Premier League - Everton craque en toute fin de rencontre à Stamford Bridge !

Chelsea, leader du championnat, compte bien conserver son avance de 7 points suite à la réception d'Everton, qui se doit de redresser la barre pour ne pas se rapprocher de la zone de relégation. Leur dernière confrontation avait marqué les esprits grâce aux 9 buts plantés (score final : 3-6) et la victoire pour les Blues au bout du compte.

Premier League - Everton craque en toute fin de rencontre à Stamford Bridge !
Chelsea
1 0
Everton
Chelsea: Cech ; Ivanovic, Zouma, Terry, Azpilicueta ; Ramires, Matic ; Cuadrado, Willian, Hazard ; Remy
Everton: Howard ; Coleman, Jagielka, Stones, Oviedo ; Besic, Barry ; Lennon, Naismith, Barkley ; Lukaku
ARBITRE: Jonathan Moss

De nombreux absents

Les deux coachs font tous deux face à un nombre important de forfaits pour cette rencontre. José Mourinho est privé de Diego Costa (suspendu) et John Obi Mikel (genou), tandis que Filipe Luis et Cesc Fabregas, à peine de retour de blessure, prennent place sur le banc. Roberto Martinez est quant à lui privé de Steven Pienaar, Leighton Baines et Ailen McGeady (genou), ainsi que Leon Osman (pied) et Tony Hibbert. Christian Atsu (prêté par Chelsea) est non-sélectionnable contre son club propriétaire via une clause dans son contrat. Ainsi, les deux joueurs ayant donné le plus grand nombre de passes décisives cette saison en championnat (Baines et Fabregas) ne sont pas sur le terrain. 

Pour pallier à ces absences, Mourinho fait confiance à Azpilicueta au back gauche, mais aussi au Français Loïc Remy qui aura la lourde tâche de remplacer Diego Costa, meilleur buteur du championnat (17 buts). Juan Cuadrado, récemment transféré de la Fiorentina, reçoit une chance de se montrer avec sa première titularisation sous le maillot londonnien, alors que Petr Cech aura à coeur de saisir la sienne, lui qui fait face à la rude concurrence de Thibaut Courtois depuis le début de la saison. Du côté des Toffees, Aaron Lennon (ex-Tottenham) est préféré au Belge Kévin Mirallas qui est contraint de prendre place sur le banc.

Une rencontre moins emballante que lors du match aller

Alors que l'on s'attendait à une rencontre aussi ouverte que la précédente, c'est tout le contraire qui se passe en première mi-temps. Certes, les deux équipes se créent quelques occasions (Lukaku et Cuadrado dans les 10 premières minutes), mais le manque de réalisme contraint les vingt-deux acteurs à rejoindre les vestiaires sur le score de 0-0. Ainsi, les Blues confirment leurs statistiques à Stamford Bridge (15 clean sheets sur les 19 dernières rencontres à domicile), et ont dominé cette première période, avec notamment d'excellentes phases amenées par leurs ailiers, Juan Cuadrado et l'incontournable Eden Hazard.

Au retour des vestiaires, et malgré la montée de James McCarthy à la place de Muhamed Besic, Chelsea intensifie sa domination et se montre dangereux, toujours via Cuadrado et Hazard, puis Willian. Ils se frottent cependant tous trois à un Tim Howard des grands jours ! Everton évolue en contre pour s'appuyer sur la vitesse de Lukaku. Celui-ci a d'ailleurs l'occasion d'ouvrir le score mais se heurte face à Cech qui répond de la sorte à son homologue. A 20 minutes du terme, José Mourinho choisit alors de faire un double changement pour tenter de concrétiser leur domination. Fabregas et Drogba rentrent pour Cuadrado et Remy, pourtant tous deux auteurs d'un bon match. A noter que Drogba a marqué 7 fois lors des 9 dernières rencontres face à Everton ! Martinez imite le Portuguais et fait rentrer Mirallas et Gibson pour Lennon et Barkley.

Une fin de match en apothéose

Le dernier quart d'heure est du même accabit que le reste du match, avec un Chelsea qui presse haut et qui pousse, au point de parvenir à mettre le ballon au fond des filets via Nemanja Matic. Joie de courte durée car Ivanovic, qui avait dévié ce ballon, se trouvait en position de hors jeu. La pression monte sur le terrain, et Gareth Barry est exclu pour un second carton jaune à la 89e minute. Dans la foulée, Ivanovic met un coup de tête (non sanctionné) à Mc Geady et Fabregas prend à son tour un avertissement. Le jeu vient de reprendre quand Willian vient délivrer les Blues en crucifiant Howard d'une frappe imparable ! Il sort pour Gary Cahill deux minutes plus tard sous les applaudissements du public. Everton aura donc craqué en toute fin de rencontre et laisse Chelsea conserver son avance en tête de la Premier League.