Chelsea n'a pas digéré le PSG, Manchester United ne lâche pas Arsenal !

Un programme chargé pour ce dimanche après-midi en Premier League, Chelsea accueillait d’abord Southampton (14h30) avant les chocs Manchester United – Tottenham et Everton - Newcastle à 17h.

Chelsea n'a pas digéré le PSG, Manchester United ne lâche pas Arsenal !
http://www.independent.ie/sport/soccer/watch-the-goals-wayne-rooney-scores-his-first-goal-of-2015-as-united-struggle-past-preston-30997482.html

Chelsea – Southampton : 1-1
CHE : Costa (11 mn).
SOU : Tadic (19 mn, pén).

Après son élimination cette semaine en ligue des champions, le leader de premier League devait se reprendre face à la belle surprise de la saison, Southampton, qui pointe au 7ème rang.
Geste fort de la part de Ronald Koeman cette après-midi, la non titularisation de Pellé, l’attaquant des Saints, actuellement en panne d’inspiration offensive, a été relégué sur le banc au profit de Shane Long.
Bien en place en début de match, Chelsea a rapidement trouvé l’ouverture : on joue la 10ème minute quand  Ivanovic est décalé par Hazard côté droit, le serbe adresse un centre parfait pour Diego Costa qui ajuste Forster de la tête pour l’ouverture du score (1-0). Mais Southampton est à l’aise à l’extérieur cette saison, dans la foulée du but encaissé, les Saints se ruent à l’attaque et sollicitent Courtois à plusieurs reprises. C’est finalement l’intenable Mané qui se voit accorder un pénalty après un mauvais retour de Matic dans sa surface, Tadic ne se fait pas prier et égalise pour les Saints (1-1).
A la mi-temps, les Blues ne comptaient qu’un seul tir cadré, contre 4 pour les Saints, un beau résumé de cette première mi-temps.

Southampton est revenu gonflé à bloc lors de la seconde période, mettant tout de suite la pression sur la cage des Blues. Après avoir laissé passer l’orage, les hommes de Mourinho se sont remis à l’attaque, et ont contraint les visiteurs à se recroqueviller dans leur moitié de terrain. Les phases de dominations se sont succédées entre Saints et Blues, avec à la clé, des grosses occasions.
Des grosses occasions donc mais pas de buts, la triple occasion pour les Blues dans le temps additionnel n’y changera rien, les Saints accrochent un très bon point à Stamford bridge alors que les Blues démontrent qu’ils n’ont pas totalement digérés leur élimination face au PSG cette semaine. Heureusement pour eux néanmoins, leur dauphin, Manchester City, a été battu à Burnley ce week-end et pointe à 6 points.


Manchester United – Tottenham: 3-0
MUN: Fellaini (9 mn), Carrick (19 mn), Rooney (34 mn).
TOT:

Pour cette rencontre, Louis Van Gaal a une nouvelle fois laissé Falcao sur le banc, confiant les clés de l’attaque au capitaine Wayne Rooney. A Tottenham, une équipe type aligné avec Harry Kane en pointe, Townsend et Eriksen en soutien c’est donc Lamela qui débutait sur le banc.

D’entrée de jeu, Manchester United a montré sa faiblesse défensive par l’intermédiaire de Jones, qui avec une passe en retrait beaucoup trop appuyé, aurait pu tromper son propre gardien.
Heureusement, les locaux sont bien rentrés dans le match et sur leur première grosse occasion, sont parvenus à trouver la faille : Michael Carrick fait parler sa vista et lance Fellaini sur  la gauche, le chevelu belge place une frappe croisée imparable pour Lloris, MU prend les devants ! (1-0).
Peu après le quart d’heure de jeu, Manchester United obtient un corner : on cherche Fellaini dont la tête est renvoyée mais Michael Carrick, qui a bien suivi, place une nouvelle tête millimétrée hors de portée de Lloris pour  doubler la mise ! (2-0).
A la demi-heure de jeu, Pochettino a pris les choses en main : Dembélé remplace Townsend étant donné l’impuissance du milieu des Spurs. Toujours asphyxiés, les visiteurs ont ensuite pu observer tout le talent du diable Wayne Rooney : l’international anglais récupère le ballon dans la moitié de terrain des Spurs, accélère, résiste au retour de 3 défenseurs et colle un petit pont au 4ème avant d’ajuster Lloris d’un plat du pied parfait, Old Trafford implose, Manchester United 3, Tottenham 0.
A la mi-temps, Manchester United rentrait donc au vestiaire avec une lourde avance de 3-0 ; inexistant durant ce premier acte, Tottenham était condamné à l’exploit.

Pas de changement à signaler au retour des vestiaires des deux côtés. Le rythme de la seconde période a considérablement baissé par rapport au premier acte, les mancuniens ont préféré assurer leur avantage. A l’heure de jeu, Manchester United totalisait 10 tirs, contre simplement 2 pour les Spurs : un chiffre révélateur des lacunes londoniennes dans ce match.
Les rentrées d’Adebayor ou encore Lamela ne changeront rien, Manchester a infligé une véritable correction à un Tottenham totalement inexistant, à l’image d’un Harry Kane fantomatique sur le terrain pendant 90 minutes. Avec cette victoire, les Red Devils sont 4ème avec 56 points, avec 1 point de retard sur Arsenal, 3ème. Tottenham est 7ème avec 50 points et devra hausser son niveau de jeu pour accrocher l’Europe.
 

On notera également la belle victoire d’Everton 3-0 face à Newcastle United ! Les Toffees ont pris les devants par l’intermédiaire de James Mc Carthy, qui a profité d’une superbe remise de Lukaku pour tromper Tim Krul de loin. C’est ensuite Lukaku qui a transformé un pénalty après une faute de Gouffran sur le feu follet Aaron Lennon. L’expulsion du défenseur de Newcastle Fabricio Coloccini n’a rien arrangé pour les visiteurs, en toute fin de match c’est ensuite Ross Barkley qui est allé tromper Krul pour sceller la victoire des siens !