Newcastle fait tomber le leader, Stoke s’offre Arsenal et City revient sur Chelsea !

Retrouvez ici le débrief de tous les matchs de samedi pour la 15ème journée de Barclays Premier League !

Newcastle fait tomber le leader, Stoke s’offre Arsenal et City revient sur Chelsea !
http://asia.eurosport.com/football/premier-league/2014-2015/cisse-defied-docs-to-rescue-pardew_sto4409356/story.shtml

Newcastle United – Chelsea : 2-1
Buts :
NEW : Papiss Cissé (57 & 78 mn).
CHE : Drogba (83 mn).

La 15ème journée de Premier League ouvrait ses portes dès 13h45 par un alléchant Newcastle United – Chelsea du côté de Saint James’ Park. Si les Magpies ont connu un début de championnat cauchemardesque (zone rouge, entraineur pris en grippe par les supporters), ces derniers ont été capables de relever la barre et le coach Alan Pardew, en enchainant 6 victoires d’affilées toute compétition confondue, est passé d’ennemi public numéro un à entraineur adoré.
Cependant, cette semaine, Newcastle recevait le rouleau compresseur de José Mourinho, encore invaincu cette saison et leader incontesté qui compte (déjà) 6 points d’avance sur son dauphin Manchester City.

Après une première mi-temps disputée et quelques occasions des deux côtés, l’arbitre de la rencontre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires sur un score nul et vierge de 0-0. Seul bémol pour les locaux, la blessure de leur second gardien Robert Elliot (Tim Krul, le titulaire habituel étant lui aussi blessé) en fin de première période ; c’est donc le jeune Alnwick, 21 ans, qui fêtait son premier match chez les pros.

Les choses se sont décantées en seconde période quand Newcastle est parvenu à ouvrir le score : on joue la 57ème minute quand Ameobi s’échappe côté gauche, l’ailier parvient à centrer pour son compère Papiss Cissé qui se jette et trompe Courtois à bout portant (1-0). Une nouvelle fois décisif, Papiss Cissé venait d’entrer en jeu en lieu et place d’un Rémi Cabella peu inspiré.

Ce but a eu le mérite de piquer au vif les joueurs de Chelsea, qui ont alors transformé la rencontre en véritable attaque-défense. Alors que Chelsea asphyxiait son adversaire, Newcastle a plié mais n’a jamais rompu. Les Magpies peuvent d’ailleurs remercier leur jeune gardien, impérial sur tous les corners des Blues. A force d’avancer, Chelsea s’est même fait surprendre par un contre rondement mené par Sissoko et Cissé où l’attaquant sénégalais s’est offert le doublé (2-0). Dans un match complètement devenu complètement fou, Taylor prend un deuxième jaune dans la foulée et se fait  logiquement expulser pour une intervention trop musclée. Fabregas se charge du coup franc et le dépose sur la tête de Drogba qui réduit le score à 10 minutes du terme (2-1).

Les 6 minutes de temps additionnel n’y changeront rien, Newcastle fait tomber Chelsea, invaincus cette saison ! Les Magpies héroïques jusqu’au bout, mettent fin à la série de 23 matchs consécutifs sans défaites des Blues. Avec cette victoire, Newcastle grimpe à la 7ème place alors que Chelsea peut voir Man City revenir à 3 points en cas de victoire des Skyblues.

Stoke City - Arsenal : 3-2.
Buts :
STK : Crouch (1 mn), Bojan (35 mn), Walters (45 mn)
ARS : Cazorla (68 sp), Ramsey (70mn).

Dès 16h, Arsenal se déplaçait au Britannia Stadium de Stoke City. Arsenal, qui restait sur un succès 1-0 à domicile face à Southampton, faisait figure de favori face à des Potters qui restaient sur 3 défaites consécutives en championnat. Et les choses ont très mal débuté pour les Gunners puisque après seulement 19 secondes de jeu, Peter Crouch ouvrait le score pour les locaux ! (1-0). Sur le coup d’envoi, un long ballon est envoyé vers Crouch qui remise pour N’Zonzi sur la gauche. Le français centre pour le géant anglais qui profite d’un raté de Chambers pour propulser la balle au fond et faire exploser ses supporters.

Arsenal ne s’est pas découragé pour autant, les Gunners se sont alors rués vers les buts de Begovic, Giroud loupant même une énorme opportunité après 10 minutes de jeu. Les débats se sont ensuite équilibrés mais le jeu physique de Stoke a posé quelques problèmes aux hommes de Wenger ; Sanchez et Giroud ne se sont d’ailleurs pas beaucoup montrés durant la première demi-heure.

Alors que Stoke semble petit à petit reprendre le dessus dans les débats, l’increvable Jonathan Walters s’échappe côté droit, fixe Gibbs, avant de glisser une merveille de passe pour Bojan, qui fusille Martinez de près (2-0). Arsenal a alors la tête sous l’eau. Juste avant la mi-temps, Walters, encore lui, enfonce le clou et plante le 3ème but de sa formation (3-0). A l’origine de l’action, un corner et une tête de Crouch qui dévie pour son compère, l’international ne se pose pas de questions et envoie un missile sous la barre qui fait mouche ! (3-0).

Dans la foulée de ce but, l’arbitre siffle la mi-temps, Arsenal est mené 3-0 et prend une véritable correction sur la pelouse des Potters. Au retour des vestiaires, Wenger décidait de jouer le tout pour le tout en sortant l’arrière gauche Bellerìn pour lancer Danny Welbeck, Flamini reculant au poste de latéral. Peu avant l’heure de jeu, Alexis Sanchez réalise un véritable festival et passe en revue toute la défense adverse, élimine Begovic mais frappe sur le poteau … plus qu’une action, un symbole du match d’Arsenal aujourd’hui.

Après 62 minutes de jeu, Mark Hugues remplace Muniesa, blessé, par Whelan alors que dans le même temps, à Arsenal, Olivier Giroud laisse sa place à Podolski, un changement logique vu la triste prestation de l’international français. Alors que Bojan réalise un magnifique numéro et trompe Martinez, l’arbitre refuse son but pour une position de hors-jeu de Diouf  qui n’avait pourtant pas touché le ballon … Dans la foulée, Arsenal s’est vu accorder un pénalty très généreux après une faute peu évidente de Diouf sur Flamini, Cazorla transforme et permet à Arsenal d’espérer à 25 minutes du terme du match. (3-1).

Galvanisé, Arsenal se relance et Ramsey claque une reprise victorieuse sur un corner venu de la droite (3-2). Sur l’action, Ramsey est absolument seul et a tout son temps pour s’appliquer et tromper Begovic. A 10 minutes du terme de la rencontre, alors qu’Arsenal fait le siège du but des Potters, Chambers commet une nouvelle faute d’antijeu au milieu de terrain et reçoit logiquement un second carton jaune synonyme d’expulsion, Arsenal devra donc finir la rencontre à 10.

Les 5 minutes de temps additionnel ne changeront pas l’issue de la rencontre : Stoke City s’impose 3-2 face à Arsenal. Emmené par un Bojan de feu et un Walters des grands jours, Stoke a réalisé une première mi-temps parfaite avant de s’écrouler en seconde période. Arsenal a tendu le bâton pour se faire battre et le score est quelque peu flatteur pour les Gunners même si la seconde période fut meilleure avec l’entrée de Welbeck.

Avec ce succès, Stoke gagne une place et se retrouve 12ème alors qu’Arsenal laisse filer des points précieux dans la course à la ligue des champions.

Dans les autres rencontres de l’après-midi, Hull City et West Bromwich Albion se sont quittés sur le score de 0-0. Même son de cloche du côté de Tottenham, tenu en échec à White Hart Lane par Crystal Palace. A Liverpool, les Reds sont toujours convalescents puisque les troupes de Brendan Rodgers ont été incapable de s’imposer à Anfield face à Sunderland, 14ème ; un autre triste 0-0 sans relief. En bas de classement, le promu Queens Park Rangers s’est donné une belle bouffée d’air frais en s’imposant 2-0 à domicile face à un autre promu, Burnley, grâce à des réalisations signées Fer et Austin. Les hommes de Redknapp sortent de la zone rouge au détriment de Hull City.


Manchester City – Everton : 1-0
Buts :
MCI : Yaya Touré (24 mn sp).

La journée de samedi se clôturait en Angleterre par un bouillant Manchester City – Everton. City, après la défaite de Chelsea à Newcastle, pouvait espérer revenir à 3 points du leader. De son côté, Everton pointe à une bien triste 11ème place et reste sur une défaite face à Tottenham (2-1). Les Toffees, brillants et déjà qualifiés en Europa League, avaient donc à cœur de se rattraper mais l’affaire semble compliquée face à des Skyblues en pleine bourre (4 succès consécutifs), emmené par un Sergio Aguero de feu (12 buts cette saison).

2 petites minutes, c’est le temps qu’aura passé Aguero sur la pelouse ce soir. L’homme en forme de Man City, en larmes sur le bord du terrain, se blesse au genou en tout début de match et quitte ses partenaires prématurément, il est alors remplacé par le jeune Pozo, 18 ans, formé au Real Madrid. Après 22 minutes de jeu et un match assez mou, l’arbitre de la rencontre accorde un pénalty à Manchester City après un contact entre Milner et Jagielka. Sur le ralenti, la sanction semble sévère pour le défenseur anglais puisque les deux joueurs jouent le ballon à l’épaule.

Toujours est-il que Yaya Touré ne se fait pas prier pour donner l’avantage aux siens et permettre à City de revenir provisoirement à 3 points de Chelsea (1-0). Dans la foulée, Fernando prenait un jaune pour un coup de pied dans la tête de Barry … Au terme d’une bien triste première mi-temps, l’arbitre sifflait la mi-temps sur ce score de 1-0 en faveur des hommes de Manuel Pellegrini. En seconde période, Roberto Martinez a voulu jouer plus offensif en faisant rentrer sa pépite Ross Barkley, 21 ans, à la place d’un autre jeune, Besic, volontaire mais approximatif aujourd’hui.

L’entrée de Barkley a d’ailleurs permis aux Toffees de jouer plus haut mais l’imprécision dans le dernier geste a été le talon d’Achille d’Everton ce soir. Le score ne bougera plus, Manchester City s’impose 1-0 face à Everton dans son Etihad Stadium et prépare de la meilleure des manières son match déterminant face à la Roma en ligue des champions. De son côté, Everton pourra nourrir quelques regrets tant le manque d’inspiration offensive leur a fait défaut en cette fin d’après-midi.