Liverpool, déjà la crise ?

Liverpool, déjà la crise ?
Steven Gerrard est à l'image de son équipe. Il n'est plus le leader de cette équipe de Liverpool.
Liverpool
Stoke / 16:00

Le contexte

Il est évident que Liverpool va mal. Mais à qui la faute ? A Brendan Rodgers, lui qui a redonné à Liverpool une chance de briller en Ligue des Champions ? Aux joueurs, qui semblent avoir perdu toute envie et toute détermination sur un terrain ? A la mauvaise gestion du club suite au départ de Luis Suàrez, et aux quelques 150 milions d'euros dépensés en transferts de joueurs qui n'ont pour l'instant rien prouvé ? Toutes ces questions sont posées actuellement par tous les journalistes britanniques et tous les supporters du club de la Mersey. Mais ce mal-être de Liverpool est peut-être aussi dû à la perte des deux meilleurs buteurs de l'an passé en Premier League. Le premier, Luis Suàrez, est parti au FC Barcelone contre une somme record de 89 milions d'euros. Le second, Daniel Sturridge, est blessé depuis mi-septembre et donc ne participe pas à l'animation offensive des Reds. Le recrutement de joueurs tels que Mario Balotelli n'est pour l'instant pas un franc succès : l'ancien attanquant du Milan AC, recruté pour 20 milions d'euros, n'a marqué que deux buts en douze matches. 

Le match

Liverpool reçoit Stoke City en position de favori malgré les grandes difficultés de l'équipe actuellement. Les Reds seront encore privés de Mario Balotelli, Mamadou Sakho, Jon Flanagan et Daniel Sturridge, tous blessés. Tout autre résultat qu'une victoire aujourd'hui sonnerait la probable fin de Brendan Rodgers sur le banc des Reds. C'est le match parfait pour se lancer et viser le "Big Four" comme le souhaite Brendan Rodgers.

La composition probable :

La Ligue des Champions

Après 5 journées de Ligue des Champions, Liverpool ne compte que seulement quatre petits points acquis contre la même équipe : le Ludogorets Razgard. Ils les ont dominé lors de la première journée de la phase de poules suite à la courte et chanceuse victoire 2-1 à Anfield avec un pénalty de Steven Gerrard à la 92 ème minute. L'équipe a ensuite été battue à Bâle (1-0), pour ensuite perdre à deux reprises contre le champion d'Europe en titre, le Real Madrid (0-3 à Anfield et 1-0 à Santiago Bernabeù). Mardi elle a pris un point à Sofia contre le Ludogorets Razgard. Une campagne pas reluisante même si Liverpool garde tout de même son destin en mains pour se qualifier pour les 8 èmes de finale. De facto, ils devront se défaire du Fc Bâle à Anfield le mardi 9 décembre pour le compte de la dernière journée de la phase de poules.

Bilan

Etant encore en lice pour les phases finales de la Ligue de Champions, qualifiés pour les quarts de finale de la League Cup et à cinq points du top 4 de Premier League, Liverpool est loin d'être largué. Il faut absolument réagir contre Stoke City s'ils ne veulent pas enterrer tout espoir d'une qualification en Ligue des Champions pour la saison prochaine, le titre étant promis à Chelsea pour l'instant. Le terme de crise n'a donc pas à être employé pour l'instant même si le club est dans le rouge par rapport à sa stature, son histoire et sa magnifique position l'an passé.