minute de jeu (0-1).
En patron, City a rapidement réagit puisque qu’après 19 minutes de jeu, Jovetic égalisait pour les Skyblues (1-1).

En seconde période, City a repris les devant et presque logiquement, Manchester City a pris l’avantage grâce à un but de son milieu de terrain Yaya Touré (62 mn).
City s’impose et fait donc le minimum, sans convaincre alors que Swansea pourra nourrir quelques regrets.

Newcastle United – Queens Park Rangers : 1-0

Buts :
NEW : Sissoko (78 mn).

Auteur d’un début de saison catastrophique, Newcastle s’est bien rattrapé depuis quelques semaines et semble surfer sur une vague positive ; en face, QPR, promu cette année, éprouve les plus grandes difficultés et la triste 18ème place des hommes d’Harry Redknapp devaient les pousser à se ressaisir.

Au terme d’un match assez ennuyeux, QPR a fini par reproduire le même scénario cauchemar qu’à son habitude : alors qu’il semble faire jeu égal avec son adversaire, le promu finit par craquer en fin de match.

Et c’est cette fois l’international français Moussa Sissoko qui a permis au Magpies de prendre l’avantage à 10 minutes du terme de la rencontre avec une belle frappe en pivot de l’intérieur de la surface (1-0).

Stoke City – Burnley : 1-2

STO : Walters (33 mn).
BUR : D. Ings (12 & 13mn).

Alors qu’on les pensait partis pour un chemin de croix vu leur début de saison (0 victoire sur les 10 premiers matchs), le promu Burnley, bon dernier avec 7 petits points, a offert un beau cadeau la semaine dernière en s’imposant à domicile face à Hull City sur le score de 1-0. Galvanisé par ce résultat, le « Turf Moor » d’à peine 23 000 places s’est transformé en véritable chaudron.

Cette semaine, les « Clarets » se déplaçaient au Britannia Stadium de Stoke City.
Et la magie a continué d’opérer pour le promu, puisque en moins de 2 minutes, la pépite Danny Ings planté un doublé et offrait l’avantage aux siens (0-2). On notera que l’international espoir anglais avait déjà marqué un but superbe avec les Three Lions durant la trêve internationale.

Les Potters ont tout de même réussi à réagir en première mi-temps puisqu’à la 33ème minute de jeu, Jonathan Walters réduisait le score pour les locaux (1-2).
Pas de but supplémentaire dans ce match, ce qui permet donc à Burnley d’enchainer une deuxième de victoire de rang et quitter la place de lanterne rouge, au détriment de Queens Park Rangers.

Leicester City – Sunderland : 0-0

Duel de mal classés entre Foxes et Black Cats au Kong Power Stadium de Leicester cette après-midi. 19ème, Leicester comptait sur la venue des hommes de Gustavo Poyet, 14ème, pour tenter de sortir de la zone rouge et revenir à hauteur de leur adversaire du jour.

Au terme d’un match insipide, les deux équipes se quitteront sur un score nul et vierge. Leicester devra se contenter du point du nul alors que pour Sunderland, qui lutte également pour le maintien, ce point n’est pas la pire des opérations.